Navigation – Plan du site

Mobilisations d’usagers pour la protection des forêts périurbaines : le cas de la crise des déchets en forêt de Fontainebleau

The waste crisis in Fontainebleau forest: a case of mobilization of users for the protection of nature
Rémi Salaün
p. 36-49

Résumés

La forêt de Fontainebleau se caractérise par son héritage touristique et son intégration métropolitaine. La crise des déchets qu’a connue le massif forestier entre avril 2016 à janvier 2017 questionne le jeu d’acteurs dans la gestion de ce lieu emblématique. Dans un contexte de réorganisation territoriale, le conseil départemental réduit sa subvention pour le nettoyage du réseau routier traversant le massif de Fontainebleau. Or, pour l’année 2015, l’Office national des forêts avait constaté une augmentation de près de 80 % du nombre de déchets ramassés. Pour contester la décision du département, la direction territoriale de l’ONF décide la suspension du ramassage des déchets dès le mois d’avril 2016. Face à cette crise, des groupes d’usagers vont se mobiliser pour améliorer la propreté à travers des opérations de nettoyage et une médiatisation de cette problématique. Nous nous focaliserons sur trois groupes d’acteurs à travers une observation participante et une analyse de leurs communications. Nous verrons comment cette crise a été mobilisée par certains acteurs pour peser davantage dans la gestion forestière du massif de Fontainebleau.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2020.

Plan

Introduction
1. La crise des déchets : un conflit entre institutions
1.1. Les déchets en forêt de Fontainebleau, historique d’une menace
1.2. Le conseil départemental, un partenaire historique dans la gestion forestière
2. Face à la crise, des mobilisations citoyennes
2.1. Des opérations bénévoles pour médiatiser les revendications
2.2. La crise des déchets, illustration des difficultés d’une construction territoriale
2.3. La crise comme opportunité pour nouer un dialogue entre le gestionnaire et les groupes d’usagers
3. La menace, un moyen de fédérer les acteurs pour la protection de la forêt de Fontainebleau
3.1. Évolution des perceptions de la menace liées aux déchets en forêt par les acteurs
3.2. Groupes d’usagers : la nécessité de se structurer pour durer et peser sur la gestion forestière
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Située à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Paris, la forêt de Fontainebleau est considérée comme l’un des « poumons verts » de la métropole parisienne avec une fréquentation estimée à 10 millions de visites par an. Ancienne forêt royale, le lieu a été investi dès la première moitié du XIXème siècle par la bourgeoisie parisienne qui en a fait une source d’inspiration artistique, avec l’école dite de Barbizon, et un lieu de promenade. L’arrivée du chemin de fer à Fontainebleau-Avon en 1849 a permis d’amplifier la fréquentation de la forêt [Polton 1994]. Cet investissement de la bourgeoisie se traduit par la médiatisation de premières revendications d’artistes et de notables pour infléchir la gestion forestière vers une prise en compte des intérêts esthétiques et touristiques. En témoigne la campagne de presse menée par le peintre Théodore Rousseau contre l’exploitation des chênes sur le site du Bas-Bréau, puis celle à l’initiative de Claude François Denecourt con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rémi Salaün, « Mobilisations d’usagers pour la protection des forêts périurbaines : le cas de la crise des déchets en forêt de Fontainebleau », Bulletin de l’association de géographes français, 96-1 | 2019, 36-49.

Référence électronique

Rémi Salaün, « Mobilisations d’usagers pour la protection des forêts périurbaines : le cas de la crise des déchets en forêt de Fontainebleau », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 96-1 | 2019, mis en ligne le 15 mai 2020, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/bagf/4503 ; DOI : 10.4000/bagf.4503

Haut de page

Auteur

Rémi Salaün

Docteur en géographie, chercheur associé à l’EA EIREST – Courriel : salaunremi9[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals