Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionsAppels en coursN° 21 – Aux origines du peuplemen...

N° 21 – Aux origines du peuplement : premières présences humaines sur le territoire brésilien

Parution en mai 2022 – Date limite de soumission : 31 mars 2021

Sous la direction de:
• Lucas de Melo Reis Bueno (Universidade Federal de Santa Catarina, Florianópolis)
• Antoine Lourdeau (Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris)

Le processus de peuplement initial du continent américain fait l’objet de controverses depuis les débuts du développement des recherches en Préhistoire. L’origine des premiers arrivants, leur date d’entrée, les routes suivies, les caractéristiques culturelles de ces premiers groupes humains et leurs adaptations aux environnements nouvellement occupés…, ces points et bien d’autres sont sujets à débat encore aujourd’hui. Dans cette dynamique de recherche en cours, les contributions du contexte brésilien sont significatives. Les données archéologiques anciennes dont nous disposons, de plus de 10.000 ans avant le présent, y sont nombreuses. Certaines, remontant à 30.000 ans ou plus, font partie des toutes premières manifestations humaines en Amérique connues à ce jour. Cela ouvre sur les discussions relatives aux modèles de dispersion d’Homo sapiens sur la planète à la fin du Pléistocène. Sur un plan plus théorique, le contexte brésilien alimente les questionnements sur notre perception des discontinuités en contexte archéologique et des processus de peuplement de nouveaux espaces, éventuellement liés à des épisodes de ruptures culturelles.

La diversité culturelle observée pendant la transition Pléistocène-Holocène au Brésil implique un processus d’occupation du territoire long et complexe, sur un fond d’interactions entre groupes humains et milieux tropicaux. La diversité des environnements, et en particulier la concentration très importante de réseaux hydrographiques, joue un rôle prépondérant dans les modalités de dispersion des premiers groupes humains dans les "Basses Terres" sud-américaines. De nouvelles études mettent en évidence de façon croissante l’importance des interactions avec les environnements tropicaux, notamment les preuves de domestication des plantes et de construction des paysages à des âges reculés, qui indiquent une contribution anthropique intense dans la formation de la biodiversité actuelle.

Depuis deux décennies, on assiste à un renouveau des problématiques de recherches et des modèles interprétatifs sur les peuplements préhistoriques du Brésil. Cela est la conséquence de l’exploration de nouveaux terrains, de nouvelles recherches dans des sites ou des régions anciennement étudiées et de la mise en œuvre de nouvelles méthodes.

Ce dossier présentera ces avancées récentes sur la préhistoire ancienne du Brésil, encore très peu visibles dans les publications en langue française. La question des tout premiers peuplements et de leurs implications à l’échelle continentale sera abordée, mais aussi celle des processus d’occupation progressive de l’ensemble du territoire. Les travaux publiés porteront sur les thématiques permettant une compréhension de ces évènements de peuplement, comme les aspects de migrations de populations étudiés à partir de marqueurs biologiques, les études relatives aux interactions avec les paléoenvironnements, et les trajectoires culturelles des populations. Ils permettront d’aborder les manières selon lesquelles les sociétés se sont adaptées et ont imprimé leur présence ou leur passage dans les milieux, et comment s’est construite la diversité culturelle et biologique qui caractérise les premiers moments de la présence humaine en Amérique du Sud.

Date limite de soumission : 31 mars 2021

Contact : bresils-revue@ehess.fr

Image 100000000000056A00000410DE24A40E67AB0BFE.jpg

Peintures rupestres de l'abri Lapa do Boquete, Parc National Cavernas do Peruaçu, Minas Gerais

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search