Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Le registre d’hominines fossiles ...

Résumés des journées 2024

Le registre d’hominines fossiles du bassin de l’Omo-Turkana

The hominin fossil record of the Omo-Turkana Basin
François Marchal, Denné Reed et Sandrine Prat

Texte intégral

1L’objectif de cette présentation est de considérer un registre exhaustif d’hominines fossiles comme objet d’étude en tant que tel et de montrer via quelques exemples l’apport de l’analyse d’un tel registre, à condition qu’il provienne d’un système sédimentaire cohérent. Nous illustrerons ceci en utilisant le registre d’hominines du bassin de l’Omo-Turkana (Kenya/Éthiopie), où les recherches paléoanthropologiques intensives ont commencé en 1967. À ce jour, le registre d’hominines fossiles est riche de 1231 restes. Les données correspondant à ces restes proviennent de 115 références bibliographiques. L’analyse de ce registre permet une mise en perspective critique quantifiée contribuant à une meilleure connaissance des biais affectant ce registre, comme la représentation anatomique ou les difficultés d’attribution taxinomique des spécimens. Elle permet également une mise en perspective historique illustrant l’apport des fossiles d’hominines du bassin de l’Omo-Turkana au progrès des connaissances sur l’évolution humaine. Elle offre aussi un descriptif synthétique des taxons représentés, sur la base duquel il est possible de discuter notamment de la question de l’extension chronologique et de la présence des différents groupes dans le bassin ou encore de poser la question de l’abondance relative des restes de Paranthropus et Homo (respectivement 2/3, 1/3) pendant leur longue période de coexistence. Le croisement des données permet enfin de remettre en question certaines connaissances ou de soulever des questions peu ou pas abordées jusqu’à présent. Nous montrons ainsi que contrairement à l’idée dominante, le genre Homo est bien présent dans le bassin de l’Omo-Turkana entre 2,7 et 2 Ma. Nous montrons également à quel point le registre fossile du membre Upper Burgi, et dans une moindre mesure du membre KBS, est totalement atypique, que ce soit en termes de représentation anatomique ou taxinomique. En l’état des connaissances, ni les paléoenvironnements, ni les biais taphonomiques ou de collecte, ne permettent d’expliquer totalement cette anomalie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Marchal, Denné Reed et Sandrine Prat, « Le registre d’hominines fossiles du bassin de l’Omo-Turkana »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 23 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/13111 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.13111

Haut de page

Auteurs

François Marchal

ADES UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France ; francois.marchal[at]univ-amu.fr

Articles du même auteur

Denné Reed

Department of Anthropology, University of Texas at Austin, Austin, USA

Sandrine Prat

UMR 7194 HNHP, MNHN-CNRS-UPVD, Département Homme et Environnement, Musée de l’Homme, Paris, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search