Navigation – Plan du site

Les milieux naturels et le sacré. Esquisse d’une biogéographie spirituelle de la nature

The natural environments and the sacred. Sketching a spiritual biogeography of nature
Bertrand Sajaloli et Étienne Grésillon
p. 265-281

Résumés

Dans la trajectoire qui conduit de l’ici-bas terrestre et profane à l’au-delà divin, la médiation des milieux naturels est déterminante : chacun induit une forme particulière de spiritualité et, en retour, le sacré façonne, sculpte, les objets environnementaux et conditionne la gestion des formes paysagères. En confrontant l’expérience sacrale aux principales formes de milieux naturels, une typologie phénoménologique est dressée en trois étapes : rappeler les travaux concernant la médiation spatiale du sacré et définir dans une perspective géohistorique les contours épistémologiques du sacré, distinguer les ressorts à l’origine de la sacralisation de l’espace, esquisser les sentiments de ceux qui vivent une expérience sacrée devant une forme paysagère. En conclusion, relier chaque grande catégorie de milieu naturel à une forme particulière du sacré esquisse une biogéographie spirituelle de la nature.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2020.

Plan

Introduction
1. Le sacré, une médiation spatiale
2. Les ressorts sacrés des formes environnementales
3. Les expériences affectives du sacré
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Au XIIIe siècle, en Saxe, dans le monastère cistercien d’Helfta, Mechtilde de Hackeborn accède à Dieu par la simple vision d’une vaste plaine de la campagne : « Il y avait là un magnifique champ de blé où le Seigneur était assis […] des rossignols et des alouettes voltigeaient autour de lui ; les rossignols désignaient les âmes éprises d’amour et les alouettes celles qui accomplissaient leurs bonnes actions avec joie et mansuétude » [Bastaire 2006 p. 33]. Dans le Sûtra de Vie-Infinie, Bouddha décrit les 13 contemplations dont celle du coucher du soleil à l’Ouest, de l’eau puis de sa transformation en glace, du sol, des arbres, des étangs et des ruisseaux [Ducor & Lovelay 2011] : les paysages par le truchement de la méditation guident le croyant vers la Terre pure de l’Ouest dénuée de mauvais karma. Ainsi, et c’est un trait partagé par toutes les croyances et religions, c’est à partir des formes environnementales et des milieux naturels que s’opère une médiance paysagère ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bertrand Sajaloli et Étienne Grésillon, « Les milieux naturels et le sacré. Esquisse d’une biogéographie spirituelle de la nature »Bulletin de l’association de géographes français, 96-2 | 2019,  265-281.

Référence électronique

Bertrand Sajaloli et Étienne Grésillon, « Les milieux naturels et le sacré. Esquisse d’une biogéographie spirituelle de la nature »Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 96-2 | 2019, mis en ligne le 10 octobre 2020, consulté le 28 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/bagf/5061 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bagf.5061

Haut de page

Auteurs

Bertrand Sajaloli

Université d’Orléans, EA 1210 CEDETE, bertrand.sajaloli@univ-orleans.fr – Courriel : bertrand.sajaloli(at)univ-orleans.fr

Articles du même auteur

Étienne Grésillon

Université de Paris-Diderot, LADYSS – Courriel : etienne.gresillon[at]univ-paris-diderot.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • OpenEdition Journals