Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP34(S)Résumés des journées 2022Apport de la paléopathologie à l’...

Résumés des journées 2022

Apport de la paléopathologie à l’identification des populations prises en charge - l’exemple de la Touraine médiévale

Contribution of paleopathology to the identification of populations under care - the example of medieval Touraine
Samuel Bédécarrats et Hélène Coqueugniot

Texte intégral

1L’organisation des soins au sein d’institutions conduit au regroupement d’individus malades. Ces derniers peuvent être inhumés dans les cimetières des établissements qui les ont accueillis. Les analyses paléoépidémiologiques sont donc susceptibles de révéler des particularités sanitaires au sein de ces populations. Les fouilles archéologiques en Touraine ont mis au jour des ensembles funéraires médiévaux liés à des institutions de soins ainsi que des cimetières paroissiaux. Cette riche documentation a servi de support à une étude paléoépidémiologique comparative permettant de tester le lien entre données paléopathologiques et recrutements funéraires. Trois ensembles funéraires d’établissements d’accueil (prieuré Saint-Cosme, léproserie Saint-Lazare, hôtellerie de Marmoutier) ont été comparés à quatre cimetières de populations générales (Joué-lès-Tours, Saint- Pierre-le-Puellier, Chinon et Rigny). 422 individus adultes inhumés entre le XIIe et le XVe siècle et suffisamment bien représentés pour faire l’objet d’une identification biologique et d’un examen paléopathologique complet ont été étudiés. Pour chacune des pathologies identifiées, et en prenant en compte l’âge au décès et le sexe des sujets, une comparaison de prévalences entre les sites associés au soin des malades et les populations générales a été réalisée. Une analyse par correspondance multiple a également été menée, permettant d’identifier des différences de fréquence dans l’ensemble des diagnostics retenus par individu. Les analyses statistiques montrent l’effet de certaines pathologies sur les recrutements funéraires des trois sites liés à l’accueil des malades : Saint-Cosme se distingue par les prévalences de tumeurs, de traumatismes et d’impressions digitiformes sur l’endocrâne ; Saint-Lazare se démarque par les prévalences d’infections et de traumatismes ; Marmoutier se caractérise par les prévalences de dysplasies et de traumatismes. Ces résultats appuient l’intérêt de l’approche comparative dans l’identification des populations prises en charge. Les spécificités paléopathologiques des collections peuvent ainsi témoigner de modalités d’accueil différentes selon les sites.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Samuel Bédécarrats et Hélène Coqueugniot, « Apport de la paléopathologie à l’identification des populations prises en charge - l’exemple de la Touraine médiévale »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 34(S) | 2022, mis en ligne le 30 décembre 2021, consulté le 04 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/8307 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.8307

Haut de page

Auteurs

Samuel Bédécarrats

UMR CITERES 7324, LAT, Université de Tours, CNRS, Tours, France
bedecarrats.samuel[at]gmail.com

Articles du même auteur

Hélène Coqueugniot

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; EPHE, PSL University, Paris, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search