Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP35(S)Résumés des journées 2023Une Perspective muséale des étude...

Résumés des journées 2023

Une Perspective muséale des études invasives sur les restes humains

A Museum perspective on invasive studies of human remains
Martin Friess et Aline Thomas

Texte intégral

1L’amélioration des capacités d’analyse des méthodes invasives et leur disponibilité croissante ont entraîné une augmentation des demandes potentiellement destructrices sur les collections muséales. Si la communauté scientifique reconnaît globalement les bénéfices de telles analyses, qu’elles soient de nature génétique, isotopique ou morphologique, elles ne sont pas exemptes de difficultés pour les conservateurs. Dans ce contexte, l’enjeu est de concilier les missions primaires d’un musée, à savoir encourager, faciliter voire conduire des recherches sur ses collections, tout en les préservant pour les générations futures. Sur la base de notre expérience dans le traitement des demandes d’analyses invasives sur les restes humains conservés au MNHN, nous identifions une série de défis lorsqu’il s’agit de mener de telles études avec succès et de manière responsable. Ils comprennent : 1) L’augmentation du nombre de projets de recherche invasifs et d’échantillons demandés par projet, face à des collections muséales limitées, ainsi qu’un personnel dédié au traitement des demandes réduit ; 2) Le chevauchement de différents projets conduisant à la répétition d’analyses sur les mêmes séries ; 3) La gestion des produits secondaires ou dérivés, dont le statut légal reste à clarifier, dans l’objectif de limiter la multiplication des prélèvements sur de mêmes spécimens ; 4) Le besoin d’informations détaillées pour évaluer la faisabilité technique et la pertinence scientifique de tout projet de recherche invasif ; 5) Les considérations éthiques pour toute étude des restes humains ; 6) L’impact global sur l’environnement scientifique. Nous discuterons de notre expérience dans le traitement des demandes sur les collections dont nous avons la charge afin de sensibiliser nos collègues et tâcher de rendre le processus aussi fluide et efficace que possible. Certaines des questions soulevées ici sont liées à des pratiques ancrées au sein de la communauté scientifique, et leurs réponses se trouveront dans l’action concertée des conservateurs et des chercheurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Martin Friess et Aline Thomas, « Une Perspective muséale des études invasives sur les restes humains »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 35(S) | 2023, mis en ligne le 14 janvier 2023, consulté le 29 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/11064 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.11064

Haut de page

Auteurs

Martin Friess

UMR 7206 Éco-anthropologie (EA), MNHN, CNRS, Université de Paris, Musée de l’Homme, Paris, France
martin.friess[at]mnhn.fr

Aline Thomas

UMR 7206 Éco-anthropologie (EA), MNHN, CNRS, Université de Paris, Musée de l’Homme, Paris, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo Société d'Anthropologie de Paris
  • Logo Fonds National pour la Science Ouverte
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search