Navigation – Plan du site

AccueilNuméros2Editorial : La pêche des petits p...

Editorial : La pêche des petits pélagiques en Afrique de l’Ouest : un enjeu de sécurité alimentaire et de développement durable

Elhadj Bara Dème et Pierre Failler

Texte intégral

1Les petits pélagiques, qui incluent des espèces telles que les sardinelles, l’ethmalose et les maquereaux, sont cruciaux pour la sécurité alimentaire et le développement économique de l’Afrique de l’Ouest, en particulier face à une croissance démographique rapide (Asiedu et al., 2022 ; Ba et al., 2017 ; Failler, 2014). En 2022, la consommation annuelle moyenne de poisson par personne était de 11 kilogrammes en Afrique de l’Ouest, et les petits pélagiques représentaient environ 70 % de cette consommation (Van Hecke & Vanderleenen, 2023). Cette prépondérance dans l’alimentation des populations de la région met en lumière leur rôle essentiel dans l’apport nutritionnel de millions de personnes (Chadare et al., 2022). Les petits pélagiques sont une source importante de protéines, de vitamines et de minéraux essentiels, et sont souvent plus accessibles et abordables pour les communautés à faible revenu que d’autres sources de protéines animales (Acosta-Alba et al., 2022 ; Chadare et al., 2022). Toutefois, ce secteur clé se trouve aujourd’hui à un tournant critique, confronté à des défis majeurs qui appellent une attention immédiate et des mesures concertées.

2Les eaux ouest-africaines, enrichies par des courants océaniques tels que le courant des Canaries et le courant de Guinée, abritent une vie marine abondante (Ba et al., 2022 ; Brochier et al., 2018 ; Chouvelon et al., 2015 ; Failler, 2014). Plus de 2/3 des débarquements de petits pélagiques, estimés à 1,6 million de tonnes, sont le fait de pêcheurs artisanaux (E. hadj B. Dème et al., 2023, 2022). Ces prises alimentent diverses filières de production et de consommation, attestant du rôle primordial de la pêche artisanale dans la région (Deme et al., 2022). Malgré cette abondance, les stocks sont surexploités, avec plus de 50 % des stocks de petits pélagiques en état de surexploitation, l’un des taux les plus élevés au monde (Jönsson, 2019). Cette situation alarmante est exacerbée par des systèmes de gestion défaillants, un manque de ressources pour une gestion efficace et des pratiques illégales renforcées par la corruption (March & Failler, 2022 ; El hadj Bara Deme et al., 2021 ; Pilling et al., 2009). La gestion des stocks transfrontaliers se heurte à des politiques incohérentes et à une coopération régionale insuffisante, ce qui rend la pêche migratoire souvent non réglementée et aggrave les tensions (E. hadj B. Dème et al., 2022 ; March & Failler, 2022).

3De plus, le changement climatique modifie les écosystèmes marins, affectant directement les ressources pélagiques et exacerbant l’érosion côtière, ce qui a un impact négatif sur l’activité de la pêche artisanale (Brown et al., 2009 ; Hannesson et al., 2006 ; Jannathulla et al., 2019). Parallèlement, l’émergence d’industries de transformation telles que celles de la farine et de l’huile de poisson, principalement destinées à l’alimentation animale ou à l’aquaculture, détourne une part significative des captures de petits pélagiques de leur utilisation alimentaire humaine (E. hadj B. Dème et al., 2023 ; Jannathulla et al., 2019).

4Face à ces enjeux, un changement de paradigme s’impose. Il ne s’agit plus de maximiser les productions, mais de valoriser au mieux les niveaux actuels de production tout en réduisant les pertes après la capture (Dème, 2021). La modernisation de toute la chaîne de valeur des poissons pélagiques et la restauration des écosystèmes marins sont cruciales (Acosta-Alba et al., 2022 ; Asiedu et al., 2022 ; Deme et al., 2022 ; Touron-Gardic et al., 2022). De plus, une meilleure coordination régionale et une gestion cohérente des stocks partagés sont indispensables pour garantir la durabilité de ce secteur. Ainsi, en tant que composante essentielle de la sécurité nutritionnelle et de la création de richesses, la pêche des petits pélagiques en Afrique de l’Ouest mérite une attention et des actions concertées. Il est impératif d’adopter une approche régionale intégrée, impliquant tous les acteurs, pour assurer un avenir durable à ce secteur. La survie économique de millions de personnes dépend de la capacité de la région à relever ces défis de manière efficace et durable.

5Ce numéro s’ouvre avec une analyse de la contribution de la pêche à l’économie guinéenne, réalisée par Moustapha Dème et al. Les auteurs quantifient la contribution économique du secteur de la pêche en Guinée en combinant des données de production, de transformation, de mareyage et d’exportation. Les résultats révèlent une disponibilité annuelle moyenne de poisson de 258 260 tonnes, une consommation per capita de 21,5 kg par an et un emploi de 237 240 personnes, représentant 12,1 % de la population active. Le secteur génère une valeur ajoutée moyenne de 3 193 milliards de GNF, soit environ 6 % du PIB guinéen. Malgré cette contribution significative, des défis persistent, notamment l’absence de produits à forte valeur ajoutée et le manque d’investissement dans la formation industrielle.

6Les politiques publiques de soutien à la pêche artisanale au Sénégal ont eu des effets inattendus en favorisant la croissance des exportations de produits halieutiques. Cette croissance a entraîné une diminution de l’offre sur le marché intérieur, provoquant une hausse des prix des produits de la mer, ce qui a rendu l’accès à ces produits plus difficile pour la population sénégalaise. Elhadj Bara Dème et Pierre Failler se penchent sur les répercussions de ces politiques publiques de soutien à la pêche artisanale au Sénégal, notamment leurs impacts sur l’équilibre entre l’offre et la demande et la dynamique des prix du poisson. Ainsi, ces politiques ont favorisé l’exportation du poisson sénégalais vers les marchés étrangers au détriment du marché local.

7Du côté du Golfe de Guinée, la migration croissante des pêcheurs ghanéens vers la Côte d’Ivoire a stimulé cette activité et contribué à l’économie halieutique ivoirienne. Cependant, la production reste insuffisante pour répondre aux besoins nationaux, ce qui entraîne une croissance des importations depuis d’autres pays tels que la Mauritanie, le Sénégal et la Chine. À travers l’étude des dynamiques transfrontalières dans la pêche à petite échelle, intitulée "Le rôle des pêcheurs migrants ghanéens dans la pêcherie de petits pélagiques en Côte d’Ivoire", Jacqueline Yayo N’cho Amalatchy et al. mettent en évidence l’importance de la présence des pêcheurs ghanéens dans les eaux ivoiriennes en termes d’approvisionnement du marché local en poisson frais et de soutien à la filière de la transformation artisanale.

8Sur la façade atlantique ouest-africaine, Assane Fall et al. se penchent sur la pêche continentale des petits pélagiques en Mauritanie et sur la pêche migratoire sénégalaise et turque ciblant les poissons pélagiques en Mauritanie pour le compte des usines de farine de poisson. Leur étude met en évidence l’impact significatif de la pêche migratoire des petits pélagiques côtiers en provenance du Sénégal et de la Turquie sur l’industrie de la farine de poisson et de l’huile de poisson en Mauritanie. Cette pêche migratoire contribue de manière importante à l’approvisionnement en produits halieutiques en Mauritanie, mais les recettes en devises ne profitent pas au pays. De plus, des préoccupations de durabilité des pêcheries pélagiques sont soulevées, nécessitant des mesures de cogestion nationales et régionales plus strictes pour garantir la gestion durable des stocks.

9À l’échelle continentale, Étienne Van Hecke et Félix Vanderleenen montrent qu’en Afrique, la consommation de poisson est essentielle en raison de sa valeur nutritive, malgré une moyenne de consommation relativement basse en protéines animales. Cette consommation varie selon les pays en fonction de leur emplacement géographique, la pêche maritime étant plus importante en Afrique de l’Ouest. L’aquaculture est sous-développée dans la plupart des pays africains, malgré son potentiel pour fournir des protéines supplémentaires. Cependant, il est crucial de surveiller la pollution de l’eau et de gérer durablement les ressources halieutiques face à la dégradation des écosystèmes et au changement climatique.

10En résumé, la pêche des petits pélagiques en Afrique de l’Ouest est confrontée à des défis complexes qui nécessitent une gestion régionale coordonnée, des investissements dans les infrastructures, et une réflexion sur la valorisation de ces ressources essentielles pour la sécurité alimentaire et le développement durable.

Haut de page

Bibliographie

Acosta-Alba I., Nicolay G., Mbaye A., Dème M., Andres L., Oswald M., Zerbo H., Ndenn J. & Avadí A. (2022), “Mapping fisheries value chains to facilitate their sustainability assessment  : Case studies in The Gambia and Mali”, Marine Policy, 135, p. 104854, https://doi.org/10.1016/j.marpol.2021.104854

Asiedu B., Okpei P., Amponsh S. K., Failler P., Deme B. & Sumaila R. U. (2022), “The people’s fishery in perspective  : Current analysis of the small pelagic fishery value chain of Ghana”, Fisheries Research, 254, p. 106426.

Ba A., Chaboud C., Brehmer P. & Schmidt J. O. (2022), “Are subsidies still relevant in West African artisanal small pelagic fishery ? Insights from long run bioeconomic scenarios”, Marine Policy, 146, p. 105294, https://doi.org/10.1016/j.marpol.2022.105294

Brochier T., Auger P.-A., Pecquerie L., Machu E., Capet X., Thiaw M., Mbaye B. C., Braham C.-B., Ettahiri O. & Charouki N. (2018), “Complex small pelagic fish population patterns arising from individual behavioral responses to their environment”, Progress in Oceanography, 164, pp. 12‑27.

Brown M. E., Hintermann B. & Higgins N. (2009), “Markets, climate change and food security in West Africa”, Environmental Science and Technology Feature, 43, pp. 8016-8020.

Chadare F., Affonfere M., Aidé E. S., Fassinou F., Salako K., Pereko K., Deme B., Failler P., Kakaï R. G. & Assogbadjo A. (2022), “Current state of nutrition in West Africa and projections to 2030”, Global Food Security, 32, p. 100602.

Chouvelon T., Violamer L., Dessier A., Bustamante P., Mornet F., Pignon-Mussaud C. & Dupuy C. (2015), “Small pelagic fish feeding patterns in relation to food resource variability  : An isotopic investigation for Sardina pilchardus and Engraulis encrasicolus from the Bay of Biscay (north-east Atlantic)”, Marine Biology, 162, 1, pp. 15‑37, https://doi.org/10.1007/s00227-014-2577-5

Dème E. hadj B., Amalatchy Y., Jumpe R. T., Fall A. D., Bocoum W., Dème M., Failler P., Soumah M., Sidibeh M., Diédhiou I., Ahouansou Montcho S., March A. & Touron-Gardic G. (2022), “Migration of artisanal fishers targeting small pelagics in West Africa  : Current trends and development”, Marine and Fishery Sciences (MAFIS), 36, 1, https://doi.org/10.47193/mafis.3612023010104

Deme E. hadj B., Deme M. & Failler P. (2022), “Small pelagic fish in Senegal  : A multi-usage resource”, Marine Policy, 141, p. 105083, https://doi.org/10.1016/j.marpol.2022.105083

Dème E. hadj B., Failler P., Fall A. D., Dème M., Diedhiou I., Touron-Gardic G., Bocoum W. & Asiedu B. (2023), “Contribution of small-scale migrant fishing to the emergence of the fishmeal industry in West Africa  : Cases of Mauritania, Senegal and the Gambia”, Frontiers in Marine Science, 10, https://doi.org/10.3389/fmars.2023.871911

Dème M. (2021), « Mise en marché des petits pélagiques côtiers au Sénégal  : Formes de valorisation et enjeux autour de la ressource », EchoGéo, 58.

El hadj Bara Deme M. D., Sidibeh M. & Failler P. (2021), “The exploitation of small pelagics fish in Gambia  : What valorization policies ?”, International Journal of Fisheries and Aquatic Studies, 9, 4, d.

Failler P. (2014), “Climate Variability and Food Security in Africa  : The Case of Small Pelagic Fish in West Africa”, Journal of Fisheries & Livestock Production, 2, 2, https://doi.org/10.4172/2332-2608.1000122

Hannesson R., Barange M. & Herrick Jr. S. (2006), Climate Change and the Economics of the World’s Fisheries, Edward Elgar Publishing, https://doi.org/10.4337/9781845428846

Jannathulla R., Rajaram V., Kalanjiam R., Ambasankar K., Muralidhar M. & Dayal J. S. (2019), “Fishmeal availability in the scenarios of climate change  : Inevitability of fishmeal replacement in aquafeeds and approaches for the utilization of plant protein sources”, Aquaculture Research, 50, 12, pp. 3493‑3506, https://doi.org/10.1111/are.14324

Jönsson J. H. (2019), “Overfishing, social problems, and ecosocial sustainability in Senegalese fishing communities”, Journal of Community Practice, 27, 3‑4, pp. 213‑230, https://doi.org/10.1080/10705422.2019.1660290

March A. & Failler P. (2022), “Small-scale fisheries development in Africa  : Lessons learned and best practices for enhancing food security and livelihoods”, Marine Policy, 136, p. 104925, https://doi.org/10.1016/j.marpol.2021.104925

Pilling G. M., Apostolaki P., Failler P., Floros C., Large P. A., Morales-Nin B., Reglero P., Stergiou K. I. & Tsikliras A. C. (2009), “Assessment and management of data-poor fisheries”, Advances in fisheries science, 50, pp. 280‑305.

Touron-Gardic G., Hermansen Ø., Failler P., Dia A. D., Tarbia M. O. L., Brahim K., Thorpe A., Beibou E., Abou Kane E. & Bouzouma M. (2022), “The small pelagics value chain in Mauritania–Recent changes and food security impacts”, Marine Policy, 143, p. 105190.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elhadj Bara Dème et Pierre Failler, « Editorial : La pêche des petits pélagiques en Afrique de l’Ouest : un enjeu de sécurité alimentaire et de développement durable »Belgeo [En ligne], 2 | 2023, mis en ligne le 16 février 2024, consulté le 19 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/belgeo/65567 ; DOI : https://doi.org/10.4000/belgeo.65567

Haut de page

Auteurs

Elhadj Bara Dème

Centre de recherche en Gouvernance bleue - CBG, Faculté d’économie et de droit, Université de Portsmouth - UoP, Portsmouth, P01 3DE, Royaume-Uni
ORCID 0000-0002-6536-867X
bara.deme@port.ac.ukb

Pierre Failler

Centre de recherche en Gouvernance bleue - CBG, Faculté d’économie et de droit, Université de Portsmouth - UoP, Portsmouth, P01 3DE, Royaume-Uni
ORCID 0000-0002-9225-9399
pierre.failler@port.ac.uk

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search