Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP33(S)Résumés des journées 2021L’histoire évolutive de Neanderta...

Résumés des journées 2021

L’histoire évolutive de Neandertal et Denisova vue par les systèmes des groupes sanguins

A revisited history of archaic populations by blood group systems
Silvana Condemi, Stephane Mazières, Caroline Costedoat, Pascal Bailly et Jacques Chiaroni

Texte intégral

1Malgré une cartographie toujours plus fine des génomes de Néandertal et de Denisova, on sait peu de choses sur les groupes sanguins des globules rouges de ces populations archaïques. Notre objectif est d’identifier le polymorphisme des groupes sanguins néandertaliens et denisoviens afin de retracer la diversité humaine archaïque et actuelle, puis de discuter des aspects sanitaires et des vulnérabilités des populations archaïques. Nous avons analysé les séquences de haute qualité de trois Néandertaliens (Altai, Vindija, Chagyrskaya) et d’un Denisovien (Denisova 3) pour 7 groupes sanguins utilisés quotidiennement en transfusion (ABO y compris H/Se, RH, Kell, Duffy, Kidd, MNS et Diego). Pour cela, nous avons aligné toutes les régions codantes face aux séquences de référence HG19 et celles de la Société Internationale de Transfusion Sanguine avec l’Integrative Genome Viewer, tabix et vcftools. Quatre points ressortent de notre étude : 1. la confirmation de l’origine africaine de Neandertal et Denisova sur la base de 4 caractéristiques sanguines; 2. l’identification d’un lien génétique avec l’Australie par la présence d’un allèle RH trouvé uniquement chez Neandertal et un individu de la Première Nation d’Australie, 3. La signature d’une sélection balancée, conférant un potentiel d’adaptation face à certains agents pathogènes; 4. L’indication d’une démographie néandertalienne menacée par une faible diversité génétique et la présence possible de la maladie hémolytique du nouveau-né. Dans une situation de concurrence avec Homo sapiens, cela peut avoir contribué à leur disparition. Si l’étude des groupes sanguins archaïques nous a permis de confirmer l’origine des Néandertaliens et des Denisoviens, elle soulève d’autres pistes relatives à leur migration et leur déclin. Enfin, notre étude souligne combien les systèmes de groupes sanguins demeurent des marqueurs efficaces en anthropologie biologique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvana Condemi, Stephane Mazières, Caroline Costedoat, Pascal Bailly et Jacques Chiaroni, « L’histoire évolutive de Neandertal et Denisova vue par les systèmes des groupes sanguins »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 33(S) | 2021, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 20 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/6976 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.6976

Haut de page

Auteurs

Silvana Condemi

ADÉS UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France

Articles du même auteur

Stephane Mazières

ADÉS UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France
stephane.mazieres[at]univ-amu.fr

Articles du même auteur

Caroline Costedoat

ADÉS UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France

Articles du même auteur

Pascal Bailly

ADÉS UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France
Établissement Français du Sang PACA-Corse « Biologie des Groupes Sanguins », Marseille, France

Jacques Chiaroni

ADÉS UMR 7268, Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, Marseille, France
Établissement Français du Sang PACA-Corse « Biologie des Groupes Sanguins », Marseille, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search