Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Au nord, deuil dans les corons. A...

Résumés des journées 2024

Au nord, deuil dans les corons. Analyse anthropologique des victimes non identifiées de la catastrophe du Bois du Cazier (1956, Belgique)

Dying in the coalmine: anthropological analysis of the unidentified victims of Bois du Cazier disaster (1956, Belgium)
Caroline Polet, Alexandra Boucherie, Sébastien Villotte et Philippe Lefèvre

Texte intégral

1Le 8 août 1956, la catastrophe minière la plus meurtrière de Belgique se produisit au charbonnage du Bois du Cazier à Marcinelle : 262 mineurs de nationalités diverses (belge, italienne, allemande, algérienne, grecque, …) périrent à la suite d’une erreur humaine. Tous furent identifiés à l’exception de 17 d’entre eux. En octobre 2021, à la demande d’un descendant des victimes non identifiées, la Cellule d’Identification des Victimes de Catastrophes de la Police Fédérale a lancé une grande opération afin d’exhumer les restes des inconnus et de procéder à leur identification. Les analyses ont été réalisées par une équipe composée d’experts en pathologie médico-légale, en odontologie, en anthropologie, en archéologie et en ADN. Nous présentons ici les résultats de l’analyse anthropologique. Après l’inventaire des restes, le profil biologique de chaque individu a été reconstitué. La DSP a été utilisée pour déterminer le sexe et sept méthodes différentes ont été appliquées pour estimer l’âge au décès, y compris la cémentochronologie. La stature a été estimée à l’aide des équations de Raxter et d’Oliver, tandis que l’origine bio-géographique a été évaluée avec AncesTrees. La confrontation des registres ante-mortem (stature, âge, pathologies et particularités physiques) avec les données post-mortem nous a permis de proposer une identification pour huit individus. Quatre d’entre elles ont été confirmées par l’ADN. Au-delà de l’identification permettant de mener à bien ce devoir de mémoire envers les familles des victimes, cette mission nous a donné l’opportunité d’enregistrer des données précieuses pour d’autres domaines de recherche comme les traumatismes péri-mortem et les marqueurs d’activité résultant des pénibles conditions de travail des mineurs de fond.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Caroline Polet, Alexandra Boucherie, Sébastien Villotte et Philippe Lefèvre, « Au nord, deuil dans les corons. Analyse anthropologique des victimes non identifiées de la catastrophe du Bois du Cazier (1956, Belgique) »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 23 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/13369 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.13369

Haut de page

Auteurs

Caroline Polet

DO Terre et Histoire de la Vie, Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Bruxelles, Belgique ; cpolet[at]naturalsciences.be

Articles du même auteur

Alexandra Boucherie

Unité Expertise – Police Fédérale belge, Bruxelles, Belgique ; CReA-Patrimoine, Faculté de Philosophie et Sciences Sociales, Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique

Articles du même auteur

Sébastien Villotte

DO Terre et Histoire de la Vie, Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Bruxelles, Belgique ; Unité Éco-anthropologie (EA) UMR 7206, MNHN, CNRS, Université de Paris, Musée de l’Homme, Paris, France ; Unité de Recherches Art, Archéologie Patrimoine, Université de Liège, Liège, Belgique

Articles du même auteur

Philippe Lefèvre

Laboratoire d’Anatomie Biomécanique et Organogenèse, Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique ; Institut médico-légal Hainaut-Namur, Charleroi, Belgique

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search