Navigation – Plan du site

AccueilNuméros139-140.2Rapports (2014-2015)GrèceDélosL’Artémision

Rapports (2014-2015)
Grèce
Délos

L’Artémision

Jean‑Charles Moretti et Iphigenia Tournavitou
p. 859-862

Texte intégral

Le temple hellénistique (J.‑Ch. Moretti)

1Le travail sur l’Artémision s’est poursuivi avec Ph. Fraisse du 27 avril au 8 mai. Il a surtout consisté à relire le texte et à vérifier des dessins pour la publication du temple hellénistique. Nous avons aussi identifié à cette occasion un orthostate (no 240, fig. 14) qui apporte des informations nouvelles sur la configuration de l’édifice. Il a les mêmes dimensions et présente les mêmes types de mortaises de scellement que les autres blocs de cette série, mais il se distingue par la forme de sa face antérieure parcourue par une large zone en retrait qui se développe sur toute la hauteur de la pièce. Il est peu probable que soit fortuite l’identité de la longueur de la zone en retrait sur l’orthostate et du diamètre inférieur des colonnes du pronaos : 59 cm dans les deux cas. Nous reconnaissons donc dans le bloc 240 un orthostate qui a reçu la partie inférieure d’une demi‑colonne engagée. La partie postérieure du bloc dans lequel était taillée la partie basse de la colonne était encastrée dans la zone en retrait de l’orthostate et la surface polie relevée au pied de cette zone, à gauche (le correspondant à droite n’est pas conservé), recevait la face postérieure des moulures de la base. Rien n’a été identifié de ces colonnes.

Fig. 14 – L’orthostate 240 : vue de la face antérieure.

Fig. 14 – L’orthostate 240 : vue de la face antérieure.

Cl. EFA, J.‑Ch. Moretti.

2Où restituer cet orthostate et, partant, la colonnade engagée dont on est conduit à supposer l’existence ? Deux hypothèses sont envisageables : à la face postérieure du temple ou dans son naos.

3La première hypothèse paraît devoir être écartée pour deux raisons. D’une part parce que s’il y avait eu des colonnes engagées dans la face occidentale du mur postérieur du temple, chacune aurait eu sa partie inférieure à cheval sur deux orthostates. D’autre part parce que la surface polie contre laquelle venait la mouluration de la base ne convient pas au profil des colonnes et des antes du pronaos. Nous nous en sommes assurés en plaquant contre elle le relevé grandeur de ce profil.

  • 8 G. Leroux, EAD II, p. 25‑26.
  • 9 E. Hansen, Chr. Le Roy, FdX XI, Le temple de Léto au Létoon de Xanthos (2012), p. 99‑110 et 168‑173

4Nous retenons donc la seconde hypothèse : l’orthostate 240 atteste la présence d’une colonnade engagée à l’intérieur du naos, avec des colonnes de même diamètre que les colonnes du pronaos, mais avec des bases de type différent, sans doute avec un seul tore, comme celles des colonnes ioniques de la Salle hypostyle8. Ces colonnes engagées devaient être ioniques ou, plus vraisemblablement, corinthiennes, comme au temple de Léto du Létoon de Xanthos qui fournit un précieux parallèle pour le temple délien9.

La céramique mycénienne (I. Tournavitou)

5This year was completed the systematic recording of the Mycenaean pottery from the foundation deposit of the Archaic temple of Artemis. The pottery assemblage is stored in four wooden boxes (Λ, Μ, Ν, Ξ), which include pottery and small finds both of the Mycenaean era and of the Early Iron Age.

6According to a first, preliminary examination of the recorded Mycenaean pottery material, it seems that closed shapes, especially amphorae/jugs, small stirrup jars, a few alabastra, some pithoid jars, and a few cooking ware, are slightly more popular than open shapes (57,33% of the total). The latter (42,66% of the total), include mostly kylikes (plain, monochrome and painted), deep bowls (mostly monochrome and painted), mugs (mostly monochrome and painted), kraters, mostly ring‑based (painted), a few semiglobular cups, three goblets, and an in‑out bowl of the LH IIA period. Although the pottery material includes sherds that can be dated both in the early Mycenaean period (LH IIA, LH IIB, LH IIIA1), and in the mature phase of the Mycenaean era (LH IIIA2-LH IIIB), the majority of the diagnostic painted pottery can be assigned to the LH IIIB-LH IIIC Early period. The non-diagnostic, mostly plain pottery is assigned to the LH IIIA-LH IIIC period in general.

  • 10 I. Tournavitou, « The Mycenaean Ivories from the Temple of Artemis at Delos », BCH 119 (1995), p. 4 (...)

7The percentage of closed versus open vessels in the pottery and the repertory of shapes from the foundation deposit of the Archaic temple, suggest that this material represents mostly the contents of a domestic architectural setting and only partly perhaps part of a Mycenaean funeral assemblage in the vicinity of the temple. The study of the Mycenaean ivories from the same context has led to the same conclusions10.

8Even if the pottery material from the foundation deposit of the Archaic temple of Artemis covers practically the entire Mycenaean period, the later pottery (LH IIIB2/LH IIIC Early), marks perhaps the end of the Mycenaean habitation on the island.

Les blocs entreposés sur l’Agora de Théophrastos (J.‑ Ch. Moretti)

9Une grande partie de l’Agora de Théophrastos est actuellement occupée par un petit marais littoral saisonnier, où le niveau de l’eau varie en fonction des précipitations et peut atteindre quelques dizaines de centimètres. Plusieurs centaines de blocs y ont été entreposées qui subissent les effets de ces variations fréquentes entre l’automne et le printemps et d’autant plus néfastes que l’eau du marais est saumâtre. Afin d’y remédier, nous avons envisagé un programme de remblaiement de l’Agora et de rangement des blocs qui y sont entreposés.

  • 11 J. Capelle (doctorante, université Lumière Lyon 2), J. Christiansen (doctorant, université Lumière (...)
  • 12 Trois blocs sont conservés au Musée de Mykonos.

10Le travail a commencé par l’angle Sud‑Est de la place où se trouve le plus grand nombre de pièces d’architecture et il a aussi pris en compte celles qui sont entreposées à l’Ouest du Monument aux hexagones, dans une zone qui est parfois inondée. 260 blocs ont été inventoriés durant le mois de mai par une équipe composée de J. Capelle, J. Christiansen, C. Lefebvre et D. Michard11. Chaque bloc a reçu un numéro et a fait l’objet d’une fiche descriptive, d’un croquis coté et d’au moins un cliché photographique. Un plan de l’état actuel du parking a été relevé et un point topographique a été pris sur chaque pierre grâce à l’aide de L. Fadin, topographe de l’EFA. Une attention particulière a été portée aux blocs provenant du Monuments aux hexagones dont tous les exemplaires conservés à Délos12 avaient été rangés dans cette zone. L’inventaire des blocs qui ont été retenus dans la publication de M.‑Chr. Hellmann et Ph. Fraisse, Le Monument aux hexagones et le Portique des Naxiens, EAD XXXII (1979) comprend 160 numéros. Tous sauf 4 (les nos 32, 113, 153 et 178) ont été retrouvés et 10 nouveaux blocs attribuables à l’édifice ont été identifiés. Un projet de rangement des blocs par type sur une plate‑forme située à une altitude supérieure au niveau le plus haut atteint par le marais littoral a été élaboré. Il sera réalisé en 2016 sous la responsabilité d’A. Konstantatos, restaurateur de l’EFA. Ces travaux ont bénéficié d’un financement de la Fondation Kaplan.

L’hippodrome (J.‑Ch. Moretti)

  • 13 Ph. Bruneau, « Le point sur l’hippodrome », BCH 119 (1995), p. 915‑921.

11L’existence d’un hippodrome à Délos est attestée par plusieurs textes épigraphiques et l’identification de son emplacement a été depuis longtemps reconnue dans une vaste terrasse aménagée entre les Palestres et l’Archégèsion13. Les vestiges de l’édifice n’ont cependant jamais été l’objet d’une analyse approfondie. C’est à quoi nous nous sommes attachés cette année en procédant à un nettoyage de son mur de soutènement et à des relevés, qui ont été réalisés par L. Fadin et M. Fincker. L’appareil du mur fait de blocs de granit non équarris (fig. 15) n’est pas sans rappeler celui de certains murs de terrasses de culture, bien que les blocs employés pour l’hippodrome soient de dimensions plus importantes. La comparaison paraît favorable à une datation dans le courant de l’époque classique.

Fig. 15 – Une section du mur de soutènement occidental de l’hippodrome, du Nord‑Ouest.

Fig. 15 – Une section du mur de soutènement occidental de l’hippodrome, du Nord‑Ouest.

Cl. EFA, J.‑Ch. Moretti.

Haut de page

Notes

8 G. Leroux, EAD II, p. 25‑26.

9 E. Hansen, Chr. Le Roy, FdX XI, Le temple de Léto au Létoon de Xanthos (2012), p. 99‑110 et 168‑173.

10 I. Tournavitou, « The Mycenaean Ivories from the Temple of Artemis at Delos », BCH 119 (1995), p. 479‑527.

11 J. Capelle (doctorante, université Lumière Lyon 2), J. Christiansen (doctorant, université Lumière Lyon 2) C. Lefebvre (master 2, UPMF, Grenoble), D. Michard (architecte, master ENSAS, université de Strasbourg).

12 Trois blocs sont conservés au Musée de Mykonos.

13 Ph. Bruneau, « Le point sur l’hippodrome », BCH 119 (1995), p. 915‑921.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 14 – L’orthostate 240 : vue de la face antérieure.
Crédits Cl. EFA, J.‑Ch. Moretti.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/452/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 723k
Titre Fig. 15 – Une section du mur de soutènement occidental de l’hippodrome, du Nord‑Ouest.
Crédits Cl. EFA, J.‑Ch. Moretti.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/452/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 729k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean‑Charles Moretti et Iphigenia Tournavitou, « L’Artémision »Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016, 859-862.

Référence électronique

Jean‑Charles Moretti et Iphigenia Tournavitou, « L’Artémision »Bulletin de correspondance hellénique [En ligne], 139-140.2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 25 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/bch/452 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bch.452

Haut de page

Auteurs

Jean‑Charles Moretti

IRAA, CNRS, MOM, université Lumière Lyon 2, AMU

Articles du même auteur

Iphigenia Tournavitou

Université de Volos

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de correspondance hellénique

Haut de page
  • Logo École française d’Athènes
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search