Navigation – Plan du site

AccueilNuméros139-140.2Rapports (2014-2015)Rapport sur les travaux de l’Écol...

Rapports (2014-2015)

Rapport sur les travaux de l’École française d’Athènes en 2014 et en 2015

Alexandre Farnoux
p. 697-699

Texte intégral

1Au 1er janvier 2014 le personnel scientifique était composé de Alexandre Farnoux, directeur, de Julien Fournier, directeur des études antiques et byzantines et de Maria Couroucli directeur des études modernes et contemporaines. Étaient membres à cette date :

4e année : Guillaume Biard, Cécile Oberweiler, Tchavdar Marinov ;
3e année : Sylvain Perrot ;
2e année : Antoine Chabrol, Maria Xénaki et Basma Zerouali ;
1re année : Anna Cannavò, Yannis Kalliontzis, Ludovic Thély.
Étaient membres étrangers : Maud Devolder (Belgique), Laetitia Phialon (Suisse).

2Au 1er janvier 2015 le personnel scientifique était composé de Alexandre Farnoux, directeur (renouvelé pour un nouveau mandat), de Julien Fournier, directeur des études antiques et byzantines (renouvelé pour un nouveau mandat) et de Tassos Anastassiadis, nouveau directeur des études modernes et contemporaines. Étaient membres à cette date :

4e année : Sylvain Perrot ;
3e année : Antoine Chabrol, Maria Xénaki et Basma Zerouali ;
2e année : Anna Cannavò, Yannis Kalliontzis, Ludovic Thély ;
1re année : Iris Polyzos, Karine Rivière, Clément Sarrazanas.
Étaient membres étrangers : Maud Devolder (Belgique), Laetitia Phialon (Suisse).

3En 2014, l’École a mené soixante‑douze missions scientifiques, dont trente‑et‑une campagnes d’études au titre de la section antique et byzantine. Ont été ouverts pour les fouilles, en Grèce, sur autorisation propre, les sites de Delphes, Délos et Malia ; en collaboration, ceux de Thasos et de Kirrha ; à Chypre, les sites d’Amathonte et de Klimonas. Il faut souligner que depuis 2013 la commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger du ministère français des Affaires Étrangères soutient financièrement la mission de Kirrha en Grèce, en plus de celles de Dikili Tash, de Sovjan (Albanie), d’Amathonte et de Klimonas (Chypre). La mission de Dikili Tash a, par ailleurs, reçu en janvier 2014 le prix Clio qui récompense chaque année une fouille française à l’étranger.

4L’année 2014 a été placée sous le signe du centenaire de l’exploration archéologique du site de Philippes. Un cycle de manifestations scientifiques a été organisé à l’automne. Le programme se déclinait en trois types d’action : l’organisation d’une exposition itinérante, la tenue de rencontres scientifiques et la parution de trois ouvrages archéologiques :

  • M. Sève, Philippes 1914‑2014. 100 ans de recherches françaises. Collection Patrimoine photographique, 2 ;
  • M. Sève, P. Weber, Οδηγός του Φόρουµ των Φιλίππων. Collection Sites et Monuments, 18 ;
  • C. Brélaz, Corpus des inscriptions grecques et latines de Philippes. Tome 2, La colonie romaine. Partie 1, La vie publique de la colonie. Collection Études épigraphiques.

5Une séance spéciale de l’Académie des inscriptions et belles‑lettres a été consacrée au site de Philippes le 14 novembre 2014.

6Aux missions dont on lira les rapports dans les pages qui suivent, il faut ajouter pour 2014 les opérations de restauration dans lesquelles l’EFA s’est engagée. En accord avec l’éphorie de Crète de l’Est, le palais de Malia, ainsi que la crypte hypostyle et le quartier Mu ont fait l’objet de deux études techniques portant sur l’état des enduits et des sols minoens. La fréquentation touristique en hausse constante fragilise les vestiges mis au jour depuis 1921 et restaurés à plusieurs reprises depuis. Un relevé complet des pathologies et un diagnostic des altérations ont été produits. À Délos, l’École a entrepris une étude systématique des Magasins du front de mer. Dans ce cadre, un relevé détaillé des vestiges a été conduit et a permis de mesurer l’ampleur des dégradations causées tant par la mer que par le climat très rude de l’île. Il a été décidé, en concertation avec l’éphorie des Cyclades, de préparer un dossier d’appel à financement auprès de mécènes et de fondations privées pour sauver les vestiges de cet exceptionnel équipement de commerce, développé sur presque un kilomètre sur la côte Ouest de l’île. La Fondation F. M. Kaplan a accordé à l’École un soutien important à cette opération en octobre 2014. Le projet porte sur la consolidation d’urgence des murs les plus menacés dans le secteur, le remblaiement de l’agora de Théophrastos, le déplacement des blocs d’architecture qui s’y trouvent et l’anastylose du monument en l’honneur de Ménodros. Parallèlement, au musée et au siège de l’École, se poursuivent les études qui visent à proposer une nouvelle restauration de la statue d’Ofellius, en partenariat avec l’École polytechnique (étude antisismique et statique) et le service des anastyloses du ministère de la Culture. Par ailleurs, l’École a mené en 2014 deux opérations sur les collections dans les réserves archéologiques d’Argos et de Delphes. À Argos, il s’agissait de préparer le déménagement total du musée en prévision de travaux d’extension : l’inventaire et le reconditionnement du matériel des fouilles françaises ont été menés par des membres de l’École et des stagiaires. Une opération comparable a été menée dans les réserves de Delphes sur les collections issues des fouilles de l’Antre corycien.

7En 2015 l’École a mené soixante‑treize missions scientifiques au titre de la section antique et byzantine, mais les opérations de terrain ont été moins nombreuses qu’en 2014 (cinq missions sur six sites). Une campagne de fouilles a eu lieu à Kirrha et des campagnes de topographie et de prospection ont été menées en Crète (à Malia et sur l’Anavlochos), en Argolide (à Argos), en Béotie (au Val des Muses) et à Thasos. L’année 2015 a vu la commémoration des quarante ans de la mission française d’Amathonte, avec l’organisation d’un colloque scientifique (19‑21 mars 2015) et le montage d’une exposition, présentée à Athènes puis à Nicosie en 2015. En Crète, l’EFA et les éphories d’Iraklio et d’Aghios Nikolaos ont commémoré ensemble le 29 août 2015 le centenaire du début des fouilles de Malia : c’est en effet en 1915 que Joseph Chatzidakis a entrepris l’exploration du site au lieu‑dit Azymo.

8En matière de restauration, on signalera, d’une part, à Philippes les travaux d’aménagement et de remise en état du site, menés en collaboration avec l’éphorie de Kavala et, d’autre part, à Délos la mise en place d’une politique concertée d’action. Sur proposition de l’École, le conseil archéologique central a validé la création d’un comité franco‑grec de gestion du site. Composé du directeur de l’éphorie, des membres de son équipe, du directeur de l’EFA et du responsable français du site ainsi que du surintendant de Pompéi, en tant que personnalité extérieure, le comité a pour but de coordonner la politique de restauration et d’aménagement et se donne comme objectif l’élaboration d’un plan de gestion pour la mise en valeur de Délos. Dans ce cadre, le Système d’Informations Géographiques (SIG) mis au point en 2014 par l’École constitue un outil privilégié. Deux opérations en particulier ont été menées en 2015 : des travaux de consolidation d’urgence ont été réalisés sur les magasins antiques au Sud de l’île ; sur l’Agora de Théophrastos devant le sanctuaire d’Apollon, quinze tonnes de blocs de marbre ont été déplacés pour permettre la construction d’une plateforme qui les mettra hors d’eau.

9On lira dans les pages qui suivent les rapports sur les travaux menés par l’École pour les années 2014 et 2015, présentés sous la forme soit d’une synthèse sur les deux ans soit d’un rapport annuel. Les travaux de la section moderne et contemporaine, ainsi que les acticités en matière de formation et les manifestations scientifiques sont, comme chaque année, exposés dans le Rapport d’activité de l’École française d’Athènes, disponible en ligne1.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alexandre Farnoux, « Rapport sur les travaux de l’École française d’Athènes en 2014 et en 2015 »Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016, 697-699.

Référence électronique

Alexandre Farnoux, « Rapport sur les travaux de l’École française d’Athènes en 2014 et en 2015 »Bulletin de correspondance hellénique [En ligne], 139-140.2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 30 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/bch/401 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bch.401

Haut de page

Auteur

Alexandre Farnoux

Directeur de l’École française d’Athènes.

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de correspondance hellénique

Haut de page
  • Logo École française d’Athènes
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search