Navigation – Plan du site

AccueilNuméros119Le mammisi de Nectanébo à Dendara

Le mammisi de Nectanébo à Dendara

Georges Castel
p. 79-93

Résumés

Cette étude sur le mammisi de Nectanébo à Dendara reconsidère la disposition initiale des propylées et de leur couverture, proposée par F. Daumas en 1950 (BIFAO 50) : elle montre, en effet, que les colonnes palmiformes étaient surmontées d’un dieu Bès, et supportaient une couverture en pierre.

Haut de page

Texte intégral

Remerciements : Françoise Labrique pour ses informations bibiographiques, ainsi que Gisèle Hadji-Minaglou et Ali Abdelhalim.
A. Forgeau, Nectanébo. La dernière dynastie égyptienne, Paris, 2018, chapitre 4.

  • 1 F. Daumas, « La structure du mammisi de Nectanébo à Dendara (avec 12 planches) », BIFAO 50, 1950, (...)

1Le mammisi de Nectanébo est situé à l’intérieur de l’enceinte du grand temple d’Hathor à Dendara, entre l’église copte et le sanatorium (fig. 1). En 1950, François Daumas lui consacre un article dans le BIFAO 50, intitulé « La structure du mammisi de Nectanébo à Dendara », avec 12 planches, dont une représentant le plan et l’élévation du bâtiment1.

2Dans cet article, les descriptions architecturales sont complètes et précises, mais l’auteur regrette de n’avoir pu profiter, durant ses fouilles, de la présence d’un architecte qui lui aurait permis de conforter ses observations et de publier les plans du bâtiment ; c’est la raison pour laquelle, seize ans plus tard, en 1966, il me demande, en tant qu’architecte de l’Ifao, de combler cette lacune. Mes relevés lui sont remis en 1972, mais ne seront jamais publiés.

3Cette présentation a pour but, en reprenant l’article de F. Daumas, de rappeler brièvement l’histoire du mammisi et de reconsidérer la disposition initiale des propylées qu’il avait envisagée.

1. Historique du bâtiment

4Le plan du mammisi de F. Daumas se compose (fig. 2a) : d’une cour et de sa rampe d’accès, de propylées coupés par un mur en grès, d’une salle des offrandes, d’un sanctuaire et de deux chapelles, celle du sud étant équipée d’un escalier pour monter sur le toit. Une photo, prise en 2006, montre les mêmes éléments dans leur état actuel de conservation (fig. 2b) : la moitié sud de la salle des offrandes, le sanctuaire et les chapelles sont en partie conservés ; mais la colonnade des propylées, une partie des murs d’entrecolonnement et le mur d’enceinte sont détruits.

5Grâce aux inscriptions conservées sur les parois du monument, F. Daumas a pu distinguer, entre les différentes salles, cinq phases principales de construction, de décoration et de remaniement sur près de 400 ans :

  • 2 F. Daumas, op. cit., p. 136.

– à la phase 1 (fig. 3), entre 380 et 343 av. J.-C., Nectanebo Ier2 construit une enceinte rectangulaire en brique crue de 21,50 m de long par 17,80 m de large, et de 1,90 m d’épaisseur, percée de deux portes : l’une dans l’axe du monument à l’est, et l’autre en direction du puits sacré, au sud. À l’intérieur de l’enceinte se trouvent un sanctuaire, deux chapelles, et une avant-cour ; le sanctuaire, les façades des chapelles ainsi que les portes du mur d’enceinte sont en pierre ; en revanche, les couvertures des chapelles et de l’avant-cour n’ont pu être identifiées ;

– à la phase 2 (fig. 4), entre 308 et 246 av. J.-C., Ptolémée II (Philadelphe), adosse des murs d’applique en grès de 0,83 m d’épaisseur, aux parois en brique crue du mur d’enceinte, à l’intérieur de la salle des offrandes et des deux chapelles ; les salles reçoivent une couverture en terrasse ; et un escalier est installé dans la chapelle sud, pour lui donner accès ;

  • 3 F. Daumas, op. cit., p. 143.

– à la phase 3 (fig. 5), entre 182 et 116 av. J.-C., Ptolémée VII (Évergète II)3, construit les propylées et leur avant-cour ; les propylées, de plan rectangulaire, mesurent intérieurement 12,80 m de longueur par 5,60 m de largeur ; ils sont fermés au nord et au sud par quatre colonnes et un pilier, reliés entre eux par des murs d’entrecolonnement ; l’avant-cour est formée de deux terrasses rectangulaires de 8,35 m de longueur par 1,85 m de largeur au nord, et 2,35 m au sud, séparées par une rampe de 2,88 m de largeur.

  • 4 C’est lui également qui orna la crypte sud no 1 du grand temple.

6La façade de la porte d’entrée de la salle des offrandes est décorée par Ptolémée VII, le mur ouest de la salle des offrandes par Ptolémée X (Sôter II-Philometor II), à la fin du iie s. av. J.-C., et enfin, les murs sud et est de la salle des offrandes par Ptolémée XIII (Neos-Dionysos)4 vers la fin de la première moitié du ier s. av. J.-C. ;

– à la phase 4 (fig. 6), entre 98 et 117 apr. J.-C, Trajan, puis Antonin le Pieux, entre 138 et 161 apr. J.-C., construisent un mur d’enceinte en grès de 3,10 m d’épaisseur autour du grand temple d’Hathor. Sa réalisation entraîne la destruction des propylées et de leur avant-cour ; cependant, la salle des offrandes et le sanctuaire situés en dehors de ce mur restent probablement en service, d’autant plus qu’à la même époque le mammisi romain, situé à 30 m au nord du mammisi de Nectanébo, est en cours de construction ;

– à la phase 5 (fig. 7), enfin, vers le ve siècle, une basilique copte est élevée contre le mur nord du mammisi ; la salle des offrandes, le sanctuaire et les chapelles sont alors convertis en ateliers de potiers et servent également à d’autres activités artisanales liées à l’utilisation de l’eau, ce que suggèrent les puits et les canalisations représentés sur le plan.

2. Reconstitution des propylées

7L’élévation de F. Daumas (fig. 8) est une restitution de l’état initial du mammisi à la phase 3, lorsque le mur d’enceinte romain ne traversait pas les propylées. Elle montre la face sud du mur d’enceinte en brique crue de Nectanébo, et les propylées de Prolémée VII composés de colonnes palmiformes et d’un pilier presque carré adossé au mur d’enceinte ; les colonnes et le pilier sont reliés entre eux par des murs d’entrecolonnement ; sur le pilier, on note à sa partie supérieure une effigie du dieu Bès.

8Cette élévation a été réalisée à partir de vestiges encore en place : quelques murs d’entrecolonnement restaurés par Émile Baraize au début du siècle dernier (fig. 9), des fragments de colonnes et de chapiteaux rassemblés dans l’avant cour des propylées (fig. 10), et un petit monument du dieu Bès exposé actuellement près de la porte nord de la grande enceinte du temple d’Hathor (fig. 11).

9Ce monument du dieu Bès, en forme de parallélépipède rectangle, est constitué de trois blocs superposés de mêmes dimensions ; trois seulement de ses quatre faces sont sculptées : la principale représente l’effigie du dieu Bès sans ses plumes, et les deux sur les côtés, des demi-Bès également sans plume ; la face arrière des blocs a été ravalée et comporte à chaque assise des trous en forme de queue d’aronde (fig. 12).

  • 5 « Nous avons trouvé dans le puits creusé dans le mur de brique un bloc de grès dont une face était (...)

10Lorsque F. Daumas replaça les trois blocs sur les deux piliers adossés à la salle des offrandes, il n’avait pas remarqué que leur position était inexacte, leurs faces arrière étant placées à l’aplomb les unes des autres, dans un même plan vertical, alors que, logiquement, elles auraient dû être croisées, d’une assise à l’autre (fig. 13). En remettant les blocs dans leur bonne position et en les complétant avec trois autres blocs, ils forment un petit monument de plan carré mesurant 83 cm de côté à la base pour 109 cm de hauteur (fig. 14) ; dans cette reconstitution, le dieu Bès est représenté sans ses plumes, sur les quatre faces du monument, et non sur ses trois faces comme F. Daumas l’avait supposé5 ; ce monument, par conséquent, ne pouvait faire partie des deux piliers adossés au mur d’enceinte, d’autant plus que ses dimensions ne correspondent pas exactement à leur section de 0,78 m par 0,80 m. Quel pouvait être, alors, l’emplacement de ce dieu Bès ?

11L’étude d’un chapiteau palmiforme du mammisi a montré qu’il possédait sur sa face supérieure un tracé carré de 83 cm de côté, correspondant à l’emplacement d’un abaque (fig. 15), à l’exemple de celui de la colonne palmiforme de la tombe de Petosiris à Tuna el-Gebel (fig. 16).

  • 6 E. Chassinat, Le Mammisi d’Edfou, MIFAO 16, Le Caire, fasc. 1, 1911 ; fasc. 2, 1939.
  • 7 D. Kurth, Wo Götter, Menschen und Tote Lebten, Quellen und Interpretation – Altägypten, Band 3, Hü (...)

12Sachant que plusieurs mammisis d’époque tardive, comme celui d’Edfou6 (fig. 17), d’époque ptolémaïque, ou celui de Dendara7, d’époque romaine (fig. 18), possèdent sur leurs chapiteaux un abaque représentant le dieu Bès sur leurs quatre faces, il est fort probable que nos trois blocs faisaient partie d’un abaque surmontant l’un des chapiteaux du mammisi. Si l’on rajoute au dieu Bès les plumes qui le coiffaient, sa hauteur aurait été de 1,47 m (fig. 19), et la hauteur totale de la colonne, de 7,36 m (fig. 20).

3. Couvertures de la salle des offrandes et des propylées

  • 8 Architraves du sanctuaire du temple de Deir el-Chelouit : L. 5,72/6 m ; l. 1,10/1,30 m ; ép. 1,10  (...)

13Le sanctuaire, dont la largeur est de 4,59 m, était couvert d’architraves, dont deux sont encore en place, la plus grande mesurant 5,77 m de longueur par 0,89 m de largeur et 0,76 m d’épaisseur (fig. 21) ; la largeur du sanctuaire étant proche de celle de la salle des offrandes (4,74 m) et de celle des propylées (5,50 m), ces dernières devaient être couvertes d’architraves de dimensions comparables, et recouvertes d’un dallage de 0,17 m à 0,22 m d’épaisseur ; de nombreux monuments de la même époque, d’ailleurs, sont couverts avec des architraves de dimensions équivalentes8 ; le dallage de la terrasse, enfin, était entouré d’un muret surmonté d’une corniche (fig. 22-24).

Conclusion

14Le mammisi de Nectanébo a été conçu avec des éléments distincts, qui ont été ajoutés les uns aux autres au fil du temps, et non, comme un tout : mur d’enceinte en brique crue, murs d’applique en pierre, sans chaînage et sans queues d’aronde, architraves de grandes portées, piliers et colonnes trop fragiles pour résister aux tassements du terrain et aux secousses sismiques, et, pour terminer, fondations insuffisantes. Dans ces conditions, le monument s’est avéré fragile, de sorte que la colonnade des propylées dut s’effondrer rapidement, avant même d’être coupée par le mur romain. Cette situation, compte tenu de l’exhaussement des sols, est probablement l’une des raisons principales qui a contribué à la construction d’un nouveau mammisi à l’époque romaine.

Fig. 1. Situation du mammisi de Nectanébo à l’intérieur de l’enceinte du grand temple d’Hathor à Dendara.

Fig. 1. Situation du mammisi de Nectanébo à l’intérieur de l’enceinte du grand temple d’Hathor à Dendara.

© Dessin G. Castel

Fig. 2a. Plan du mammisi (d’après F. Daumas).

Fig. 2a. Plan du mammisi (d’après F. Daumas).

© Photo G. Castel

Fig. 2b. Mammisi en 2006.

Fig. 2b. Mammisi en 2006.

© Photo G. Castel

Fig. 3. Phase 1 : mur d’enceinte, sanctuaire et chapelles construits par Nectanébo (380-362 av. J.-C.) (d’après F. Daumas).

Fig. 3. Phase 1 : mur d’enceinte, sanctuaire et chapelles construits par Nectanébo (380-362 av. J.-C.) (d’après F. Daumas).

Fig. 4. Phase 2 : murs d’applique mis en place par Ptolémée II Philadelphe (fin de la première moitié du iiie s. av. J.-C.) (d’après F. Daumas).

Fig. 4. Phase 2 : murs d’applique mis en place par Ptolémée II Philadelphe (fin de la première moitié du iiie s. av. J.-C.) (d’après F. Daumas).

Fig. 5. Phase 3 : construction des propylées par Ptolémée VII-Evergète II (deuxième moitié du second siècle) (d’après F. Daumas).

Fig. 5. Phase 3 : construction des propylées par Ptolémée VII-Evergète II (deuxième moitié du second siècle) (d’après F. Daumas).

Fig. 6. Phase 4 : destruction des propylées à l’époque romaine (iie siècle apr. J.-C.) (d’après F. Daumas).

Fig. 6. Phase 4 : destruction des propylées à l’époque romaine (iie siècle apr. J.-C.) (d’après F. Daumas).

Fig. 7. Phase 5 : réoccupation des salles à l’époque byzantine (d’après F. Daumas).

Fig. 7. Phase 5 : réoccupation des salles à l’époque byzantine (d’après F. Daumas).

Fig. 8. Élévation de la face méridionale du mammisi (d’après F. Daumas).

Fig. 8. Élévation de la face méridionale du mammisi (d’après F. Daumas).

Photo G. Castel

Fig. 9. Les propylées vus sud-est/nord-ouest.

Fig. 9. Les propylées vus sud-est/nord-ouest.

Photo G. Castel

Fig. 10. Face intérieure des murs d’entrecolonnement nord.

Fig. 10. Face intérieure des murs d’entrecolonnement nord.

Photo G. Castel

Fig. 11. Bès vu de trois-quarts.

Fig. 11. Bès vu de trois-quarts.

Photo G. Castel

Fig. 12. Dessin du monument du dieu Bès reconstitué par E. Baraize : a. Plan et élévations ; b. Axonométrie.

Fig. 12. Dessin du monument du dieu Bès reconstitué par E. Baraize : a. Plan et élévations ; b. Axonométrie.

Dessin G. Castel

Fig. 13. Position logique des blocs.

Fig. 13. Position logique des blocs.

Dessin G. Castel

Fig. 14. Reconstitution du monument.

Fig. 14. Reconstitution du monument.

Dessin G. Castel

Fig. 15. Plan et élévation du chapiteau palmiforme.

Fig. 15. Plan et élévation du chapiteau palmiforme.

Dessin G. Castel

Fig. 16. Chapiteau palmiforme de la tombe de Petosiris à Tuna el-Gebel.

Fig. 16. Chapiteau palmiforme de la tombe de Petosiris à Tuna el-Gebel.

Photo G. Castel

Fig. 17. Mammisi ptolémaïque d’Edfou.

Fig. 17. Mammisi ptolémaïque d’Edfou.

Photo G. Gastel

Fig. 18. Mammisi romain de Dendara.

Fig. 18. Mammisi romain de Dendara.

Photo G. Gastel

Fig. 19. Abaque représentant le dieu Bès, sur le chapiteau palmiforme.

Fig. 19. Abaque représentant le dieu Bès, sur le chapiteau palmiforme.

Dessin de G. Castel

Fig. 20. Colonne, et son chapiteau palmiforme surmonté du dieu Bès.

Fig. 20. Colonne, et son chapiteau palmiforme surmonté du dieu Bès.

Dessin G. Castel

Fig. 21. Toitures du mammisi.

Fig. 21. Toitures du mammisi.

Dessin G. Castel

Fig. 22. Porte d’entrée des propylées.

Fig. 22. Porte d’entrée des propylées.

Dessin G. Castel

Fig. 23. Porte d’entrée de la salle des offrandes.

Fig. 23. Porte d’entrée de la salle des offrandes.

Dessin G. Castel

Fig. 24. Coupe EF : portes d’entrée du sanctuaire et des chapelles.

Fig. 24. Coupe EF : portes d’entrée du sanctuaire et des chapelles.

Dessin G. Castel

Haut de page

Notes

1 F. Daumas, « La structure du mammisi de Nectanébo à Dendara (avec 12 planches) », BIFAO 50, 1950, p.133-155.

2 F. Daumas, op. cit., p. 136.

3 F. Daumas, op. cit., p. 143.

4 C’est lui également qui orna la crypte sud no 1 du grand temple.

5 « Nous avons trouvé dans le puits creusé dans le mur de brique un bloc de grès dont une face était ornée d’une très belle tête du dieu Bès […] (cf. pl. VII, 2 et 3). Comme deux autres faces représentaient le même dieu, à la même hauteur, il fallait nécessairement supposer que cette pierre était à un emplacement où trois de ses faces étaient dégagées. Le seul qui nous paraît convenir est le sommet des piliers servant à relier les propylées au reste de l’édifice. […] Enfin des fragments d’un autre pilier identique, avec un Bès sur ses trois faces (cf. pl. VII, 1), vient confirmer cette hypothèse. »

6 E. Chassinat, Le Mammisi d’Edfou, MIFAO 16, Le Caire, fasc. 1, 1911 ; fasc. 2, 1939.

7 D. Kurth, Wo Götter, Menschen und Tote Lebten, Quellen und Interpretation – Altägypten, Band 3, Hützel, 2016, Quelle 153, p. 11. Mammisi romain daté de l’époque de Trajan, 98-117 apr. J.-C.

8 Architraves du sanctuaire du temple de Deir el-Chelouit : L. 5,72/6 m ; l. 1,10/1,30 m ; ép. 1,10 m (C.M. Zivie-Coche, M. AZIM, P. Deleuze, J.-C. Golvin, Le temple de Deir Chelouit IV. Étude architecturale, Temples 4, Le Caire, 1992, p. 44).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1. Situation du mammisi de Nectanébo à l’intérieur de l’enceinte du grand temple d’Hathor à Dendara.
Crédits © Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 817k
Titre Fig. 2a. Plan du mammisi (d’après F. Daumas).
Crédits © Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 924k
Titre Fig. 2b. Mammisi en 2006.
Crédits © Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 4,2M
Titre Fig. 3. Phase 1 : mur d’enceinte, sanctuaire et chapelles construits par Nectanébo (380-362 av. J.-C.) (d’après F. Daumas).
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 293k
Titre Fig. 4. Phase 2 : murs d’applique mis en place par Ptolémée II Philadelphe (fin de la première moitié du iiie s. av. J.-C.) (d’après F. Daumas).
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 378k
Titre Fig. 5. Phase 3 : construction des propylées par Ptolémée VII-Evergète II (deuxième moitié du second siècle) (d’après F. Daumas).
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 607k
Titre Fig. 6. Phase 4 : destruction des propylées à l’époque romaine (iie siècle apr. J.-C.) (d’après F. Daumas).
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 658k
Titre Fig. 7. Phase 5 : réoccupation des salles à l’époque byzantine (d’après F. Daumas).
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 668k
Titre Fig. 8. Élévation de la face méridionale du mammisi (d’après F. Daumas).
Crédits Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 441k
Titre Fig. 9. Les propylées vus sud-est/nord-ouest.
Crédits Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 6,6M
Titre Fig. 10. Face intérieure des murs d’entrecolonnement nord.
Crédits Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 5,2M
Titre Fig. 11. Bès vu de trois-quarts.
Crédits Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 6,9M
Titre Fig. 12. Dessin du monument du dieu Bès reconstitué par E. Baraize : a. Plan et élévations ; b. Axonométrie.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 610k
Titre Fig. 13. Position logique des blocs.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 393k
Titre Fig. 14. Reconstitution du monument.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 471k
Titre Fig. 15. Plan et élévation du chapiteau palmiforme.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 749k
Titre Fig. 16. Chapiteau palmiforme de la tombe de Petosiris à Tuna el-Gebel.
Crédits Photo G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig. 17. Mammisi ptolémaïque d’Edfou.
Crédits Photo G. Gastel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 6,6M
Titre Fig. 18. Mammisi romain de Dendara.
Crédits Photo G. Gastel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 5,8M
Titre Fig. 19. Abaque représentant le dieu Bès, sur le chapiteau palmiforme.
Crédits Dessin de G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 551k
Titre Fig. 20. Colonne, et son chapiteau palmiforme surmonté du dieu Bès.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig. 21. Toitures du mammisi.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 935k
Titre Fig. 22. Porte d’entrée des propylées.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 566k
Titre Fig. 23. Porte d’entrée de la salle des offrandes.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 464k
Titre Fig. 24. Coupe EF : portes d’entrée du sanctuaire et des chapelles.
Crédits Dessin G. Castel
URL http://journals.openedition.org/bifao/docannexe/image/3627/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 1001k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Castel, « Le mammisi de Nectanébo à Dendara »Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO), 119 | 2019, 79-93.

Référence électronique

Georges Castel, « Le mammisi de Nectanébo à Dendara »Bulletin de l’Institut français d’archéologie orientale (BIFAO) [En ligne], 119 | 2019, mis en ligne le 07 mai 2020, consulté le 16 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/bifao/3627 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bifao.3627

Haut de page

Auteur

Georges Castel

Architecte, archéologue, Ifao

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search