Navigation – Plan du site

AccueilNuméros139-140.2Rapports (2014-2015)GrèceDélosMaison de Fourni

Rapports (2014-2015)
Grèce
Délos

Maison de Fourni

Hélène Wurmser
p. 851-858

Notes de la rédaction

Avec la collaboration de : Anne‑Sophie Martz (céramologue), Stéphanie Zugmeyer (architecte CNRS‑IRAA, Aix‑en‑Provence), Aristophanis Konstantatos (EFA), Emmanuel Desroches (conservateur-restaurateur, Lyon) et la participation de Julian Castelbou (université Lumière Lyon 2), Timothée Béchonnet (université Lumière Lyon 2), Cécile Moulin (université Lumière Lyon 2), Yann Mannon (université de Fribourg), Claire Camberlein (université de Strasbourg), Raphaël Panassié (université de Nancy), Caroline Laffay (École d’architecture de Marseille). [contributeur]

Texte intégral

1Les missions du printemps et de l’été 2014 ont permis de poursuivre l’étude et la fouille de la Maison de Fourni dont le dossier a été repris en 2008. La mission de mai 2015 a eu plusieurs objectifs :

  • la préparation de la fouille de l’été par le désherbage de la partie Sud de la Maison ;
  • la poursuite de l’inventaire et de l’étude céramique dans les réserves du musée de Délos par A.‑S. Martz ;
  • le diagnostic pour la restauration des vasques en brèche et en marbre, ainsi que pour la restauration des bases stuquées, par E. Desroches.

2La mission de l’été 2014 a permis de poursuivre la fouille de l’année 2012 qui avait révélé de nombreux départs de murs orientés Nord‑Sud et généralement appuyés sur les murs 56 et 57 (fig. 1 pour le plan général et fig. 2 pour le relevé de la zone Sud. Cette dernière figure ne porte volontairement pas d’échelle, mais l’ensemble de cette zone nouvellement fouillée représente environ 300 m2). Dans l’angle Sud‑Est de la cour 38, les vestiges éventuels avaient été très perturbés par l’implantation des déblais de 1935 dont l’emprise avait été limitée par plusieurs murs successifs construits en 1960 ou 1961 ; il n’avait pas été possible de savoir avec certitude si des constructions antiques fermaient la cour. À la fin de la campagne 2012, un sondage test avait été ouvert dans l’alignement théorique du mur 58, afin de savoir si la maison se poursuivait au Sud ; ce sondage avait révélé la présence de murs très arasés délimitant plusieurs espaces, dont une pièce pavée de fragments de terre cuite posés de chant. La mission 2014 avait donc pour objectif de poursuivre les recherches entamées et de connaître le mode de liaison de cette pièce avec d’autres espaces de la maison. Une fouille extensive a été organisée en 2014, technique qui semblait de loin plus prometteuse que la juxtaposition de sondages, étant donné la faible profondeur à laquelle se trouvent les vestiges.

Fig. 1 – Maison de Fourni. Plan général. Fond de plan Atlas 2008.

Fig. 1 – Maison de Fourni. Plan général. Fond de plan Atlas 2008.

Pl. H. Wurmser, S. Zugmey.

Fig. 2 – Maison de Fourni. Plan de la zone Sud fouillée en 2014.

Fig. 2 – Maison de Fourni. Plan de la zone Sud fouillée en 2014.

Relevé et dessin S. Zugmeyer.

3La partie Sud de la Maison est organisée en un nouveau module indépendant de la cour 38 qui en constituait jusqu’à présent la limite ; l’arasement systématique des murs et la disparition des seuils ne permettent cependant pas de préciser pour le moment quel est le lien organique de ces deux espaces dans le système de circulation de l’ensemble. La zone fouillée cette année est organisée autour d’un espace plus grand que les autres, qui pourrait être une nouvelle cour, accessible par un escalier (fig. 3) depuis la rue, à la manière des trois autres parties de la maison. Cet escalier a été bouché, probablement au moment de l’abandon de la maison, comme la plupart des accès donnant sur la rue. Les pièces qui s’organisent pour le moment sur ses côtés Nord et Est sont de dimensions relativement réduites et peuvent être rapprochées des pièces que l’on observe sur le côté Est de la cour 38 (pièces 46 à 49) ou des pièces situées en façade de la partie principale de la maison (pièces 18 à 27). Cette compartimentation de l’espace, alliée à la découverte d’un matériel céramique essentiellement culinaire et amphorique, atteste le fait que l’on se trouve sans doute dans une partie utilitaire ou productive de la maison. À première vue, il s’agit essentiellement d’amphores vinaires (Dressel 1, Lamboglia 2, Dressel 5 et amphores cnidiennes). Quelques points sont particulièrement remarquables.

Fig. 3 – Maison de Fourni. Escalier menant au nouvel espace fouillé, vu depuis la rue Ouest.

Fig. 3 – Maison de Fourni. Escalier menant au nouvel espace fouillé, vu depuis la rue Ouest.

Cl. H. Wurmser.

41) La pièce pavée d’éclats de terre cuite trouvée en 2012 est reliée à une cuve par une dalle de gneiss partiellement prise dans le mur de séparation (fig. 4) ; sur cette dalle était probablement installée une canalisation circulaire de terre cuite liée au mortier hydraulique, dont nous avons retrouvé une importante section dans le sondage de la cuve. La cuve est pourvue du même type de sol que la pièce précédente et a été enduite de mortier hydraulique sur ses quatre côtés. On note cependant que cet enduit subsiste seulement en lambeaux sur la terre de liaison des moellons, mais qu’il a complètement disparu sur les pierres elles‑mêmes, comme s’il avait été rongé par un liquide acide. On accédait probablement à la pièce par l’Ouest, comme le montre le seuil arraché et déplacé au centre, tandis qu’on accédait à la cuve par le Sud, comme le montre la pierre de berger engagée dans le mur et le pendage en cuvette ménagé dans l’angle Sud‑Ouest. L’ensemble constitué par la pièce pavée et la cuve ressemble à une aire de foulage, telle qu’on peut en voir par exemple dans la rue 5 du Quartier du Théâtre, mais la contenance de la cuve semble indiquer qu’elle servait à une production plus limitée (contenance de la cuve de la rue 5 : 3600 l ; contenance de la cuve de Fourni : 240 l). La présence de nombreuses amphores vinaires dans cette zone, ainsi que l’analyse des terres des sondages conservées permettront peut‑être de préciser le type de production assuré par la cuve et l’aire de foulage, mais il faudra aussi sur ce point revoir la bibliographie concernant les ateliers de foulon ou la production de garum, parmi les nombreuses pistes possibles. Ce dispositif atteste en tout cas la fonction artisanale et agricole de la partie Sud de la Maison de Fourni (fig. 5).

Fig. 4 – Maison de Fourni. La cuve et l’aire de foulage en trois dimensions, vues du Sud‑Est.

Fig. 4 – Maison de Fourni. La cuve et l’aire de foulage en trois dimensions, vues du Sud‑Est.

Réalisation S. Zugmeyer.

Fig. 5 – Maison de Fourni. Vue générale de la zone Sud depuis le Sud.

Fig. 5 – Maison de Fourni. Vue générale de la zone Sud depuis le Sud.

Cl. H. Wurmser.

52) Au Nord de ce dispositif se trouve une grande pièce, dans laquelle on a identifié le niveau de sol en terre, un « pithos » dans l’angle Sud‑Ouest et un socle dallé (125 × 70 cm) dans l’angle Sud‑Est (fig. 6). L’accès à cette pièce semble se faire du côté Est où l’on peut observer les traces d’arrachement d’un seuil. Le « pithos » (fig. 7) n’est pas ici un récipient de stockage, mais peut‑être un four tel qu’on en voit dans les boutiques de la rue de Skardhana : ses parois sont faites en argile culinaire peu épaisse, rechargées régulièrement par de l’argile non cuite ; il n’a pas de fond, mais l’on a constaté la présence, au même niveau que le sol de la pièce, d’une couche rouge noir, résultant probablement des résidus de cendres, qui auraient pu en constituer le fond ; les parois sont coffrées extérieurement par de gros fragments d’amphores liés à la terre. L’ensemble de la pièce est riche en matériel amphorique, ainsi qu’en monnaies, majoritairement trouvées à proximité du socle dallé ; on y a également trouvé un broyeur en pierre.

Fig. 6 – Maison de Fourni. Pièce contenant le four dans l’angle, vue du Nord.

Fig. 6 – Maison de Fourni. Pièce contenant le four dans l’angle, vue du Nord.

Cl. H. Wurmser.

Fig. 7 – Maison de Fourni. Le four.

Fig. 7 – Maison de Fourni. Le four.

Cl. H. Wurmser.

63) à l’extrémité Est de la nouvelle cour et contre le mur extérieur de la cuve se trouvait peut‑être un auvent limité au Nord par un muret et soutenu par deux poteaux de bois. Sous cet auvent se trouve un pithos de stockage encore incomplètement fouillé, mais dont la qualité et l’épaisseur des parois confirment l’identification (fig. 8). Le nombre et la taille des charbons prélevés dans cette zone semblent montrer qu’une étagère en bois, détruite par le feu, était installée au‑dessus du pithos ; elle contenait de la vaisselle (marmite, bassine, lampe, bol à relief) tombée dans le récipient de stockage au moment de l’incendie. Pour le moment, un quart seulement du pithos a été fouillé et nous n’en avons pas atteint le fond. On note en particulier la présence d’une chytra entière dont on trouve le parallèle typologique à l’Agora d’Athènes (S. I. Rotroff The Athenian Agora XXXIII [2006], no cat. 593, type daté de 170 au ier s.) et d’une lampe éphésienne complète proche du type EAD XXVI, no cat 2332 (iieier s.) (fig. 9).

Fig. 8 – Maison de Fourni. Pithos de stockage dans l’angle Sud‑Est de la nouvelle cour.

Fig. 8 – Maison de Fourni. Pithos de stockage dans l’angle Sud‑Est de la nouvelle cour.

Cl. H. Wurmser.

Fig. 9 – Maison de Fourni. Lampe éphésienne.

Fig. 9 – Maison de Fourni. Lampe éphésienne.

Cl. A.‑S. Martz).

74) La fonction des pièces situées au Sud du mur 57 n’a pas pu être déterminée, mais les niveaux de sol semblent avoir été atteints dans l’ensemble de la zone fouillée. Leur affectation reste difficile à établir eu égard à la grande dureté de la terre et à sa ressemblance avec les couches qui peuvent relever de l’effondrement des murs de terre ou des toitures en terrasse ; de ce point de vue, aucune tuile n’a été retrouvée. On notera également que l’ensemble de la zone a été volontairement arasé, les murs démontés, voire arrachés à l’extrémité Sud (fig. 10), de sorte qu’il est difficile de savoir si les constructions se poursuivent au‑delà. Cet arasement n’est pas datable, mais paraît appartenir à une entreprise de remodelage des terrasses de culture visant à créer une terrasse médiane entre le niveau de la rue et la terrasse supérieure ; la terrasse médiane était limitée à l’Ouest par un mur, aujourd’hui démonté, construit avec des blocs, des moellons et des éléments de construction antiques. Une tranchée test a également été réalisée à l’Est des constructions visibles, vers l’angle Sud‑Est de la cour 38 : sous environ 1,20 m de terre arable, on retrouve de la céramique et un empierrement correspondant peut‑être à un mur ; à l’Ouest de ce mur, on atteint un niveau de sol brun‑rouge qui peut constituer une zone de passage débouchant de la cour 38, tandis qu’à l’Est, on tombe sur une couche de mortier très délité ressemblant en tout point au mortier identifié dans la cuve.

Fig. 10 – Maison de Fourni. Arrachement de mur à l’extrémité Sud de la zone fouillée.

Fig. 10 – Maison de Fourni. Arrachement de mur à l’extrémité Sud de la zone fouillée.

Cl. H. Wurmser.

85) Un sondage a également été entrepris dans la pièce 48, dans l’angle Nord‑Ouest de laquelle Chr. Le Roy avait trouvé un dispositif de « table » aujourd’hui démonté. L’objectif du sondage était de trouver l’origine de la canalisation c qui traverse le mur 60. Le niveau de sol de la pièce n’avait finalement pas été trouvé dans les fouilles anciennes, puisqu’il se situe en réalité quelques centimètres plus bas ; il est constitué d’une couche de mortier blanc pulvérulent et riche en chaux. Dans la partie Ouest de la pièce 48, on a découvert deux constructions qui semblent fonctionner ensemble, mais dont l’affectation précise n’a pas encore pu être déterminée (fig. 11). La première construction détermine un espace carré maçonné dont les murs semblent avoir été simplement chaulés ; l’intérieur était rempli d’un remblai de construction identique à ceux que l’on a déjà pu identifier à l’intérieur de la maison. La deuxième construction est rectangulaire et détermine un canal d’évacuation soigneusement construit et maçonné sur les trois côtés ; les murs étaient également chaulés et ne conservent pas de traces d’enduit. Le canal fait environ 50 cm de large et jusqu’à 1,50 m de profondeur, avec un pendage Est‑Ouest qui permet l’évacuation vers le bothros ; il ne se poursuit pas vers l’Est et est dallé de plaques de terre cuite installées avant la construction des murs périphériques. Cet ensemble non enduit est en tout cas trop large et trop profond pour avoir constitué des latrines. Le remplissage de cette construction est très différent du précédent et ne relève pas d’un remblai de construction : il semble procéder du démontage de l’élévation du canal et peut‑être du dispositif de table dont les vestiges ont été dégagés par Chr. Le Roy ; il était constitué de blocs de poros enduits, de gros morceaux de chaux et d’une terre fine ; à peu de distance de la surface, on a également retrouvé entier un couvercle de plat campanien (fig. 12). Au fond de la canalisation, contre le mur 60, ont été retrouvés deux crânes sans corps qui doivent correspondre aux squelettes retrouvés sans tête dans le bothros en 1961 (fig. 13). L’un des deux crânes avait encore quelques vertèbres en connexion. Ils ont été prélevés et stockés dans les apothèques du musée en attendant une future expertise. Tout semble montrer en tout cas que les têtes des suppliciés ont été coupées dans la pièce où on les a retrouvées et que l’on a ensuite détruit le dispositif et remblayé le canal ; les corps, trop grands pour être placés au même endroit, ont été transportés dans le bothros en contrebas. L’ensemble du matériel associé montre que cet événement est datable du ier s. av. J.‑C. ; un intervalle chronologique plus précis pourra sans doute être établi après l’étude de la céramique. Cette étude céramique a en tout cas permis de montrer que la pièce 48 était probablement dévolue à la cuisine ; cela peut également se comprendre par le lien fonctionnel qui existe entre ladite pièce et le module central de la maison, en particulier la grande pièce de réception 2 avec laquelle elle communique par l’intermédiaire des pièces 33 et 34. Dans cette hypothèse, le canal découvert pourrait constituer une sorte de vaste poubelle destinée à évacuer tous les déchets, alimentaires et autres, de la maison.

Fig. 11 – Maison de Fourni. Vue générale, depuis le Nord, des aménagements dégagés sous le sol de la pièce 48.

Fig. 11 – Maison de Fourni. Vue générale, depuis le Nord, des aménagements dégagés sous le sol de la pièce 48.

Cl. H. Wurmser.

Fig. 12 – Maison de Fourni. Couvercle de plat campanien.

Fig. 12 – Maison de Fourni. Couvercle de plat campanien.

Cl. H. Wurmser.

Fig. 13 – Maison de Fourni. Les crânes trouvés in situ, en partie engagés dans l’évacuation de la canalisation.

Fig. 13 – Maison de Fourni. Les crânes trouvés in situ, en partie engagés dans l’évacuation de la canalisation.

Cl. H. Wurmser.

9L’ensemble des sondages a été remblayé et la zone la plus au Sud a été protégée par une bâche. Les structures dégagées ont été relevées au pierre à pierre. On pourra à l’avenir poursuivre la fouille en extension à cet endroit et envisager le dégagement complet de l’angle Sud‑Est de la cour 38 qui se trouve encore sous les déblais de fouille de 1935.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Maison de Fourni. Plan général. Fond de plan Atlas 2008.
Crédits Pl. H. Wurmser, S. Zugmey.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 870k
Titre Fig. 2 – Maison de Fourni. Plan de la zone Sud fouillée en 2014.
Crédits Relevé et dessin S. Zugmeyer.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 105k
Titre Fig. 3 – Maison de Fourni. Escalier menant au nouvel espace fouillé, vu depuis la rue Ouest.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 756k
Titre Fig. 4 – Maison de Fourni. La cuve et l’aire de foulage en trois dimensions, vues du Sud‑Est.
Crédits Réalisation S. Zugmeyer.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 192k
Titre Fig. 5 – Maison de Fourni. Vue générale de la zone Sud depuis le Sud.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 694k
Titre Fig. 6 – Maison de Fourni. Pièce contenant le four dans l’angle, vue du Nord.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 733k
Titre Fig. 7 – Maison de Fourni. Le four.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 677k
Titre Fig. 8 – Maison de Fourni. Pithos de stockage dans l’angle Sud‑Est de la nouvelle cour.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 706k
Titre Fig. 9 – Maison de Fourni. Lampe éphésienne.
Crédits Cl. A.‑S. Martz).
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Titre Fig. 10 – Maison de Fourni. Arrachement de mur à l’extrémité Sud de la zone fouillée.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 764k
Titre Fig. 11 – Maison de Fourni. Vue générale, depuis le Nord, des aménagements dégagés sous le sol de la pièce 48.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 707k
Titre Fig. 12 – Maison de Fourni. Couvercle de plat campanien.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 872k
Titre Fig. 13 – Maison de Fourni. Les crânes trouvés in situ, en partie engagés dans l’évacuation de la canalisation.
Crédits Cl. H. Wurmser.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/450/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 695k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hélène Wurmser, « Maison de Fourni »Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016, 851-858.

Référence électronique

Hélène Wurmser, « Maison de Fourni »Bulletin de correspondance hellénique [En ligne], 139-140.2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 21 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/bch/450 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bch.450

Haut de page

Auteur

Hélène Wurmser

Université Lumière Lyon 2, USR 3155

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de correspondance hellénique

Haut de page
  • Logo École française d’Athènes
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search