Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP35(S)Résumés des journées 2023Les restes humains non-incinérés ...

Résumés des journées 2023

Les restes humains non-incinérés d’époque gallo-romaine du Musée Gallo-Romain de Tongres. Une étude anthropologique et paléopathologique

The non-cremated human remains from the Gallo-Roman period in the Gallo-Roman Museum of Tongeren. An anthropological and paleopathological study
Lucas Derwael, Caroline Polet, Else Hartoch et Laurent Tholbecq

Texte intégral

1En Belgique, les restes humains datés de la période gallo-romaine restent peu étudiés par rapport aux époques plus récentes. Cela s’explique notamment par la pratique de l’incinération qui est majoritaire à cette période ainsi que par le peu de nécropoles découvertes dans nos régions, en particulier celles comportant des sépultures à inhumation. À travers cette étude, nous avons étudié les ossements humains de 56 individus principalement issus de la nécropole principale de l’importante ville de Tongres (province de Limbourg, Flandre, Belgique). L’espace funéraire fut utilisé du Ier au IVe siècle bien que l’inhumation concerne majoritairement le IIIe et le IVe siècle. Le but de notre approche était de proposer une caractérisation de la population (sexe, âge, stature) ainsi qu’une large étude paléopathologique (pathologies dentaires, infections, fractures, marqueurs de stress non-spécifiques, modifications dégénératives des articulations ainsi que de nombreux cas pathologiques individuels). Les nombreuses observations réalisées ont été confrontées entre elles mais aussi avec des données contextuelles connues telles que le type de tombe, la répartition spatiale, la datation et les résultats de sites similaires. Ce qui nous a permis de distinguer des tendances intéressantes au sein de la population ainsi que des différences en fonction du groupe social. La présente étude a permis de mieux connaître la population de Tongres, l’une des cités antiques gallo-romaines les plus importantes de Belgique, ainsi que les nombreuses pathologies et stress auxquels elle était soumise. Mais également de comprendre leur répartition au sein de l’espace et de la vie sociale et proposer de nombreuses perspectives.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lucas Derwael, Caroline Polet, Else Hartoch et Laurent Tholbecq, « Les restes humains non-incinérés d’époque gallo-romaine du Musée Gallo-Romain de Tongres. Une étude anthropologique et paléopathologique »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 35(S) | 2023, mis en ligne le 14 janvier 2023, consulté le 29 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/10962 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.10962

Haut de page

Auteurs

Lucas Derwael

Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique
lucas.derwael[at]gmail.com

Caroline Polet

Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique ; Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB), Bruxelles, Belgique

Articles du même auteur

Else Hartoch

Musée Gallo-Romain de Tongres, Tongres, Belgique

Laurent Tholbecq

Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo Société d'Anthropologie de Paris
  • Logo Fonds National pour la Science Ouverte
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search