Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP35(S)Résumés des journées 2023Confrontation des approches histo...

Résumés des journées 2023

Confrontation des approches histologique et micro- tomographique pour l’étude de la diagenèse osseuse : application aux vestiges anthropobiologiques de l’ancien cimetière de Koekelberg (Belgique, XIXe siècle)

Confrontation of the histological and micro-tomographic approaches for the study of bone diagenesis: application to the anthropobiological remains of the old cemetery of Koekelberg (Belgium, 19th century)
Lolita Trenchat, Nicolas Vanderesse, Eric Pubert, Yannick Lefrais, Katrien Van de Vijver, Sacha Kacki et Eline M.J. Schotsmans

Texte intégral

1Les travaux sur la diagenèse osseuse, qu’ils visent à évaluer la conservation interne des vestiges osseux, à discuter l’impact des contextes sédimentaires sur celle-ci ou à restituer des pratiques funéraires et processus post-mortem affectant le cadavre, s’appuient communément sur l’histologie pour caractériser les dégradations de la micro-architecture osseuse. Cette approche méthodologique n’est toutefois pas applicable à tous types de vestiges anthropobiologiques en raison de son caractère invasif. Cette limite a motivé la réalisation d’une étude comparative avec la micro-tomographie, afin d’évaluer si cette dernière, non invasive, pourrait se substituer à l’histologie dans l’étude de la diagenèse osseuse. À cette fin, six côtes et six fémurs de six mêmes individus provenant de l’ancien cimetière de Koekelberg (Belgique, XIXe siècle) ont été analysés. Chaque échantillon a été scanné en micro-tomographie, puis des lames minces ont été réalisées et caractérisées en microscopie. Les résultats ont démontré les avantages et limites de chaque méthode. L’analyse en microscopie optique à haute résolution (de l’ordre du micromètre) met en évidence différents types de dégradation osseuse. La microscopie électronique fournit quant à elle des informations d’ordre chimique, principalement sur la déminéralisation osseuse. En raison d’une résolution moins fine (de l’ordre de 10 µm), l’analyse micro-tomographique n’a pas permis d’identifier les types de dégradation osseuse. En revanche, les zones altérées apparaissent moins denses. Il a donc été possible de les isoler et de mesurer leur surface apparente sur des sections virtuelles. Cette mesure quantitative montre que dans cette étude la fraction d’os altéré est relativement constante dans les zones étudiées. Un très bon accord est noté entre les valeurs mesurées en micro-tomographie et en histologie sur les lames minces. Par ailleurs, les variations intra-individuelles sont non significatives contrairement aux variations inter-individuelles en raison des différents contextes d’inhumation. Au regard des résultats, histologie et micro-tomographie apparaissent comme complémentaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lolita Trenchat, Nicolas Vanderesse, Eric Pubert, Yannick Lefrais, Katrien Van de Vijver, Sacha Kacki et Eline M.J. Schotsmans, « Confrontation des approches histologique et micro- tomographique pour l’étude de la diagenèse osseuse : application aux vestiges anthropobiologiques de l’ancien cimetière de Koekelberg (Belgique, XIXe siècle) »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 35(S) | 2023, mis en ligne le 15 janvier 2023, consulté le 28 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/11439 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.11439

Haut de page

Auteurs

Lolita Trenchat

UMR 5199 PACEA, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; Centre for Archaeological Science, Université de Wollongong, Wollongong, Australia
loli.trenchat[at]gmail.com

Nicolas Vanderesse

UMR 5199 PACEA, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Eric Pubert

UMR 5199 PACEA, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Yannick Lefrais

UMR 6034 Archéosciences Bordeaux, CNRS, Université Bordeaux Montaigne, Pessac, France

Articles du même auteur

Katrien Van de Vijver

Royal Belgian Institute of Natural Sciences, Brussels, Belgium

Sacha Kacki

UMR 5199 PACEA, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; Department of Archaeology, Durham University, Durham, United Kingdom

Articles du même auteur

Eline M.J. Schotsmans

UMR 5199 PACEA, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; Centre for Archaeological Science, Université de Wollongong, Wollongong, Australia

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo Société d'Anthropologie de Paris
  • Logo Fonds National pour la Science Ouverte
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search