Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP36(S)Résumés des journées 2024Polymorphisme des systèmes de gro...

Résumés des journées 2024

Polymorphisme des systèmes de groupe sanguin en Papouasie Nouvelle-Guinée

Polymorphisms in blood group systems in Papua New Guineans
Benjamin Tournan, Adeline Morez, Stephane Mazières, Christopher Kinipi, Matthew Leavesley, Nicolas Brucato et François-Xavier Ricaut

Texte intégral

1La découverte des groupes sanguins humains au début du XXe siècle a fait progresser de manière significative la médecine transfusionnelle. Ces groupes ont également été parmi les premiers marqueurs biologiques utilisés pour reconstituer l’histoire de la population de la Nouvelle-Guinée au début des années 1920. Les progrès récents du séquençage haut-débit ont permis un phénotypage et un génotypage précis des groupes sanguins (43 systèmes de groupes sanguins impliquant 48 gènes et 1500 allèles), et ont parallèlement révélé que les Néo-Guinéens abritent l’une des plus grandes diversités génétiques de la planète. Cependant, les profils génomiques des groupes sanguins en Nouvelle-Guinée, leur distribution géographique et leur lien avec la pression pathogène (i.e. paludisme) sont peu étudiés. En utilisant ces nouvelles ressources génomiques, cette étude décrit la diversité des groupes sanguins à partir de 150 séquences de génomes entiers provenant de 18 provinces de Papouasie Nouvelle-Guinée. Nous avons constaté qu’il existe une forte structuration géographique basée sur les 72 allèles de groupes sanguins identifiées. En outre, nos résultats suggèrent un lien entre certains allèles et la présence de parasites responsables du paludisme (P. falciparum et P. vivax) – certains de ces allèles étant potentiellement hérités de Néandertal et de Denisova. Notre étude montre le potentiel du profilage génomique des groupes sanguins pour mieux comprendre l’interaction entre les groupes sanguins, l’environnement et l’histoire des populations en Papouasie Nouvelle-Guinée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benjamin Tournan, Adeline Morez, Stephane Mazières, Christopher Kinipi, Matthew Leavesley, Nicolas Brucato et François-Xavier Ricaut, « Polymorphisme des systèmes de groupe sanguin en Papouasie Nouvelle-Guinée »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 36(S) | 2024, mis en ligne le 23 décembre 2023, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/13664 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.13664

Haut de page

Auteurs

Benjamin Tournan

Laboratoire Évolution et Diversité Biologique (EDB) UMR 5174, Université Toulouse 3 Paul Sabatier, CNRS, Toulouse, France ; benjamin.tournan[at]univ-tlse3.fr

Adeline Morez

Laboratoire Évolution et Diversité Biologique (EDB) UMR 5174, Université Toulouse 3 Paul Sabatier, CNRS, Toulouse, France

Articles du même auteur

Stephane Mazières

ADES UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France

Articles du même auteur

Christopher Kinipi

Medical Clinic, University of Papua New Guinea, Port Moresby, Papua New Guinea

Articles du même auteur

Matthew Leavesley

Strand of Anthropology, Sociology and Archaeology, School of Humanities and Social Sciences, University of Papua New Guinea, National Capital District, Papua New Guinea

Articles du même auteur

Nicolas Brucato

Laboratoire Évolution et Diversité Biologique (EDB) UMR 5174, Université Toulouse 3 Paul Sabatier, CNRS, Toulouse, France

Articles du même auteur

François-Xavier Ricaut

Laboratoire Évolution et Diversité Biologique (EDB) UMR 5174, Université Toulouse 3 Paul Sabatier, CNRS, Toulouse, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search