Navigation – Plan du site

Genre, travail et politique en Iran

Gender, employment and politics in Iran
Azadeh Kian
p. 600-613

Résumés

Fondé sur mes enquêtes du terrain effectuées en Iran entre 1994 et 2008, cet article montre que l’activité rémunérée des femmes et leur accès au salariat, tant dans l’économie formelle qu’informelle, correspond à un moment crucial de changement des rapports de pouvoir entre les femmes et les hommes, tant au sein des familles que de la société. Le travail salarié offre aux femmes l’autonomie financière, la participation sociale et le pouvoir de décision et constitue, avec l’éducation, un facteur-clé dans la structuration des comportements politiques des femmes iraniennes. Ce fait est en tension avec les politiques publiques qui tentent de renforcer les rapports sociaux de sexe à travers les politiques familiales et celles de l’emploi, et qui perçoivent les femmes, actives ou au foyer, seulement comme mères et épouses. Les inégalités de genre sont ainsi reproduites sur le marché de l’emploi à travers la discrimination à l’embauche, la division sexuelle du travail et la ségrégation sexuelle. Les tentatives du pouvoir de renforcer le patriarcat privé sont néanmoins défiées constamment dans une société où les comportements sociaux, démographiques, culturels et politiques modernes ont pris racine dans la population féminine, notamment dans la jeune génération.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

1. Patriarcat privé et patriarcat public
2. L’État, les politiques publiques et le genre
3. L’effet travail et éducation
4. La féminisation de la pauvreté
5. Travail et politique
Conclusion

Aperçu du texte

Les résultats de mes enquêtes effectuées en Iran entre 1994 et 2008 auprès des femmes des classes moyennes et populaires urbaines et rurales dans plusieurs provinces, montrent que l’activité rémunérée des femmes, c’est-à-dire leur accès à la salarisation tant dans l’économie formelle qu’informelle, correspond à un moment crucial de changement des rapports de pouvoir entre les femmes et les hommes au sein des familles comme de la société, et dans leur comportement politique. En effet, si les femmes ont toujours travaillé et, même, possédé des patrimoines, leur entrée dans le marché du travail a constitué un évènement politique majeur même si, en Iran, on reste toujours très loin de l’égalité économique entre les femmes et les hommes. Or, comme l’a précisé Geneviève Fraisse : « Il faut réunir un certain nombre de conditions pour établir l’égalité économique. La première est la liberté des femmes, la seconde est le lien entre famille et emploi, … Penser le lien entre la famille et la c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Azadeh Kian, « Genre, travail et politique en Iran », Bulletin de l’association de géographes français, 94-4 | 2017, 600-613.

Référence électronique

Azadeh Kian, « Genre, travail et politique en Iran », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 94-4 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 23 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/2429 ; DOI : 10.4000/bagf.2429

Haut de page

Auteur

Azadeh Kian

Professeure de sociologie,  Université Paris 7-Diderot-USPC, Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Études Féministes, Laboratoire de changement social et politique, CEDREF/LCSP. Bâtiment Olympe de Gouges. UFR Sciences sociales. CEDREF. 8, rue Albert Einstein. 75013 Paris – Courriel : azadeh.kian[at]univ-paris-diderot.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals