Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Mourir sur le champ de bataille e...

Résumés des journées 2024

Mourir sur le champ de bataille en 1814. Identité, statut social, traitement des corps après la bataille d’Orthez

Dying on the battlefield in 1814. Identity, social status, treatment of the bodies after the Battle of Orthez
Isabelle Souquet, Gwénaëlle Goude, Kerry Sayle, Marie-France Deguilloux, Philippe Calmettes et Alistair Nichols

Texte intégral

1En 2017, la découverte d’une vaste fosse contenant 26 soldats morts au cours de la bataille d’Orthez le 27 février 1814 fut l’occasion de mener une recherche interdisciplinaire dont l’une des problématiques est l’identification de ces individus. Cette recherche est conduite en confrontant les données archéologiques (mobilier porté par les défunts), historiques (registres des régiments), anthropologiques (données biologiques) et biochimiques (paléogénomiques et isotopiques) et va bien au-delà de la simple identification physique des défunts. Elle permet, entre autres, de questionner la composition des régiments en présence et le statut social du soldat au sein de son armée. La confrontation de l’ensemble des données permet de poser des hypothèses sur la diversité des classes sociales militaires représentées dans cette fosse au sein de laquelle des officiers pourraient être inhumés parmi les fantassins. Cette pratique est étonnante puisqu’ils sont habituellement inhumés seuls. Dans cette fosse, les corps sont déposés sans soin et rapidement, dans des positions variées. Ce traitement identique pour tous les défunts associe des soldats des deux armées opposées (française et ibéro-britannique). Cette double association, de grades et de nationalités, conduit à se questionner sur le mode de récupération des corps de soldats morts au combat et la gestion de la mort dans le contexte de cette bataille et plus largement dans le contexte des guerres napoléoniennes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Isabelle Souquet, Gwénaëlle Goude, Kerry Sayle, Marie-France Deguilloux, Philippe Calmettes et Alistair Nichols, « Mourir sur le champ de bataille en 1814. Identité, statut social, traitement des corps après la bataille d’Orthez »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 23 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/13601 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.13601

Haut de page

Auteurs

Isabelle Souquet

Inrap NAOM, Bègles, France ; PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; isabelle.souquet[at]inrap.fr

Articles du même auteur

Gwénaëlle Goude

LAMPEA UMR 7269, Aix-Marseille Université, CNRS, Ministère de la Culture, Aix-en-Provence, France

Articles du même auteur

Kerry Sayle

Scottish Universities Environmental Research Centre, Glasgow, United Kingdom

Marie-France Deguilloux

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

Philippe Calmettes

Inrap NAOM, Bègles, France ; Ausonius UMR 5607, Université Bordeaux Montaigne, CNRS, Ministère de la Culture, Pessac, France

Alistair Nichols

Society for Army Historical Research, Londres, United Kingdom

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search