Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Les Burgondes dans la nécropole O...

Résumés des journées 2024

Les Burgondes dans la nécropole Ouest de Boutae à Annecy aux Ve-VIIe siècles ap. J.-C. : interroger l’ethnicité dans un espace funéraire

Burgundians in the West Boutae necropolis at Annecy in the 5th-7th centuries AD: questioning ethnicity in a burial assemblage
Mikaël Rouzic, Ninon Rommé, Franck Gabayet et Sacha Kacki

Texte intégral

1Au milieu du Ve siècle, un nouvel espace funéraire est implanté dans l’ancien vicus de Boutae à Annecy. Cette nécropole (250 sépultures) présente une organisation polynucléaire et se caractérise par la présence, dans certaines sépultures (n=20), de mobilier prestigieux, comme des fibules ansées digitées ou zoomorphes. Dans certains cas, l’origine de ces objets est clairement germanique, voire Burgonde. La présence de mobilier d’origine étrangère et les éléments de chronologie de l’espace funéraire permettent d’envisager que celui-ci a été fondé au milieu du Ve siècle, par des Burgondes ayant fui leur royaume rhénan, suite à une défaite militaire contre les Huns, et ayant trouvé refuge en Sapaudia. Le regroupement de sépultures à mobilier permet en outre de penser que les Burgondes et les autochtones occupent des emplacements distincts dans la nécropole. Afin de tester cette hypothèse, d’éventuelles différences paléobiologiques ont été recherchées entre, d’une part, une sélection de 30 individus adultes issus de sépultures présumées burgondes et, d’autre part, un échantillon de comparaison censé représenter la population adulte autochtone – individus du même site (n=15) et échantillon de référence local de la première moitié du Ve siècle (n=10). Les résultats révèlent des différences entre groupes d’individus, tant en ce qui concerne la fréquence de certaines variations anatomiques dentaires et crâniennes (possibles différences génétiques) que les prévalences de lésions pathologiques (fréquence plus élevée des traumatismes et des réactions périostées tibiales chez les autochtones présumés, fréquence plus élevée d’autres atteintes évocatrices d’infections chez les Burgondes présumés). Plusieurs cas de déformations crâniennes intentionnelles sont par ailleurs identifiés chez ces derniers. Malgré un échantillon de taille réduite, l’étude apporte ainsi de bons arguments pour conclure à une ségrégation spatiale des autochtones et des Burgondes au sein de la nécropole, ce que de futures analyses (ADN, isotopes) viseront à étayer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mikaël Rouzic, Ninon Rommé, Franck Gabayet et Sacha Kacki, « Les Burgondes dans la nécropole Ouest de Boutae à Annecy aux Ve-VIIe siècles ap. J.-C. : interroger l’ethnicité dans un espace funéraire »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 23 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/13539 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.13539

Haut de page

Auteurs

Mikaël Rouzic

Inrap Auvergne Rhône-Alpes, Bron, France ; PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; mikael.rouzic[at]inrap.fr

Ninon Rommé

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Franck Gabayet

Inrap Auvergne Rhône-Alpes, Valence, France ; ArAr UMR 5138, CNRS, Université Lumière Lyon 2, Ministère de la Culture, Lyon, France

Sacha Kacki

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; Department of Archaeology, Durham University, Durham, United Kingdom

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search