Navigation – Plan du site

AccueilNuméros139-140.2Rapports (2014-2015)ChypreAmathonteLe Palais

Rapports (2014-2015)
Chypre
Amathonte

Le Palais

Béatrice Blandin, Thierry Petit et Isabelle Tassignon
p. 975-979

Notes de la rédaction

Avec la collaboration de : Annabelle Oliva (université libre de Bruxelles), Konogan Beaufays (université libre de Bruxelles), Camille Marchand (École centrale de Nantes), Leanna Perez (université de Rennes II), Catherine Delisle (université Laval, Québec), Alexandre Lévesque (université Laval, Québec), Antigone Marangou (université de Rennes II) et Elisavet Stefani (département des Antiquités de Chypre). [contributeur]

Texte intégral

1La campagne de fouille 2014 au palais d’Amathonte (fig. 1) a eu lieu du 16 juin au 11 juillet 2014.

2Les objectifs de cette campagne étaient triples :

  • finir la fouille, commencée en 2011, de la zone 26‑27 ;
  • en vue de la publication finale, réaliser un certain nombre de sondages stratigraphiques pour établir un phasage des différents sols et structures architecturales mis au jour ;
  • améliorer la présentation générale du site en rectifiant plusieurs arrêts de fouille érodés.

Fig. 1 – Zones fouillées, USC 8.025 en 2014.

Fig. 1 – Zones fouillées, USC 8.025 en 2014.

Fouilles des zones 26‑27

3La fouille du grand pierrier au Sud‑Ouest de la zone fouillée (zones 26 et 27) a livré peu de matériel. Parmi les trouvailles mobilières, notons cependant une pointe de flèche en bronze, une tête de griffon en bronze, qui devait orner les rebords d’un vase, et un fragment de grand chapiteau hathorique (partie droite du visage, oreille et coiffure de plumes) (fig. 2).

Fig. 2 – Fragment de chapiteau hathorique in situ.

Fig. 2 – Fragment de chapiteau hathorique in situ.

Sondages stratigraphiques

4Au centre du site, en zone 20, au Sud de la pièce 1, nous avons poursuivi la fouille dans des niveaux fort perturbés par la présence de plusieurs structures, dont la fonction doit encore être précisée. Élargi au Nord, le sondage a cependant révélé la présence de plusieurs sols ou niveaux de circulation antérieurs au dernier état (classique) du bâtiment, niveaux dont la chronologie sera précisée après l’analyse céramologique. Nous y avons aussi découvert un nouveau dépôt de fondation, constitué d’une marmite contenant une lampe-coupelle dans de la terre fine ; il s’agit du second dépôt du même type trouvé dans cette pièce (fig. 3).

Fig. 3 – Dépôt de fondation in situ.

Fig. 3 – Dépôt de fondation in situ.

5Tout à fait au Sud‑Est de la zone fouillée (zone 25), une petite surface comprenant des couches anciennes toujours en place, qui avait été révélé par la fouille de 2011, a fait l’objet d’un décapage fin. Les différents sols superposés, qui avaient échappé à la spoliation tardive des murs, n’ont livré que peu de matériel ; l’analyse céramologique devrait en déterminer la chronologie. Là encore, comme en zone 20, il s’agit de niveaux antérieurs au bâtiment classique.

6À l’Est, la fouille de la zone 7 a été reprise. En 2005, elle s’était arrêtée sur un niveau qui semblait correspondre au niveau de circulation contemporain du pillage et de la réoccupation du palais au début de l’époque hellénistique. La couche de destruction et le remblaiement ont révélé la présence de niveaux riches en cendres, ossements et mobilier, dont du matériel votif (figurines fragmentaires), ainsi que de la céramique attique figurée et à vernis noir. Sous ce niveau, plusieurs sols sont apparus. D’après le matériel découvert, le plus ancien, dont les couches de préparation sont posées à même le rocher, semble remonter à la haute époque archaïque, voire à la fin de l’époque géométrique. Ce sol fut entaillé d’Est en Ouest pour permettre la construction d’un grand mur (USC 8.025). La fouille du remplissage de la tranchée de fondation permet de le dater de la fin de l’époque archaïque.

Rectification des arrêts de fouille

7Plusieurs arrêts de fouille, dont certains remontaient à la fin des années 1980, ont dû être rectifiés. En zone 28 (centre‑Sud), l’épais remblai a livré une grande quantité de fragments de pithoi, dont quatre fonds (fig. 4). À l’Ouest de la zone 28, sans qu’aucun pithos n’ait été découvert en son propre emplacement, plusieurs trous circulaires dans le sol en plâtre, manière usuelle de soutenir ces conteneurs, attestent que la pièce faisait également partie de la zone des magasins palatiaux. La zone 28 étant située entre deux autres aires de réserves, la continuité fonctionnelle du secteur est ainsi assurée. Ce sont quelque soixante‑quinze emplacements destinés à accueillir des pithoi qui sont désormais connus dans les magasins d’époque classique. Le sol en plâtre de cette pièce (alt. : ca 57 m), du type le plus commun dans les magasins du palais (ca 10 cm d’épaisseur), s’interrompait vers le Sud, laissant apparaître le négatif d’un mur ; dans l’état actuel de l’exploration archéologique, celui‑ci constitue la limite centre‑Sud des zones de réserves. Dans la partie orientale de la zone 28, une rupture de niveau est visible (fig. 5) ; elle correspond à la présence d’un mur Nord‑Sud fortement spolié ; à l’Est, le sol se trouve quelque 55 cm plus bas (alt. : ca 56,45 m). Ce sol était recouvert d’une couche de cendres mêlées de tessons écrasés, à plat, qui parfois avaient laissé leur profonde empreinte dans le plâtre du sol sous l’effet de la chaleur. Ce sol a pu être suivi en zone 29, au Sud, avant qu’il ne disparaisse dans l’arrachement comblé par le remblai habituel sur le site. En zone 30, plusieurs dalles qui disparaissaient sous l’arrêt de fouille de 2005, à peine 30 cm sous l’humus, ont pu être dégagées entièrement, sans qu’un mur apparaisse, ce qui aurait fermé cette pièce vers le Sud (fig. 6). Cette zone à l’extrême Sud‑Est de la fouille appartient bien aux magasins des phases archaïque et classique, mais leur limite Sud‑Est n’a pu encore être déterminée.

Fig. 4 – Pithoi fragmentaires in situ.

Fig. 4 – Pithoi fragmentaires in situ.

Fig. 5 – Rupture de niveau entre les sols 28 Est et 28 Ouest.

Fig. 5 – Rupture de niveau entre les sols 28 Est et 28 Ouest.

Fig. 6 – Dalles en place de la zone 30 (à gauche).

Fig. 6 – Dalles en place de la zone 30 (à gauche).

8Outre son travail sur le terrain, E. Stefani a examiné la céramique provenant de sondages stratigraphiques réalisés lors des campagnes précédentes. Certaines conclusions ont été présentées lors de la table ronde qui s’est tenue à Rennes en octobre 2014. Une opération de consolidation des arrêts de fouille sur le pourtour du site est envisagée pour l’automne 2014. Cette opération devra se poursuivre en 2015. En fin de campagne, un grand balayage photographique du site par cerf‑volant a été réalisé par Th. Sagory (fig. 7).

Fig. 7 – Vue aérienne de la fouille.

Fig. 7 – Vue aérienne de la fouille.

Cl. Th. Sagory.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Zones fouillées, USC 8.025 en 2014.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 832k
Titre Fig. 2 – Fragment de chapiteau hathorique in situ.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 821k
Titre Fig. 3 – Dépôt de fondation in situ.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 839k
Titre Fig. 4 – Pithoi fragmentaires in situ.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 655k
Titre Fig. 5 – Rupture de niveau entre les sols 28 Est et 28 Ouest.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 605k
Titre Fig. 6 – Dalles en place de la zone 30 (à gauche).
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 749k
Titre Fig. 7 – Vue aérienne de la fouille.
Crédits Cl. Th. Sagory.
URL http://journals.openedition.org/bch/docannexe/image/484/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 880k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Béatrice Blandin, Thierry Petit et Isabelle Tassignon, « Le Palais »Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016, 975-979.

Référence électronique

Béatrice Blandin, Thierry Petit et Isabelle Tassignon, « Le Palais »Bulletin de correspondance hellénique [En ligne], 139-140.2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 21 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/bch/484 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bch.484

Haut de page

Auteurs

Béatrice Blandin

Université de Lausanne

Thierry Petit

Université Laval, Québec

Isabelle Tassignon

Université de Namur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de correspondance hellénique

Haut de page
  • Logo École française d’Athènes
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search