Navigation – Plan du site

Souks, shopping centers et malls à Dubaï :entre commerce et récréation

Souqs, shopping centers and malls in Dubai: between retail and leisure
Brigitte Dumortier
p. 43-60

Résumés

Dubaï n’est pas une ville pétrolière. Sa production et ses réserves d’hydrocarbures sont limitées. Mais l’exploitation des hydrocarbures a permis de financer les infrastructures et les services nécessaires à l’insertion de la ville dans la mondialisation dans le cadre d’une stratégie de développement fondée sur la synergie entre le transport, le commerce et un actif marketing territorial. À côté de l’immobilier et de la finance, le commerce de gros et de détail (27 % du PIB en 2016) ainsi que le tourisme (9 % du PIB la même année) tiennent une place essentielle dans la diversification économique de Dubaï. L’augmentation régulière du volume du commerce de détail tient à la fois à l’augmentation de la population et à l’essor du tourisme. À travers les souks hérités du passé marchand de la ville qui conservent une image d’exotisme malgré leurs transformations, les shoppings centers qui recouvrent une diversité d’équipements commerciaux et les malls qui véhiculent une image de luxe et associent shopping et activités de loisirs, on s’interrogera sur les interactions entre commerce, loisirs et tourisme international.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2019.

Plan

Introduction
1. Les souks : un héritage revisité
1.1. Une ouverture ancienne sur le monde
1.2. Des espaces de commerce spécialisés
1.3. Les transformations des souks
2. Les shopping centers : la première génération de complexes commerciaux modernes
2.1. Des complexes commerciaux de taille variée
2.2. Du shopping center au mall
3. Les malls : une alliance du commerce et des loisirs qui attire les touristes
3.1 Une localisation sur les grands axes de communication
3.2. Le gigantisme et les attractions comme trait distinctif
3.3. Les malls à thème
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La ville de Dubaï a enregistré une croissance démographique et spatiale, horizontale et verticale, spectaculaire. Estimée à 10 000 habitants en 1900, sa population en compte 50 000 au milieu des années 1960, puis 250 000 en 1980 et 500 000 en 1990 ; devenue une ville millionnaire au cours de la décennie 2000, elle compte deux millions et demi d’habitants en 2015 selon le Dubai Statistics Center. Elle forme aujourd’hui une agglomération linéaire qui s’étire sur une cinquantaine de kilomètres de la zone franche de Djebel Ali à la frontière de l’émirat de Sharjah sur lequel elle déborde de même que sur l’émirat voisin d’Ajman pour former une conurbation d’environ quatre-vingts kilomètres [Cadène & Dumortier 2011]. Le présent article se limitera aux souks, shopping centers et malls de l’agglomération doubaïote dans les limites de l’émirat du même nom, même si les souks anciens et récents, de Sharjah qui entend miser sur l’alliance commerce et patrimoine, mériteraient qu’on s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Brigitte Dumortier, « Souks, shopping centers et malls à Dubaï :entre commerce et récréation », Bulletin de l’association de géographes français, 95-1 | 2018, 43-60.

Référence électronique

Brigitte Dumortier, « Souks, shopping centers et malls à Dubaï :entre commerce et récréation », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 95-1 | 2018, mis en ligne le 25 juin 2019, consulté le 21 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/2607 ; DOI : 10.4000/bagf.2607

Haut de page

Auteur

Brigitte Dumortier

Maître de conférences en géographie, Sorbonne Université, Laboratoire CESSMA (Université Paris Diderot, IRD, INALCO, UMR 245) – Courriel : brigitte.dumortier[at]wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals