Navigation – Plan du site
Dossier thématique : Mélanges de linguistique et de métrique en mémoire de Djamel Eddine Kouloughli
Varia

Cresting on Arrows from the Citadel of Damascus

David C. Nicolle
p. 247-286

Résumés

Lors de fouilles dans la citadelle de Damas, un nombre important de fragments de flèches a été mis au jour. Ils sont probablement datables de la toute fin de la période mamelouke et du début des Ottomans (fin xve‑début xvie s.). Les flèches appartiennent typiquement à cette période et sont représentatives de l’archerie turco-islamique en général, montrant des similitudes avec des fragments et parfois des flèches complètes d’Asie centrale et intérieure, particulièrement en ce qui concerne leur encoche. L’une des caractéristiques des fragments trouvés dans la citadelle de Damas est leur décoration : elle prend la forme d’une coloration autour, à l’intérieur et à côté des encoches. Divers modèles ont pu être identifiés en fonction de la couleur, du nombre et de la taille des anneaux. Bien que ces décorations soient à peine mentionnées dans les sources médiévales, on peut supposer qu’elles furent principalement fonctionnelles et permettaient d’identifier des types de flèches. On s’interroge toutefois sur les raisons d’une telle identification : s’agissait-il d’un marquage propre à leur propriétaire où était‑ce le moyen d’identifier des types de flèches en fonction de leur pointe ? À Damas, des fragments de flèches avec pointes ont également été trouvés sans qu’il soit possible de mettre en relation des types de flèche avec les différents modèles de décoration.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
The Finds
Arrows in Islamic Cultures and in non‑Islamic Central Asia
Arrow Nocks in the CD5 finds
Comparative Evidence
Conclusions

Aperçu du début du texte

Introduction

The article concerns a specific aspect of a substantial number of arrow fragments found during an excavation in the Citadel of Damascus, but which was only briefly discussed in the author’s book on the military finds from this excavation (Nicolle 2011). It begins by looking at the historical context of these finds, and at documentary sources related to it, before reviewing evidence concerning arrows in later medieval Islamic and Central Asian cultures. This is followed by a detailed description of the arrow fragments, especially the different types of nocks present amongst these finds. However, the primary focus of the article is the painted patterns, primarily consisting of rings, within and around the nocks and around the rearmost parts of many arrow‑shafts. These decorations or crestings are grouped according to colour and the number and size of rings, after which the preponderance of certain colours and ring‑patterns are discussed. Next the article looks at comparati...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

David C. Nicolle, « Cresting on Arrows from the Citadel of Damascus », Bulletin d’études orientales, LXV | 2017, 247-286.

Référence électronique

David C. Nicolle, « Cresting on Arrows from the Citadel of Damascus », Bulletin d’études orientales [En ligne], LXV | 2017, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/beo/5018 ; DOI : 10.4000/beo.5018

Haut de page

Auteur

David C. Nicolle

Nottingham University, Honorary Research Fellow, Institute for Medieval Research

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page