Navigation – Plan du site

AccueilNuméros139-140.2Rapports (2014-2015)GrèceDelphesÉtude des vases en métal et des i...

Rapports (2014-2015)
Grèce
Delphes

Étude des vases en métal et des instruments apparentés de Delphes, du vie s. av. J.‑C. à l’époque romaine

Valeria Meirano
p. 795-798

Texte intégral

1En 2014 et en 2015, deux campagnes se sont déroulées pour la continuation de l’étude des vases en métal et des instruments apparentés de Delphes, de 600 av. J.‑C. à l’époque romaine. La recherche, qui a pour but la publication systématique de ce corpus, porte sur des centaines d’objets, dont la plupart inédits. La majorité provient évidemment des sanctuaires d’Apollon et d’Athéna à Marmaria, mais des attestations relèvent aussi des contextes funéraires et domestiques du site.

2L’activité au musée de Delphes a consisté en la continuation de l’autopsie et de l’élargissement du dossier documentaire, moyennant la rédaction de fiches descriptives et techniques, et en la réalisation de photographies. Des centaines de pièces – la plupart conservées dans la réserve des bronzes, une moindre partie exposée dans les vitrines du musée – ont été examinées. Le travail est compliqué par l’état fragmentaire des objets et par leurs conditions de conservation, qui sont souvent mauvaises à cause de la composition chimique du terrain, très défavorable à Delphes, comme il est bien connu. À cet égard, une évaluation systématique des restaurations nécessaires est en cours.

  • 139 Les dessins et les clichés photographiques ont été réalisés par la signataire ; une campagne photo (...)

3Les séjours sur le site ont été consacrés aussi à la rédaction de dessins, concernant désormais la majorité des objets, ce qui permet de disposer d’un outil de travail indispensable pour la continuation de la recherche139.

  • 140 P. Perdrizet, Monuments figurés, petits bronzes, terres cuites, antiquités diverses, FD V 1 (1908)
  • 141 Voir par exemple C. Rolley, « Les bronzes. Statuettes et objets divers », dans Guide de Delphes. L (...)
  • 142 Voir par exemple, C. Rolley, « Autres objets de métal », dans L’Antre corycien II, BCH Suppl. IX ( (...)

4L’analyse technique, morphologique et stylistique, ainsi que la définition des chronologies, représentent les bases pour l’évaluation de plusieurs aspects concernant la présence de ces objets au sein du sanctuaire. Sur le site de Delphes, comme sur plusieurs aires sacrées, l’étude des vases en métal et des instruments apparentés constitue un « observatoire privilégié » pour la connaissance des modalités de fréquentation du lieu de culte, ainsi que pour la reconstitution des pratiques d’offrande et rituelles. À Delphes, les connaissances sur ces catégories d’objets à l’époque concernée reposent sur la publication de Paul Perdrizet parue en 1908 – partielle, bien que fondamentale140 –, à laquelle, aux cours des décennies suivantes, se sont ajoutées des synthèses, notamment par Cl. Rolley,141 ainsi que des communications de nouvelles découvertes142.

  • 143 Pour le deuxième site, plusieurs travaux sur les vases de l’acropole ont été publiés récemment : C (...)
  • 144 V. Meirano, « Bronze Vessels and Related Instrumenta at Delphi. Remarks on Morphology, Style, Prov (...)

5À l’état actuel, bien que les conditions de conservation nuisent à l’analyse et à l’identification du « numéro minimum d’individus », la recherche en cours consent à dresser pour Delphes, comme pour Olympie et Athènes143, un tableau général des attestations, qui sera mis à jour au cours de l’évolution du travail. Si le nombre des récipients entièrement conservés est moindre, ainsi que celui des exemplaires qui conservent leur profil, à cause de la nature fragile des tôles qui constituent les vasques, en revanche, les attaches, les pieds et les anses permettent de reconstituer au moins en partie la variété morphologique de ce type d’offrandes. Un premier bilan des occurrences a été présenté récemment au XIX International Congress on Ancient Bronzes, qui a eu lieu à Los Angeles-Malibu en octobre 2015144.

6Les vases à boire et les formes ouvertes – parmi lesquelles les récipients destinés à la libation – sont prédominants : des coupes et des phiales simples (fig. 60 et 61) ou mésomphaliques, décorées au repoussé, suivies par d’autres vases (kanthares, kylikes, patères, etc.), documentés surtout par des anses. Plusieurs types de bassins et de chaudrons de grande taille et de taille moyenne, ainsi que quelques deinoi et quelques cratères sont attestés surtout grâce à des anses et à des fragments de bords. Par contre, la documentation concernant les objets de petites dimensions (pyxides, aryballes, supports en pattes de lion, etc. [fig. 62 et 63]) est limitée, ainsi que celle des formes fermées (hydries, œnochoés, etc.), parmi lesquelles quelques exemplaires miniatures. Des podanipteres de grandes dimensions et des vases monumentaux sont attestés par des anses, des appliques et quelques fragments de supports.

Fig. 60 – Phiale en bronze, inv. 27138.

Fig. 60 – Phiale en bronze, inv. 27138.

Cl. V. Meirano.

Fig. 61 – Coupe en bronze, inv. 26870.

Fig. 61 – Coupe en bronze, inv. 26870.

Cl. V. Meirano.

Fig. 62‑63 – Petit support en bronze, inv. 8404.

Fig. 62‑63 – Petit support en bronze, inv. 8404.

Cl. V. Meirano.

7La recherche a pu aussi mettre en évidence la présence de certaines catégories d’objets, tels que les lampes, ainsi que d’instruments, notamment des utensil stands, des cottabes, etc.

8En général, les éléments figurés et décorés – anses, appliques, etc. – sont nombreux, ce qui permet une approche stylistique visant à l’identification des aires de production, en contribuant à la définition de la circulation des offrandes.

9Du point de vue chronologique, la plupart des attestations remontent à la période archaïque et classique, les pièces hellénistiques et romaines étant tout à fait minoritaires. Majoritairement, le nombre des vases et des instruments en bronze décroît de façon considérable à partir du ive s. av. J.‑C., et, parmi les pièces dont la provenance est connue, celles remontant aux époques plus récentes dérivent souvent de contextes profanes, ce qui constitue un signe du changement progressif de la façon dont les offrandes étaient sélectionnées pour l’usage rituel.

  • 145 Un dépouillement du journal de fouille ainsi que des inventaires a été fait à fin de récupérer tou (...)
  • 146 J.‑M. Luce (éd.), L’aire du Pilier des Rhodiens (fouille 1990‑1992) à la frontière du profane et d (...)
  • 147 V. Meirano, « Bronze Phialai Mesomphaloi in Context. Some Recent and Older (Revisited) Case‑studie (...)

10Un autre aspect de la recherche porte sur l’usage, la valeur et le « rôle » joué par les vases dans l’espace sacré ou profane. La presque totalité des pièces relèvent de la Grande Fouille145 et il est malheureusement impossible de connaître leur contexte de découverte précis, leur emplacement à l’origine, ainsi que leur association avec d’autres offrandes. En revanche, pour un nombre limité de vases, notamment ceux provenant d’explorations récentes, une étude de contexte est possible, comme le montrent les découvertes de l’aire du Pilier des Rhodiens146. Une contribution portant sur les contextes des phiales mésomphaliques en bronze en Grèce et en Italie du Sud a donc représenté l’occasion de considérer aussi des cas d’études de Delphes147.

11Si la contextualisation des découvertes est problématique, par contre, une enquête portant sur les traces de manipulations effectuées au cours de pratiques rituelles est en cours.

  • 148 Voir H. Frielinghaus, « Deliberate Damage to Bronze Votives in Olympia during Archaic and Early Cl (...)
  • 149 Voir par exemple, V. Meirano, « Vasi, strumenti e altri oggetti. Offerte in metallo e pratiche rit (...)
  • 150 H. Frielinghaus, « Die Helme von Delphi », BCH 131 (2007), p. 147.

12Des indices de modifications intentionnelles (perçage, repliement de tôles, déchirures, etc.), caractérisent plusieurs catégories d’objets en matériaux différents – bronze, céramique, terre cuite – provenant de contextes sacrés et funéraires du monde grec. Des études récentes menées à ce propos sur les bronzes d’Olympie148, ainsi que sur les offrandes provenant de plusieurs sanctuaires grecs de l’Italie du Sud149, montrent en quelle mesure ces manipulations d’objets – casques, armes, vases, miroirs, etc. –, visant à la consécration définitive à la divinité, constituent l’une des manifestations les plus éloquentes des gestes rituels effectués dans les espaces sacrés. À Delphes, pour ce qui est des armes, quelques modifications délibérées ont été signalées, notamment des perçages et des repliements de couvre‑joues de casques150 .

13À la lumière de l’analyse qui a été menée jusqu’à présent, les traces de modifications intentionnelles détectées sur les vases et les instruments apparentés semblent limitées. La continuation de la recherche permettra de vérifier si cette donnée est correcte, cependant il s’agit d’un élément significatif dans la tentative d’interpréter la présence de ces objets dans l’espace sacré.

Haut de page

Notes

139 Les dessins et les clichés photographiques ont été réalisés par la signataire ; une campagne photographique professionnelle et des interventions de restauration seront mises en place par l’EFA au cours de la recherche.

140 P. Perdrizet, Monuments figurés, petits bronzes, terres cuites, antiquités diverses, FD V 1 (1908).

141 Voir par exemple C. Rolley, « Les bronzes. Statuettes et objets divers », dans Guide de Delphes. Le Musée, Sites et monuments VI (1991), p. 139‑179.

142 Voir par exemple, C. Rolley, « Autres objets de métal », dans L’Antre corycien II, BCH Suppl. IX (1984), p. 261‑280 ; É. Hansen, « Les abords du trésor de Siphnos à Delphes », BCH 84 (1960), p. 387‑433.

143 Pour le deuxième site, plusieurs travaux sur les vases de l’acropole ont été publiés récemment : C. Tarditi, « The Athenian Archaic Bronze Vessels Production: New Evidence from Old Excavations », dans A. Giumlia Mair, C. C. Mattusch (éds), Greek and Roman Bronzes from the Eastern Mediterranean. Acta of the XVIIth International Congress on Ancient Bronzes, Izmir (Turkey), May 20‑25 2011 (2016), p. 49‑57 ; ead., « Athenian Bronze Vessel Production of the Archaic and Early Classical Periods », dans J. Daehner, K. Lapatin, A. Spinelli (éds), Artistry in Bronze: the Greeks and their Legacy. Proceedings of the XIXth International Congress on Ancient Bronzes, Los Angeles-Malibu, October 13‑17 2015, p. 200‑206 ; ead., Bronze Vessels fragments from the Acropolis. Style and Decoration in Athenian Production between the sixth and fifth centuries B.C. (2016).

144 V. Meirano, « Bronze Vessels and Related Instrumenta at Delphi. Remarks on Morphology, Style, Provenance and Chronology », dans J. Daehner, K. Lapatin, A. Spinelli (éds) (n. 141), p. 207‑213.

145 Un dépouillement du journal de fouille ainsi que des inventaires a été fait à fin de récupérer tous les indices disponibles.

146 J.‑M. Luce (éd.), L’aire du Pilier des Rhodiens (fouille 1990‑1992) à la frontière du profane et du sacré, FD II 13 (2008), passim.

147 V. Meirano, « Bronze Phialai Mesomphaloi in Context. Some Recent and Older (Revisited) Case‑studies », dans A. Giumlia Mair, C. C. Mattusch (éds) (n. 143), p. 79‑85.

148 Voir H. Frielinghaus, « Deliberate Damage to Bronze Votives in Olympia during Archaic and Early Classical Times », dans C. C. Mattusch, A. A. Donohue, A. Brauer (éds), Proceedings of the XVIth International Congress of Classical Archaeology, Boston, August 23‑26, 2003. Common Ground: Archaeology, Art, Science and Humanities (2006), p. 36‑38 ; ead., Die Helme von Olympia. Ein Beitrag zu Waffenweihungen in Griechischen Heiligtümern, OF XXXIII (2011), p. 185‑200.

149 Voir par exemple, V. Meirano, « Vasi, strumenti e altri oggetti. Offerte in metallo e pratiche rituali nei santuari greci della Calabria meridionale », dans M. T. Iannelli, C. Sabbione (éds), Le spose e gli eroi. Offerte in bronzo e in ferro dai santuari e dalle necropoli della Calabria greca (2014), p. 33‑34 ; ead., « Vasellame e altre produzioni in bronzo », dans Produzioni e committenze in Magna Grecia. Atti del LV Convegno Internazionale di Studi sulla Magna Grecia, Taranto, 24‑27 settembre 2015 (en préparation) ; M. Cardosa, « Le armi in bronzo della stipe in località Scrimbia », dans M. T. Iannelli (éd.), Hipponion, Vibo Valentia, Monsleonis. I volti della città (2014), p. 88.

150 H. Frielinghaus, « Die Helme von Delphi », BCH 131 (2007), p. 147.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 60 – Phiale en bronze, inv. 27138.
Crédits Cl. V. Meirano.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/433/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 278k
Titre Fig. 61 – Coupe en bronze, inv. 26870.
Crédits Cl. V. Meirano.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/433/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Fig. 62‑63 – Petit support en bronze, inv. 8404.
Crédits Cl. V. Meirano.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/433/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 109k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valeria Meirano, « Étude des vases en métal et des instruments apparentés de Delphes, du vie s. av. J.‑C. à l’époque romaine »Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016, 795-798.

Référence électronique

Valeria Meirano, « Étude des vases en métal et des instruments apparentés de Delphes, du vie s. av. J.‑C. à l’époque romaine »Bulletin de correspondance hellénique [En ligne], 139-140.2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 22 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/bch/433 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bch.433

Haut de page

Auteur

Valeria Meirano

Université de Turin

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de correspondance hellénique

Haut de page
  • Logo École française d’Athènes
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search