Navigation – Plan du site

AccueilNuméros52Colaboraciones olvidadas de Manue...Colaboraciones de Manuel Tuñon De...Luciano Rincón

Colaboraciones olvidadas de Manuel Tuñón de Lara
Colaboraciones de Manuel Tuñon De Lara en la revista Esprit (1956-1972, Paris)

Luciano Rincón

Manuel Tuñón De Lara
p. 341
Référence(s) :

Manuel Tuñón De Lara, « Luciano Rincón », revue Esprit, n° 410, janvier 1972, p. 71-72.

Texte intégral

1Luciano Rincón, quarante ans, est un journaliste espagnol de Bilbao. Luciano Rincón est un universitaire, un esprit fin et libre ; il a écrit aussi un roman, une « chronique de science-fiction », sous le titre Demain.

2Luciano Rincón est en prison depuis six mois (il est à la prison de Basauri), il va être jugé d’un moment à l’autre par le Tribunal d’ordre public, juridiction d’exception, comme tout le monde sait. D’après les conclusions du procureur, il risque dix ans, ou plus, de prison.

3Pourquoi cet homme paisible, cultivé et spirituel est-il dans cette situation ? Pour quelle raison l’a-t-on arraché à son travail, à sa famille, à sa vie d’homme ?

4Luciano Rincón est accusé d’avoir injurié le chef de l’état dans une publication de langue espagnole éditée en France. Mais les textes incriminés ne sont pas signés (et pour cause !) Luciano Rincón, ils sont signés « Luis Ramírez », pseudo dont se servent indistinctement ou collectivement les rédacteurs de la publication résidant en France. Ils l’ont d’ailleurs déclaré sous la foi du serment dans une communication adressée aux autorités espagnoles. Il n’y a donc pas l’ombre d’une preuve pour inculper, et encore moins pour condamner Luciano Rincón, qui a l’habitude de signer ses écrits de son nom et de son prénom.

5Mais le procureur continue d’accuser Luciano Rincón, même s’il ne peut pas étayer son accusation de preuves juridiquement valables. Il y a une volonté délibérée d’anéantir cet homme indépendant. Rincón n’appartient à aucun parti ou groupe politique. Il mène à Bilbao une vie simple que tout le monde connaît Toutefois, une certaine administration a la mémoire longue : Luciano Rincón avait été arrêté et condamné en 1959 avec son ami, le diplomate catholique Julio Cerón Ayuso. Leur procès retentissant devait symboliser le rétrécissement de la base du régime. Rincón resta deux ans en prison. Depuis lors il s’est heurté à toutes sortes de difficultés pour exercer son métier librement. Il est constamment surveillé, interrogé par la police ; il a été menacé, etc., bien qu’il soit resté à l’écart de tous les groupes politiques. Le procès de Luciano Rincón n’est rien d’autre que celui de la liberté de pensée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuel Tuñón De Lara, « Luciano Rincón »Bulletin d’Histoire Contemporaine de l’Espagne, 52 | 2017, 341.

Référence électronique

Manuel Tuñón De Lara, « Luciano Rincón »Bulletin d’Histoire Contemporaine de l’Espagne [En ligne], 52 | 2017, mis en ligne le 09 octobre 2018, consulté le 28 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/bhce/1082 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bhce.1082

Haut de page

Auteur

Manuel Tuñón De Lara

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin d’histoire contemporaine de l’Espagne

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Provence
  • Logo Aix-Marseille Université
  • Logo Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme – MMSH
  • Logo Centre national de la recherche scientifique – CNRS
  • Logo Temps, Espace, Langages, Europe Méridionale, Méditerranée – TELEMME
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search