Skip to navigation – Site map

HomeNuméros143.1Dossier : Les fortifications du m...Introduction

Dossier : Les fortifications du monde grec

Introduction

Nicolas Faucherre, Nicolas Kyriakidis and Stéphanie Zugmeyer
p. 245-248

Author's notes

Ce dossier consacré aux recherches récentes sur les fortifications en pays grec présente des articles issus des contributions d’une table ronde intitulée « Architecture militaire, une culture partagée entre Grèce et Provence » qui a été organisée avec le soutien de l’IRAA‑CNRS, du LA3M‑CNRS, d’Aix Marseille Université et de l’Université Paris 8. Cette manifestation s’est tenue à la Maison des Sciences de l’Homme à Aix en Provence les 23 et 24 novembre 2017.

Full text

  • 1 Parmi de nombreuses études, voir P. Leriche, H. Tréziny (eds), La fortification dans l’histoire du (...)
  • 2 Voir le bilan dressé par S. Fachard, « A decade of research on Greek fortifications », Archaeolocia (...)

1L’étude des fortifications du monde grec a considérablement progressé ces dernières décennies, comme le prouve la croissance du nombre de publications de différents statuts1 et l’augmentation considérable du nombre de sites fouillés2.

  • 3 On pense évidemment à la belle monographie dirigée par Y. Grandjean Le rempart de Thasos, Et.Thas X (...)
  • 4 S. Maillot, M. Fincker, « La muraille de Triarius », BCH 136‑137 (2012-2013), p. 631‑637 et p. 843‑ (...)

2L’École française d’Athènes n’est pas restée à l’écart de ce phénomène et les dernières années ont vu paraître des publications d’une grande qualité appelées à faire référence, alors que d’autres sont sur le point de paraître3. L’étude des fortifications dites de Triarius à Délos a renouvelé nos connaissances sur cette construction aussi rare qu’intéressante4. Celle du rempart d’Apollonia d’Illyrie a repris.

3À l’occasion de l’inscription d’un projet consacré aux fortifications de Phocide et de Locride au programme quinquennal de l’EfA 2017-2021, nous avons souhaité rassembler des études sur les travaux les plus récents d’équipes françaises (Delphes), grecques (Chaleion, tours de Locride orientale) ou franco-grecques (Amphissa) actives dans la région et présentant des renouvellements significatifs dans la connaissance de ces vestiges.

  • 5 L. Lerat, Les Locriens de l’Ouest, BEFAR 176 (1952) ; C. Typaldou-Fakiris, Villes fortifiées de Pho (...)
  • 6 S. Milán, « The Fortifications of Epicnemidian Locris », dans J. Pascual, M.‑F. Papakonstantinou (é (...)
  • 7 La redécouverte de Delphes (1992), p. 249‑250.
  • 8 Bibliographie apud N. Kyriakidis, « The Fortifications of Ancient Phokis: Results and Prospects », (...)

4À la croisée des routes commerciales, militaires et religieuses du monde grec antique, les fortifications de Phocide et de Locride occidentale passent pour être bien étudiées5. La Locride orientale avait, jusqu’il y a peu, moins attiré l’attention6. Pour ce qui reste un maître‑livre, peu vieilli, malgré plus d’un demi‑siècle, Lucien Lerat avait arpenté et photographié ou relevé les sites fortifiés de Locride, dans des conditions exceptionnelles puisque la Grèce était alors en pleine guerre civile. Ce grand savant, qui fit également beaucoup pour l’archéologie nationale, alla jusqu’à se laisser faire prisonnier par les partisans afin de pouvoir accéder à des sites archéologiques qui étaient de l’autre côté de la ligne de front7. Il eut la chance de pouvoir faire maintes observations permises par l’absence de couvert végétale : nous étions avant l’exode rural. Les fortifications de la Phocide antique sont en apparence encore mieux connues. Leurs imposants vestiges ont attiré l’attention des voyageurs de longue date et, parce qu’elles passent pour bien datées, elles ont servi à élaborer des typo-chronologies, notamment pour les tours d’artillerie. Elles sont régulièrement invoquées dans les manuels d’architecture auxquels elles fournissent une illustration commode et attrayante8.

5Néanmoins, beaucoup reste à faire. En effet, le nombre de sites connus, notamment s’agissant des tours et des citadelles de montagne, s’est considérablement accru ces dernières années. Les relevés disponibles pour les fortifications urbaines, même connues de longue date, sont presque tous insuffisamment précis pour permettre une étude fine des dispositifs défensifs. Enfin, si l’on excepte les fouilles de sauvetage de nos collègues du service archéologique grec, par exemple à Distomo (l’antique Ambryssos), aucune fouille récente n’a été effectuée sur les fortifications dans cette région. Les périodes de construction de ces fortifications, même pour les fortifications urbaines, ne sont ainsi généralement pas établies avec certitude. Si l’appareil des murs a souvent été photographié et commenté, les conclusions chronologiques qui en ont été tirées sont souvent abusivement précises. Il est également nécessaire de rendre à ces fortifications leur épaisseur chronologique : le ive siècle n’est pas le iie ou le ier d’un point de vue technique et il reste à déterminer lesquelles parmi ces fortifications ont été modifiées durant l’Antiquité. Certains sites ont également été réoccupés à des fins défensive pendant l’Antiquité tardive, à l’époque médiévale et parfois même jusqu’à l’époque contemporaine. Si l’on s’est jusqu’à présent focalisé sur la première phase de construction, une étude archéologique pleinement aboutie doit rendre compte de toutes les phases de la vie de ces vestiges.

6L’inscription d’un projet consacré aux fortifications de Phocide et de Locride comme axe du quinquennal 2017-2021 de l’École française d’Athènes vise donc à soutenir la production de nouvelles données de terrain sur les fortifications de Grèce centrale, non seulement sur les techniques mises en œuvre à un moment donné, mais aussi sur l’histoire des sites dans toute leur épaisseur historique, en documentant toutes les époques. Nos fouilles aux fortifications de Delphes mettent au jour un ambitieux programme de fortification de l’Antiquité tardive, méconnu jusqu’à présent, et dont certaines constructions avaient jusqu’ici été attribuées à l’époque classique. La première mission topographique au Kastro d’Amphissa a tout autant enregistré les murs en appareil trapézoidal – de « bonne époque » disait‑on il n’y a pas si longtemps – que les abris des combattants de la guerre civile. La question de la modalité des remplois des vestiges d’une phase défensive par une autre et de leur adaptation à un univers technique en évolution sera donc au cœur de nos questionnements.

7Toute étude de fortifications doit répondre inévitablement à la question des modes de conception et de construction. À ce titre, nous espérons que la fouille de contextes bien datés permettra de contribuer à mettre à l’épreuve les typo-chronologies communément admises. Il s’agit d’un point de vue méthodologique de passer d’une démarche déductive à une démarche inductive : c’est la datation des vestiges qui valide la typo-chronologie et non l’inverse. La question de la précision de la datation est également cruciale pour faire la part des faits de style qui relèvent d’une géographie politique de ceux qui nous révèlent des cultures techniques partagée de part et d’autre d’une frontière. Trop souvent, on a pu parler d’un style « phocidien » ou « étolien » pour certaines fortifications de Grèce centrale, sans réaliser que la datation des vestiges sur lesquels l’on fondait ces remarques n’était pas établie avec assurance.

8L’étude des fortifications comme dispositif technique ne peut se faire enfin sans l’étude de leur intégration dans le territoire et de l’effet politique recherché par leurs commanditaires. Elles sont ainsi de précieux témoignages sur les communautés politiques (cités, confédérations) dans une région qui à plusieurs reprises a été en première ligne des affrontements entre puissances hégémoniques. L’intérêt de l’aire géographique retenue réside dans le fait que cet espace a été intégré dans la plupart des types de constructions politiques possibles dans le monde grec : polis, ethnos, koinon, basileia. Il offre ainsi l’opportunité d’étudier sur le terrain la concrétisation architecturale de différents types de frontières dans un espace où les limites entre communautés sont particulièrement bien connues depuis les travaux de D. Rousset. De plus, à plusieurs époques, la région retenue a été une ligne de front dans des conflits de grande ampleur (Troisième et Quatrième Guerre sacrée, conflits étolo-macédoniens, conquête romaine) et permet donc l’étude des lignes de fracture et de rencontre entre projets hégémoniques. Il s’agira donc, par l’étude des territoires et des voies de circulation, de contribuer à une histoire de la manière dont s’équipent techniquement les frontières et s’incarnent territorialement les dominations.

9Parce que le monde grec antique est un monde connecté où les idées, les hommes, les biens et les techniques voyagent, nous avons souhaité inviter des collègues travaillant sur d’autres aires géographiques du monde grec et hellénisé à se joindre à ce dossier. Présentant des recherches sur des fortifications de régions continentales (Épire) ou insulaires (Crète), de vieille Grèce (Thyréatide) ou des nouveaux horizons diasporiques (Marseille et sa pendante gauloise Saint‑Blaise), nous avons souhaité donner à voir et à lire la vivacité d’un champ d’étude renouvelé dans ses méthodes, ses problématiques et ses sources.

Top of page

Notes

1 Parmi de nombreuses études, voir P. Leriche, H. Tréziny (eds), La fortification dans l’histoire du monde grec. Actes du colloque international de Valbonne, 1982 (1986) ; J. Ober, Fortress Attica. Defense of the Athenian Land Frontier 404-322 B.C, Mnemosyne suppl. 84 (1985) ; S. Fachard, La défense du territoire. Étude de la chôra érétrienne et de ses fortifications, Eretria XXI (2012), et la publication collective de R. Frederiksen et alii, Focus on Fortifications. New Research on Fortifications in the Ancient Mediterranean and the Near East (2016), 2 vol.

2 Voir le bilan dressé par S. Fachard, « A decade of research on Greek fortifications », Archaeolocial Reports 62 (2016), p. 77‑88.

3 On pense évidemment à la belle monographie dirigée par Y. Grandjean Le rempart de Thasos, Et.Thas XXII (2011). La publication des fortifications d’Amathonte est sous presse.

4 S. Maillot, M. Fincker, « La muraille de Triarius », BCH 136‑137 (2012-2013), p. 631‑637 et p. 843‑851.

5 L. Lerat, Les Locriens de l’Ouest, BEFAR 176 (1952) ; C. Typaldou-Fakiris, Villes fortifiées de Phocide et la IIIe Guerre sacrée 356-346 av. J.‑C. (2004) [CR de D. Rousset, RA 40 (2005), p. 101‑103].

6 S. Milán, « The Fortifications of Epicnemidian Locris », dans J. Pascual, M.‑F. Papakonstantinou (éds), Topography and history of ancient Epicnemidian Locris, Mnemosyne supplements. History and archaeology of classical antiquity 362 (2013), p. 263‑278.

7 La redécouverte de Delphes (1992), p. 249‑250.

8 Bibliographie apud N. Kyriakidis, « The Fortifications of Ancient Phokis: Results and Prospects », dans K. Sporn, E. Laufer et A. Farnoux, Ancient Phokis. New approaches to its history, archaeology and topography, Papers of an international conference held at the German Archaeological Institute (DAI) Athens 30.03.-01.04.2017 (sous presse).

Top of page

References

Bibliographical reference

Nicolas Faucherre, Nicolas Kyriakidis and Stéphanie Zugmeyer, “Introduction”Bulletin de correspondance hellénique, 143.1 | 2019, 245-248.

Electronic reference

Nicolas Faucherre, Nicolas Kyriakidis and Stéphanie Zugmeyer, “Introduction”Bulletin de correspondance hellénique [Online], 143.1 | 2019, Online since 01 August 2020, connection on 07 March 2021. URL: http://journals.openedition.org/bch/756; DOI: https://doi.org/10.4000/bch.756

Top of page

About the authors

Nicolas Faucherre

UMR 7298 LA3M (AMU‑CNRS).

By this author

  • Premières observations de terrain et essai de bilan
    Οι οχυρώσεις της Άµφισσας, από την αρχαιότητα έως τη σύγχρονη εποχή: προκαταρκτικές παρατηρήσεις πεδίου και απόπειρα απολογισµού
    The fortifications of Amphissa from antiquity to today: initial field observations and an attempt at synthesis
    Published in Bulletin de correspondance hellénique, 143.1 | 2019

Nicolas Kyriakidis

Paris 8, UMR 7041 ArScAn.

By this author

  • État de la question et premiers résultats de l’étude architecturale
    Οι οχυρώσεις των ∆ελφών στην αρχαιότητα: κατάσταση της έρευνας και πρώτα αποτελέσµατα της αρχιτεκτονικής µελέτης
    The fortifications at Delphi in Antiquity: current state of research and first results of the architectural study
    Published in Bulletin de correspondance hellénique, 143.1 | 2019
  • Premières observations de terrain et essai de bilan
    Οι οχυρώσεις της Άµφισσας, από την αρχαιότητα έως τη σύγχρονη εποχή: προκαταρκτικές παρατηρήσεις πεδίου και απόπειρα απολογισµού
    The fortifications of Amphissa from antiquity to today: initial field observations and an attempt at synthesis
    Published in Bulletin de correspondance hellénique, 143.1 | 2019
  • Published in Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016

Stéphanie Zugmeyer

Aix Marseille Université, IRAA – USR 3155 (AMU‑CNRS, UPPA, Lyon 2).

By this author

  • État de la question et premiers résultats de l’étude architecturale
    Οι οχυρώσεις των ∆ελφών στην αρχαιότητα: κατάσταση της έρευνας και πρώτα αποτελέσµατα της αρχιτεκτονικής µελέτης
    The fortifications at Delphi in Antiquity: current state of research and first results of the architectural study
    Published in Bulletin de correspondance hellénique, 143.1 | 2019
  • Premières observations de terrain et essai de bilan
    Οι οχυρώσεις της Άµφισσας, από την αρχαιότητα έως τη σύγχρονη εποχή: προκαταρκτικές παρατηρήσεις πεδίου και απόπειρα απολογισµού
    The fortifications of Amphissa from antiquity to today: initial field observations and an attempt at synthesis
    Published in Bulletin de correspondance hellénique, 143.1 | 2019
  • Published in Bulletin de correspondance hellénique, 139-140.2 | 2016
Top of page

Copyright

Bulletin de correspondance hellénique

Top of page
  • Logo École française d’Athènes
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search