Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Taphonomie et paléobiologie des N...

Résumés des journées 2024

Taphonomie et paléobiologie des Néandertaliens de la grotte de Chagyrskaya (Altaï, Russie)

Taphonomy and paleobiology of Neanderthals from Chagyrskaya cave (Altaï, Russia)
Arthur Gicqueau, Bence Viola, Bruno Maureille, William Rendu, Sandrine Costamagno et Kseniya Kolobova

Texte intégral

1Localisé au cœur de l’Eurasie, l’Altaï sibérien constitue actuellement la frange extrême-orientale de l’aire de répartition des Néandertaliens. Parmi les gisements de cette région livrant des restes humains rapportés à cette lignée, la grotte de Chagyrskaya (Altaï, Russie) recèle la collection paléoanthropologique la plus riche. Ce corpus fait l’objet de nombreuses recherches croisées à partir des données paléogénétiques et culturelles signalant une certaine proximité entre les individus de Chagyrskaya et des Néandertaliens d’Europe centrale, méridionale et orientale contemporains des stades isotopiques 4 et 3. Nous menons des recherches paléoanthropologiques sur les fossiles humains de Chagyrskaya afin de mieux cerner leur variabilité morphologique et discuter l’origine de leur accumulation dans la cavité. Nous réalisons donc, d’une part, l’étude morphométrique 3D des vestiges dentaires pour quantifier la morphologie et les proportions des différents tissus et, d’autre part, nous effectuons une analyse taphonomique des restes humains combinant à la fois la description de leurs surfaces osseuses et l’étude de leur répartition spatiale. Nos premiers résultats inscrivent la morphologie dentaire des sujets de Chagyrskaya au sein de la variabilité néandertalienne. Nous avons identifié, sur certaines dents, des proportions racinaires réduites et une usure occlusale "atypique" certainement liée à des activités paramasticatrices. Nous avons aussi détecté sur divers restes des traces dont l’origine pose question, certaines étant probablement anthropiques. L’examen taphonomique des fossiles nous a aussi permis d’exclure l’hypothèse d’un impact des grands carnivores sur plusieurs dents. À cela s’ajoute les résultats des projections spatiales des restes humains signalant l’existence de mouvements post-dépositionnels de ces derniers. Enfin, nous avons récemment identifié au sein de cette collection paléoanthropologique un vestige infra-crânien présentant un trait morphologique remarquable ainsi que des traces témoignant d’une histoire taphonomique complexe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Arthur Gicqueau, Bence Viola, Bruno Maureille, William Rendu, Sandrine Costamagno et Kseniya Kolobova, « Taphonomie et paléobiologie des Néandertaliens de la grotte de Chagyrskaya (Altaï, Russie) »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 22 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/12811 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.12811

Haut de page

Auteurs

Arthur Gicqueau

Traces UMR 5608, CNRS, Université Toulouse 2 Jean Jaurès, Ministère de la Culture, Toulouse, France ; arthur.gicqueau[at]univ-tlse2.fr

Bence Viola

Département d’Anthropologie, Université de Toronto, Toronto, Canada

Bruno Maureille

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

William Rendu

ZooSCAn IRL 2013, CNRS, IAET SB RAS, Novosibirsk, Russie ; IFEAC UAR3140, CNRS, Bishkek, Kyrgyzstan

Sandrine Costamagno

Traces UMR 5608, CNRS, Université Toulouse 2 Jean Jaurès, Ministère de la Culture, Toulouse, France

Kseniya Kolobova

Institut d’archéologie et d’ethnographie SB RAS, Novosibirsk, Russie

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search