Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP34(S)Résumés des journées 2022L’endocrâne de Border Cave 1 (Afr...

Résumés des journées 2022

L’endocrâne de Border Cave 1 (Afrique du Sud) : quelle implication pour l’histoire évolutive du cerveau humain ?

The endocast of Border Cave 1 (South Africa) and its implication in the evolutionary history of the human brain
Amélie Beaudet

Texte intégral

1Le registre archéologique du site de Border Cave (Afrique du Sud) est remarquable à la fois par ses artefacts qui documentent les innovations technologiques et culturelles chez Homo sapiens, et par sa richesse en termes de restes fossiles humains, avec la présence d’au moins 9 individus. Parmi cet assemblage, un crâne incomplet, celui de Border Cave 1, a été retrouvé. Bien que sa provenance exacte soit discutable, les notes de fouilles, la stratigraphie et les datations par ESR attribuent un âge entre 82 to 170 000 ans à ce spécimen. Par son contexte géographique, chronologique et culturel, le crâne de Border Cave 1 offre l’opportunité d’analyser la forme et l’organisation du cerveau d’Homo sapiens et ses capacités cognitives à une période clé de son évolution. Dans cette étude, l’endocrâne a été virtuellement reconstitué à partir d’images microtomographiques et les empreintes cérébrales ont été automatiquement détectées. L’endocrâne de Border Cave 1 a été comparé à celui de Homo erectus, Homo heidelbergensis, Neanderthal, Homo naledi et Homo sapiens. L’agencement des sillons cérébraux est proche du patron documenté chez Homo, et plus précisément de celui de DH3 et Manot 1. Le type d’embranchement représenté par les empreintes du réseau méningé moyen est similaire à celui observé chez Neandertal et les humains modernes mais diffère de celui documenté chez Homo erectus et Homo naledi. Enfin, la forme de l’endocrâne rappelle la morphologie “globulaire” des Homo sapiens du Pléistocène supérieur et actuels et s’oppose à celle plus allongée et basse des humains du Pléistocène moyen. Si le cadre géochronologique de Border Cave 1 est confirmé, la forme “dérivée” de l’endocrâne de Border Cave 1 apporterait de nouvelles informations sur les contextes de l’émergence des caractéristiques cérébrales humaines.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Amélie Beaudet, « L’endocrâne de Border Cave 1 (Afrique du Sud) : quelle implication pour l’histoire évolutive du cerveau humain ? »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 34(S) | 2022, mis en ligne le 30 décembre 2021, consulté le 12 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/8305 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.8305

Haut de page

Auteur

Amélie Beaudet

Department of Archaeology, University of Cambridge, Cambridge, United Kingdom ; School of Geography, Archaeology and Environmental Studies, University of the Witwatersrand, Johannesburg, South Africa ; Institut Català de Paleontologia Miquel Crusafont, Universitat Autònoma de Barcelona, Barcelona, Spainbeaudet.amelie[at]gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search