Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP33 Supplément | 2021Résumés des journées 2021Appréhender la frontière entre vi...

Résumés des journées 2021

Appréhender la frontière entre vivants et morts par l’archéo-anthropologie : réflexions introductives

Understanding the boundary between the Living and the Dead through archaeo-anthropology: opening remarks
Fanny Bocquentin, Sacha Kacki, Cécile Buquet-Marcon, Eline Schotsmans et Hemmamuthé Goudiaby

Texte intégral

1La seconde thématique des journées annuelles de notre société se propose d’aborder la question de la frontière entre vivants et morts dans les sociétés du passé. Elle convoque, en conséquence, une réflexion sur les moyens qu’offre notre discipline d’appréhender la relation entre ces deux mondes. Quels indices peut-on rechercher ? Quels supports méthodologiques a-t-on à notre disposition ? À quelles limites interprétatives sommes-nous confrontés ? En guise d’introduction, nous reviendrons sur la relativité de cette notion de frontière (seuil, perméabilité, liminalité) et sur son impact sur le traitement du cadavre. Car l’archéo-anthropologue part d’un postulat majeur : le traitement du cadavre est signifiant quant à la relation qu’entretiennent les vivants avec leurs défunts à court et long termes. Préparation du corps, lieux d’inhumations, visibilité, déplacement, prélèvement, destruction, recyclage, conservation, regroupement, translation, sont autant d’indices sur le cheminement du mort dans la mémoire des vivants. L’analyse archéo-thanatologique des sépultures se montre très efficace pour reconstituer une partie de la séquence rituelle. D’autres outils comme le SIG, l’histo-taphonomie, l’expérimentation ouvrent des voies d’exploration nouvelles que l’on présentera brièvement. Finalement, on se demandera jusqu’où l’on peut aller dans notre compréhension de l’imprégnation des sociétés par leurs défunts représentants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fanny Bocquentin, Sacha Kacki, Cécile Buquet-Marcon, Eline Schotsmans et Hemmamuthé Goudiaby, « Appréhender la frontière entre vivants et morts par l’archéo-anthropologie : réflexions introductives »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 33 Supplément | 2021, Résumés des journées 2021, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 01 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/6956

Haut de page

Auteurs

Fanny Bocquentin

ArScAn UMR 7041, CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris Ouest Nanterre La Défense, Ministère de la Culture et de la Communication, équipe d’Ethnologie préhistorique, MSH Mondes, Nanterre, France
fanny.bocquentin[at]cnrs.fr

Articles du même auteur

Sacha Kacki

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture et de la Communication, Pessac, France

Articles du même auteur

Cécile Buquet-Marcon

INRAP Centre-Île-de-France, Pantin, France

Articles du même auteur

Eline Schotsmans

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture et de la Communication, Pessac, France
University of Wollongong, Centre for Archaeological Science, Wollongong, Australia

Articles du même auteur

Hemmamuthé Goudiaby

ArchAm UMR 8096, CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, MSH Mondes, Nanterre, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License
Les contenus des Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Haut de page
  • Logo Société d'Anthropologie de Paris
  • Logo Fonds National pour la Science Ouverte
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search