Navigation – Plan du site
Dossier thématique
Études

Note sur l’odyssée des Pahlawouni de l’Euphratèse
à l’Égypte fatimide

Gérard Dédéyan
p. 183-196

Résumés

Cet article porte sur l’immigration des Pahlawouni dans l’Égypte fatimide et propose une interprétation de ses conséquences, à la fin du ve/xie siècle et dans les premières décennies du siècle suivant. Il retrace sa genèse et montre son impact sur le régime fatimide. L’analyse est centrée sur l’impulsion donnée par les vizirs arméniens Badr al‑Ǧamālī (m. 487/1094) et Bahrām (m. 535/1140). Cette immigration se déroule dans le contexte, difficile pour les Arméniens, des tentatives des Byzantins de se réapproprier des territoires qu’ils ont perdus, de la progression des Seldjouqides, puis de la création des États latins d’Orient par les Croisés. Les Arméniens parviennent à s’imposer en Égypte, où ils deviennent les protecteurs du califat, en particulier pendant le vizirat de Bahrām. Cependant, Bahrām doit faire face à une réaction anti-arménienne, et nombre de ses proches doivent retourner dans l’Euphratèse.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
L’immigration arménienne en Égypte sous le vizirat de Badr al‑Ǧamālī (467‑487/1074‑1093)
L’Empire fatimide : un nouveau foyer national pour les Arméniens de l’Euphratèse
L’omniprésence des Pahlawouni dans l’État fatimide
Une forme de dyarchie arménienne dans l’État fatimide
La révolte du sunnite Riḍwān et l’éviction des Arméniens (1137‑1139)
Conclusion
Annexe : documents
Document 1 - Lettre de sauvegarde (amān) adressée à Bahrām, al‑Qalqašandī, Sub al‑aʿšā, XIII, p. 325
Document 2 - Lettre de sauvegarde (amān) accordée aux proches de Bahrām, Basīl (Basile), Zarqa : al‑Qalqašandī, Sub al‑aʿšā, XIII, p. 325‑326 

Aperçu du début du texte

Introduction

J’ai fait la connaissance de Thierry Bianquis en 1990, comme membre de mon jury de doctorat d’État en Histoire, soutenu à l’Université de Paris 1‑Panthéon Sorbonne et intitulé Les pouvoirs arméniens dans le Proche‑Orient méditerranéen (1068‑1144) . Sa réputation était déjà bien établie sur le plan universitaire, en particulier du fait de l’écho très favorable reçu par la publication de l’ouvrage tiré de sa thèse de doctorat d’État, Damas et la Syrie sous la domination fatimide (359‑468/969‑1076), trop modestement sous‑titré Essai d’interprétation de chroniques arabes médiévales . En outre, j’ai pu découvrir son intérêt très réel, stimulé par une extrême curiosité scientifique, pour les sujets nouveaux que, professionnellement, il était amené à aborder. Je dois enfin saluer sa constante disponibilité. En particulier, il a toujours répondu présent, avec la compétence et la générosité qu’on lui connaît, lorsque j’ai sollicité son aide concernant la dynastie fatimide. Ainsi,...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Dédéyan, « Note sur l’odyssée des Pahlawouni de l’Euphratèse
à l’Égypte fatimide », Bulletin d’études orientales, XLVI | 2018, 183-196.

Référence électronique

Gérard Dédéyan, « Note sur l’odyssée des Pahlawouni de l’Euphratèse
à l’Égypte fatimide », Bulletin d’études orientales [En ligne], XLVI | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 07 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/beo/5839 ; DOI : https://doi.org/10.4000/beo.5839

Haut de page

Auteur

Gérard Dédéyan

EA 4583 – CEMMM, Université Paul Valéry Montpellier 3
gerard.dedeyan@wanadoo.fr

Haut de page

Droits d'auteur

© Institut français du Proche-Orient

Haut de page