Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Techniques d’embaumement en Aquit...

Résumés des journées 2024

Techniques d’embaumement en Aquitaine à l’Époque moderne. Le cas des inhumés des Milandes (Dordogne, XVIe-XVIIe siècles)

Embalming techniques in Aquitaine in the early modern period. The case of the Milandes burials (Dordogne, 16th-17th centuries)
Caroline Partiot, Maryelle Bessou, Géraldine Sachau-Carcel, Maxime Penet et Dominique Castex

Texte intégral

1Entre 2017 et 2021, une série d’interventions archéologiques menées dans la chapelle du château des Milandes (Dordogne, XVIe-XVIIe siècles) a révélé la présence d’un caveau contenant près de 2000 restes humains dispersés appartenant au minimum à 12 individus (7 adultes et 5 immatures), ainsi qu’une sépulture individuelle non perturbée localisée à proximité dans le chevet. L’analyse de ces restes humains a mis en évidence la présence de nombreux stigmates d’interventions anthropiques distribués sur tout le squelette, témoignant d’un moment clé des funérailles avec un traitement des corps en vue d’une conservation à court terme (exposition et/ou rapatriement des défunts). L’analyse de ces stigmates à l’échelle macroscopique et microscopique a eu pour objectif d’explorer le mode opératoire et sa variabilité en fonction de l’âge au décès des défunts. Des traces ont ainsi été repérées sur les crânes, porteurs de multiples stries de découpe témoignant de gestes anthropiques précis, ainsi que sur les vestiges osseux infra-crâniens avec des récurrences dans leur distribution anatomique (clavicules, diaphyses des os longs de type humérus, radius, fémurs et tibias). D’autres observations originales, comme une section de la trachée et une éviscération totale des enfants, ont pu être identifiées. Ces pratiques d’embaumement du corps apparaissent exceptionnelles, dans la mesure où elles témoignent d’une grande expertise technique et touchent la totalité des inhumés, hommes, femmes et enfants de tout âge. L’approche des modes opératoires mis en jeu, des gestes effectués et une discussion sur les outils utilisés nous permettent non seulement de progresser dans la connaissance générale de l’embaumement médiéval et moderne mais aussi de s’inscrire, à plus large échelle, dans des questionnements portant sur les funérailles des familles aristocratiques en Guyenne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Caroline Partiot, Maryelle Bessou, Géraldine Sachau-Carcel, Maxime Penet et Dominique Castex, « Techniques d’embaumement en Aquitaine à l’Époque moderne. Le cas des inhumés des Milandes (Dordogne, XVIe-XVIIe siècles) »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 23 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/13323 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.13323

Haut de page

Auteurs

Caroline Partiot

Austrian Archaeological Institute (OeAI), Austrian Academy of Sciences (OeAW), Wien, Österreich ; caroline.partiot[at]oeaw.ac.at

Articles du même auteur

Maryelle Bessou

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

Géraldine Sachau-Carcel

ADES UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France

Maxime Penet

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Dominique Castex

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search