Navigation – Plan du site

AccueilLes journées de la SAP34(S)Résumés des journées 2022Explorer les structures sociales ...

Résumés des journées 2022

Explorer les structures sociales néolithiques grâce à la structure génétique de deux grandes familles à Gurgy “les Noisats”, France

Exploring Neolithic social structures using genetic structure of two large families at Gurgy “les Noisats”, France
Maïté Rivollat, Harald Ringbauer, Adam Ben Rohrlach, Ainash Childebayeva, Mélie Le Roy, Léonie Rey, Gwénaëlle Goude, Vincent Balter, Stéphane Rottier, Marie-France Deguilloux et Wolfgang Haak

Texte intégral

1L’exploration des structures de parenté dans les sociétés du passé a été au centre des études en archéologie et en anthropologie. Cependant, la reconstruction des liens de parenté biologique en contextes archéologiques a rarement été accessible. Avec le développement des méthodes d’analyses en ADN ancien, il est désormais possible d’obtenir des données génomiques pour de nombreux individus d’un même groupe, même dans le cas d’une faible conservation de l’ADN. Nous présentons ici de nouvelles données sur le groupe de Gurgy “les Noisats” (Néolithique moyen, Bassin parisien, France). Grâce à un échantillonnage extensif et à l’application d’une méthode de capture (“1240K array”), nous avons obtenu des données génomiques pour 94 des 128 individus du site. Nous avons reconstruit deux grandes généalogies, dont l’une couvre 7 générations et rassemble 63 individus. Ces généalogies sans précédent nous ont permis d’explorer au-delà des apparentements génétiques immédiats la potentielle structure sociale du groupe, sa taille, ses pratiques funéraires et ses schémas de mobilité. Nous avons observé un fort système patrilinéaire et patrilocal, avec une lignée paternelle unique pour les deux familles. Le groupe pratique l’exogamie féminine : seulement trois descendantes adultes sont enterrées dans le cimetière et toutes les mères dans les deux généalogies (à l’exception d’une femme, à la fois mère et fille d’individus enterrés sur place) viennent de groupes extérieurs génétiquement non-apparentés, suggérant un vaste réseau régional. Des analyses isotopiques du strontium confirment l’origine non-locale des femmes adultes, mais révèlent également une signature non- locale des premières générations fondatrices du site. Les parentés biologiques éclaircissent l’organisation spatiale du cimetière, montrant des regroupements selon la chronologie et les familles nucléaires, invisibles avec les seules données archéologiques. Les liens de parenté nous ont également permis de contraindre l’intervalle chronologique et de proposer une durée réduite de la phase d’occupation du site.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maïté Rivollat, Harald Ringbauer, Adam Ben Rohrlach, Ainash Childebayeva, Mélie Le Roy, Léonie Rey, Gwénaëlle Goude, Vincent Balter, Stéphane Rottier, Marie-France Deguilloux et Wolfgang Haak, « Explorer les structures sociales néolithiques grâce à la structure génétique de deux grandes familles à Gurgy “les Noisats”, France »Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris [En ligne], 34(S) | 2022, mis en ligne le 31 décembre 2021, consulté le 21 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/bmsap/9242 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bmsap.9242

Haut de page

Auteurs

Maïté Rivollat

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France ; Department of Archaeogenetics, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany
maite.rivollat[at]u-bordeaux.fr

Articles du même auteur

Harald Ringbauer

Department of Archaeogenetics, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany

Articles du même auteur

Adam Ben Rohrlach

Department of Archaeogenetics, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany ; ARC Centre of Excellence for Mathematical and Statistical Frontiers, School of Mathematical Sciences, The University of Adelaide, Adelaide, SA, 5005, Australia

Ainash Childebayeva

Department of Archaeogenetics, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany

Articles du même auteur

Mélie Le Roy

School of Natural and Built Environment, Queen’s University Belfast, ArcPal, Belfast, United Kingdom

Articles du même auteur

Léonie Rey

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

Gwénaëlle Goude

LAMPEA UMR 7269, Aix Marseille Univ, CNRS, Minist Culture, Aix-en-Provence, France

Articles du même auteur

Vincent Balter

Laboratoire de Géologie de Lyon, École Normale Supérieure, Lyon, France

Articles du même auteur

Stéphane Rottier

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

Marie-France Deguilloux

PACEA UMR 5199, CNRS, Université de Bordeaux, Ministère de la Culture, Pessac, France

Articles du même auteur

Wolfgang Haak

Department of Archaeogenetics, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Germany

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search