Navigation – Plan du site

De l’événement sportif au sport busines : le Tour de France

From sport event to the business of sport: the Tour de France bicycle race
Édith Fagnoni et Léo Castoldi
p. 129-143

Résumés

À la fois « monument » du calendrier cycliste international et vitrine du patrimoine français, le Tour de France est aujourd’hui le premier événement sportif annuel mondial. Il est devenu une véritable « marque », alimentant en géographie la relation marque(s) et territoire(s). La notoriété de l’épreuve sportive fait de l’événement une place de choix pour les annonceurs donnant - chaque année en juillet - à la course des couleurs de « galerie commerçante » tout au long de son parcours. La relation commerce(s) et loisir(s), voire tourisme est explicite. Grâce à cette renommée mondiale, la marque « Tour de France » se décline et se vend dans le monde entier : des produits dérivés aux courses et événements dérivés en passant par le support digital, le business du Tour de France se traduit en produits, marques, sites dédiés, développement territorial, mobilisant de nouvelles échelles articulées entre ancrage local et racines populaires, et globalisation et « industrie » du Tour.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2019.

Plan

Introduction
1. La Caravane, un « spectacle » commercial
2. Le Tour de France : un outil promotionnel
3. Une image de la France
Éléments de conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La relation événement sportif et exploitation commerciale est devenue désormais habituelle. Elle s’entend comme une co-construction. En géographie, elle alimente les problématiques liées au développement et à la dynamique des territoires, elle enrichit le concept d’« événement spatial » [EPEES 2000]. L’exploitation commerciale s’entend de plus en plus comme le support à la valorisation de l’événement. Le sport, et en particulier les grands événements, tels les Jeux Olympiques, les tournois de tennis, les coupes du monde de football, les courses cyclistes, les golf cup, les marathons,..., interrogent les territoires à différentes échelles et selon différents calendriers, voire temporalités. L’organisation d’un méga-événement sportif constitue une opportunité pour la ville hôte, la région, voire pour le pays entier [Junod 2007]. Cette approche corrobore les travaux de Jean-Pierre Augustin [2011] positionnant le sport comme un attracteur d’organisation sociale et un intermé...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Édith Fagnoni et Léo Castoldi, « De l’événement sportif au sport busines : le Tour de France », Bulletin de l’association de géographes français, 95-1 | 2018, 129-143.

Référence électronique

Édith Fagnoni et Léo Castoldi, « De l’événement sportif au sport busines : le Tour de France », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 95-1 | 2018, mis en ligne le 25 juin 2019, consulté le 21 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/2855 ; DOI : 10.4000/bagf.2855

Haut de page

Auteurs

Édith Fagnoni

Professeure, Géographie, Sorbonne Université, Laboratoire ENeC (Espace, Nature et Culture) - UMR 8185, Sorbonne Université et associée au Laboratoire EA 7337-EIREST (Équipe Interdisciplinaire de REcherche Sur le Tourisme), Université Paris1 Panthéon-Sorbonne ; Présidente de l’Association de Géographes Français (AGF) – courriel : e.fagnoni[at]wanadoo.fr

Articles du même auteur

Léo Castoldi

Étudiant en Master2 « Géographie, Aménagement, Environnement et Logistique des Echanges » (GAELE), spécialité « Culture, Politique, Patrimoine » (CPP) – courriel : Leo_castoldi[at]hotmail.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals