Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Une sépulture tardo-antique inédi...

Résumés des journées 2024

Une sépulture tardo-antique inédite à Pessac (33) ?

A new Late Antiquity burial in Pessac (33)?
Tiphaine Joseph Balaguer, Jérémy Bonnenfant et Marie-Caroline Daverat

Texte intégral

1La réalisation d’une fouille archéologique en février 2023 par le Centre archéologie préventive de Bordeaux Métropole sur la place de la Ve République à Pessac (33), a entraîné la découverte d’une dizaine de sépultures. L’occupation funéraire du site s’étalerait de la fin de l’Antiquité au XIXe siècle selon les sources archéologiques et historiques. Le caractère particulier de la sépulture 3069 a retenu notre attention. Orientée nord-sud, il s’agit de la tombe d’un enfant âgé d’environ 2 ans. Le dépôt primaire est attesté par la présence des os des mains et des pieds. Le colmatage est différé et la décomposition s’est faite en espace vide. L’architecture de la tombe est mixte. L’individu a été placé sur un fond en marbre. Sa tête a été maintenue par deux tuiles posées à plat. L’ensemble est entouré par un coffrage en tuiles (tegulae) positionnées de chant ou à plat. Enfin, un contenant en bois a pu entourer l’ensemble : la présence de clous en place à l’extérieur du coffrage en tuile interroge. Le couvercle, disparu, a pu servir d’appui aux quatre tuiles (tegulae et mammata) placées sur la sépulture qui ont probablement servi d’élément de signalisation. L’ensemble des matériaux découverts est en remploi ; leur utilisation renvoie à un horizon chronologique tardo-antique. Cette architecture funéraire n’est pas connue sur le territoire de la métropole bordelaise, voire plus largement en Gironde. Des prélèvements ont été effectués en vue de la réalisation d’une datation radiocarbone qui viendra ainsi confirmer ou infirmer l’hypothèse d’une occupation tardo-antique sur le site. Celle-ci est par ailleurs soupçonnée par la mise au jour répétée d’éléments de construction antiques autour de (sous ?) l’église Saint-Martin pouvant être associés à une villa qui n’a pas encore pu être précisément localisée. Les deux futures phases de l’opération archéologique prévues, plus proches de l’église, apporteront des éléments de compréhension supplémentaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Tiphaine Joseph Balaguer, Jérémy Bonnenfant et Marie-Caroline Daverat, « Une sépulture tardo-antique inédite à Pessac (33) ? »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 22 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/12931 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.12931

Haut de page

Auteurs

Tiphaine Joseph Balaguer

Ausonius UMR 5607, CNRS, Université Bordeaux Montaigne, Ministère de la Culture, Pessac, France ; tiphaine.joseph.95[at]gmail.com

Jérémy Bonnenfant

Ausonius UMR 5607, CNRS, Université Bordeaux Montaigne, Ministère de la Culture, Pessac, France ; Centre archéologie préventive de Bordeaux Métropole, Bordeaux, France

Marie-Caroline Daverat

Centre archéologie préventive de Bordeaux Métropole, Bordeaux, France

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search