Navigation – Plan du site

AccueilSites archéologiquesÉgypte2021La Haute ÉgypteQous (2020)

2021
La Haute Égypte

Qous (2020)

Responsables d’opération : Anaïs Tillier et Ali Abdelhalim Ali

Entrées d’index

Établissement éditeur :

IFAO

Année de lʼopération :

2020

Lieux :

Kous

Nature de l'opération :

programme de recherche
Haut de page

Notes de l’auteur

Année de la campagne : 2020 (8 janvier – 23 janvier)

Autorité nationale présente : Le ministère du Tourisme et des Antiquités (MoTA) était représenté par Eman Saber Mohamed, inspectrice, et Noha Mahmoud Mohamed, inspectrice stagiaire

Numéro et intitulé du programme : 20212 – Programme d’étude et de valorisation du patrimoine antique de Qous (Haute Égypte)

Composition de l’équipe de terrain : L’équipe était composée de Anaïs Tillier (égyptologue, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes, équipe Égypte nilotique et méditerranéenne, CNRS-université Paul-Valéry Montpellier 3), Ali Abdelhalim Ali (égyptologue, université Ayn Shams), Mohamed Abd el-Hamid Hamada (coordinateur local, MoTA), Nadia Licitra (égyptologue archéologue, CRAterre/AE&CC/ENSAG/université Grenoble Alpes), Loïc Tillier (ingénieur géomaticien-hydrogéologue, BRGM Orléans), Émilie Saubestre (photographe, CFEETK/CNRS, USR 3172) et Jules Jacquemet (topographe, CFEETK/CNRS, USR 3172).

Partenariat institutionnel : La mission bénéficie du soutien de l’université de Ayn Shams (Le Caire).

Organisme financeur : Fonds Khéops pour l’archéologie (Paris).

Texte intégral

Données scientifiques produites :
http://qus.hypotheses.org

1La deuxième campagne de la mission Qous s’inscrit dans la continuité de la campagne 2019. Son objectif principal était d’achever le déplacement de l’ensemble des blocs épars du secteur de la porte orientale sur les banquettes construites en 2019. Grâce à l’aide gracieuse apportée par le Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak (CNRS, USR 3172), des relevés photographiques et topographiques ont été réalisés en vue de l’étude et de la publication des vestiges. Enfin, le local logistique associé au site a été équipé d’un sanitaire et d’un coffre sécurisé destiné au matériel archéologique.

1. Secteur de la porte est

2Tous les blocs qui gisaient au sol aux abords de la porte orientale sont désormais installés sur des banquettes en béton (fig. 1). Isolés du sol, ils ne seront plus sujets aux remontées d’eau et de sels qui réduisent le grès à l’état de sable. Le restaurateur de la mission a consolidé les blocs fragilisés (nos 2, 3, 19, 39 et assises centrales du môle nord, face sud) pour interrompre le processus de destruction en cours, notamment en retirant les cristaux de sels (fig. 2). Le bloc no 38 a été remis à son emplacement d’origine sur la porte (angle nord-ouest du môle nord). Le bloc no 27 est installé sur des piliers en briques à défaut de place disponible sur les banquettes.

Fig. 1. Vue nord-sud du secteur de la porte est à la fin de la mission 2020 (A. Tillier).

Fig. 1. Vue nord-sud du secteur de la             porte est à la fin de la mission 2020 (A. Tillier).

© Ifao. 17323_2020_NDMPF_001

Fig. 2. Restauration du bloc no 3 (A. Tillier).

Fig. 2. Restauration du bloc no 3 (A. Tillier).

© Ifao. 17323_2020_NDMPE_001

Fig. 3. Vue ouest-est du secteur de la porte est depuis le toit d’une maison (A. Tillier).

Fig. 3. Vue ouest-est du secteur de la             porte est depuis le toit d’une maison (A. Tillier).

© Ifao. 17323_2020_NDMPF_002

3Le deuxième objectif de la mission était de faire un travail de documentation. L’inventaire complet des blocs a été réalisé (numérotation, description, photographie). Les inscriptions hiéroglyphiques présentes sur le monument en place et plusieurs blocs ont été relevées et collationnées. Les parois et blocs décorés ont fait l’objet d’un relevé orthophotographique en vue de réaliser les fac-similés directement sur ordinateur (fig. 4). Le secteur a également fait l’objet d’un relevé photographique aérien réalisé à l’aide d’une perche de 5 m (fig. 5). Grâce à la technique de la photogrammétrie, il permettra de produire une vue 3D du site ainsi qu’un relevé topographique à l’aide des points de référence enregistrés.

Fig. 4. Orthophotographie du fragment de corniche no 19 (E. Saubestre).

Fig. 4. Orthophotographie du fragment             de corniche no 19             (E. Saubestre).

© Ifao. 17323_2020_NDMPM_001

Fig. 5. Prise vue à la perche (A. Tillier).

Fig. 5. Prise vue à la perche             (A. Tillier).

© Ifao. 17323_2020_NDMPE_002

Fig. 6. Formation des inspecteurs au logiciel de photogrammétrie (A. Tillier).

Fig. 6. Formation des inspecteurs au             logiciel de photogrammétrie (A. Tillier).

© Ifao. 17323_2020_NDMPE_003

2. Formation, coopération

4Chaque étape de la mission fut l’occasion de former les inspecteurs aux techniques et méthodes mises en œuvre : documentation, collationnement des inscriptions, prise de vue, photogrammétrie (fig. 6). Avec l’aide de Mohamed Abd el-Hamid Hamada, coordinateur local de la mission, nous avons présenté le projet auprès des autorités chrétiennes locales, évangélistes et orthodoxes, dont les lieux de culte se trouvent aux abords du site archéologique. La mission a également reçu la visite de Thierry Joffroy (architecte, directeur de l’équipe de recherche CRAterre/AE&CC/ENSAG/Université Grenoble Alpes) afin d’élaborer un projet collaboratif de conservation et de mise en valeur des vestiges.

3. Communication

5Conférence « Qus : une nouvelle mission archéologique en Haute Égypte » aux « Rendez-vous de l’Archéologie » (IFE-Ifao), le 2 février 2020 : http://youtu.be/​lODRjbwhH8Y, consulté le 6 avril 2021.

Haut de page

Bibliographie

Anaïs Tillier, « Enquête sur le nom et les graphies de l’ancienne Gsy (Qous) », BIFAO 113, 2013, p. 433-447.

Anaïs Tillier, « Haroéris de Qous et la XIXe province de Haute Égypte », in Núria Castellano, Maite Mascort, Concepció Piedrafita, Jaume Vivó (éd.), Ex Aegypto lux et sapientia. Homenatge al professor Josep Padró Parcerisa, Nova Studia Aegyptiaca IX, Barcelone, Universitat de Barcelona, 2015, p. 553-557.

Anaïs Tillier, « Qous », in Laurent Coulon, Mélanie Cressent (éd.), Archéologie française en Égypte, BiGen 59, Le Caire, Ifao, 2019, p. 176-181.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1. Vue nord-sud du secteur de la porte est à la fin de la mission 2020 (A. Tillier).
Crédits © Ifao. 17323_2020_NDMPF_001
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/2675/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 290k
Titre Fig. 2. Restauration du bloc no 3 (A. Tillier).
Crédits © Ifao. 17323_2020_NDMPE_001
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/2675/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Titre Fig. 3. Vue ouest-est du secteur de la porte est depuis le toit d’une maison (A. Tillier).
Crédits © Ifao. 17323_2020_NDMPF_002
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/2675/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 555k
Titre Fig. 4. Orthophotographie du fragment de corniche no 19 (E. Saubestre).
Crédits © Ifao. 17323_2020_NDMPM_001
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/2675/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 281k
Titre Fig. 5. Prise vue à la perche (A. Tillier).
Crédits © Ifao. 17323_2020_NDMPE_002
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/2675/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 596k
Titre Fig. 6. Formation des inspecteurs au logiciel de photogrammétrie (A. Tillier).
Crédits © Ifao. 17323_2020_NDMPE_003
URL http://journals.openedition.org/baefe/docannexe/image/2675/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 391k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anaïs Tillier, Ali Abdelhalim Ali, « Qous (2020) » [notice archéologique], Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger [En ligne], Égypte, mis en ligne le 30 mai 2021, consulté le 19 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/baefe/2675 ; DOI : https://doi.org/10.4000/baefe.2675

Haut de page

Auteurs

Anaïs Tillier

Égyptologue, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes, équipe Égypte nilotique et méditerranéenne, CNRS-université Paul-Valéry Montpellier 3

Articles du même auteur

  • Qous (2019) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte

Ali Abdelhalim Ali

Égyptologue, université Ayn Shams

Haut de page

Responsables d’opération

Anaïs Tillier

Égyptologue, UMR 5140 Archéologie des sociétés méditerranéennes, équipe Égypte nilotique et méditerranéenne, CNRS-université Paul-Valéry Montpellier 3

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

  • Qous (2019) [Texte intégral]
    Paru dans Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger, Égypte

Ali Abdelhalim Ali

Égyptologue, université Ayn Shams

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Le Bulletin archéologique des Écoles françaises à l’étranger est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search