Navigation – Plan du site

AccueilHors-séries3Casa de Rui Barbosa : forum strat...

Casa de Rui Barbosa : forum stratégique de dialogue entre brésilianistes

Antonio Herculano Lopes, James N. Green et Mônica Raisa Schpun
Traduction(s) :
Casa de Rui Barbosa: Strategic Forum for a Dialogue among Brazilianists [en]
Casa de Rui Barbosa: foro estratégico de diálogo entre brasilianistas [pt]

Texte intégral

1Ce numéro spécial de la revue Brésil(s). Sciences humaines et sociales est né du « VIIe Symposium international d’histoire et de culture du Brésil : Deux cents ans de luttes pour la liberté au Brésil depuis son indépendance » qui s’est tenu en ligne chaque lundi entre le 22 juin et le 30 août 2020. Ce symposium s’inscrivait dans le programme annuel de l’Institut Rui Barbosa des hautes études culturelles de la Fondation Casa de Rui Barbosa (IRBæc/FCRB). Sa renommée internationale a été soutenue, à cette occasion, par des partenariats avec de prestigieuses institutions académique aux États-Unis et en France : le Watson Institute (Brown University, États-Unis), le Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain (Unité de recherches Mondes Américains à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, France), le Brazil Lab (Princeton University, États-Unis), le David Rockefeller Center for Latin American Studies (Harvard University, États-Unis), le Lemann Center for Brazilian Studies (Columbia University, États-Unis). La Brazilian Studies Association (BRASA) et l’Associação de Brasilianistas na Europa (ABRE) ont également apporté leur soutien.

2Cette mobilisation exceptionnelle a permis de rassembler 45 spécialistes d’histoire et de culture brésiliennes issus des Amériques et d’Europe, les uns partageant une tradition ancienne de collaboration scientifique, les autres s’étant rencontré plus récemment du fait de la conjoncture. Pour prendre la mesure de l’ancrage de l’événement dans une longue tradition, il faut sans doute revenir seize ans en arrière. A cette époque, James N. Green qui se préparait à quitter l’université de l’État de Californie (Long Beach) pour rejoindre Brown University, avait proposé à Isabel Lustosa, l’une des historiennes de la Casa de Rui Barbosa, de mettre à profit la migration saisonnière des brésilianistes états-uniens durant leurs congés d’été pour organiser un symposium à Rio de Janeiro. Elle se chargea de solliciter ses compatriotes et de sélectionner les thèmes de recherche qui allaient permettre aux deux communautés de se rencontrer et de mieux connaître leurs travaux.

3Le succès fut immédiat. Depuis, la formule n’a cessé d’être répétée tous les deux ans avec quelques variations dans les partenariats et dans les choix scientifiques. Elle a connu sa septième édition en 2020. En 2015, le symposium s’était ouvert à l’Europe du fait du partenariat qui s’était alors noué avec l’École des Hautes Études en Sciences Sociales grâce à une initiative de Mônica Raisa Schpun. Il est ainsi devenu un rendez-vous intercontinental incontournable de ce que nos collègues allemands appellent la « brésilianistique ». Antonio Herculano Lopes suivait de près ces événements, d’abord comme directeur de la recherche historique à la Casa Rui puis comme directeur du Centre de recherche et fondateur de l’Institut Rui Barbosa des hautes études en culture (IRBæc). C’est tout naturellement qu’il s’associa à James N. Green et Mônica Raisa Schpun pour mettre en œuvre l’édition 2020 du symposium.

4Malheureusement, la conjoncture de court terme qui prévalait depuis quelques temps n’était pas de celles que l’on célèbre. Une extrême droite anti-intellectualiste se développait dans de nombreux pays. Elle avait porté Donald Trump à la présidence des États-Unis en 2016, et Jair Bolsonaro à celle du Brésil deux ans plus tard. Il y avait peu de chances que la Fondation Casa de Rui Barbosa, institution culturelle fédérale, n’en soit pas affectée. La première année, la direction (élue par les personnels) fut laissée en place mais, durant les dernières semaines de 2019, une nouvelle présidente fut nommée. Son profil professionnel avait peu à voir avec celui de ses prédécesseurs qui, depuis 90 ans, avaient servi la fondation indépendamment des orientations politiques qui prévalaient. Il ne fallut pas attendre longtemps pour comprendre qu’elle était là pour contrôler idéologiquement l’institution et la dévitaliser, en visant notamment son Centre de recherches. Il s’agissait, en fin de compte, de la réduire à ses fonctions, certes importantes mais trop limitées, de dépôt d’archives politiques, littéraires et culturelles.

5En janvier 2020, la nouvelle présidente limogea non seulement le directeur de la recherche mais aussi tous les responsables des différentes sections disciplinaires sans se soucier de les remplacer. Pour James, Mônica et Herculano, ce fut un signal d’urgence. Ils se concertèrent et décidèrent de promouvoir un événement dont la portée manifesterait nationalement et internationalement le prestige et la reconnaissance de la Casa de Rui Barbosa et de son centre de recherches dans le domaine des humanités. À la différence des années antérieures, il fut décidé de proposer un thème – les luttes pour la liberté – qui était en relation directe avec les préoccupations du moment mais, pour autant, ne bloquait pas les initiatives. En mars, la déclaration de l’état de pandémie faillit tout mettre à terre. Cependant, grâce au Watson Institute (Brown University), il fut possible de mobiliser une plateforme technologique et technique susceptible de faire du symposium un événement virtuel. Il y gagna la possibilité de démultiplier le nombre des intervenants sans être entravé par l’organisation et le financement de leurs déplacements : deux tiers d’entre eux n’étaient pas de Rio de Janeiro, et la moitié résidaient en dehors du Brésil. En définitive, onze tables rondes furent organisées et enregistrées avec, pour la plupart, trois panélistes et un commentateur. Elles sont aujourd’hui consultables sur la toile à la page de Brazil Initiative/Brown University, ou, ici-même, dans ce numéro hors-série de la revue Brésil(s). Sciences humaines et sociales.

6Si l’intention de la version 2020 du symposium était de soutenir l’IRBæc/Casa Rui, dans une action collective de résistance à un possible démantèlement, ce n’est pas pour autant que les organisateurs ont baissé la garde quant à son caractère d’excellence. C’est précisément dans cette perspective qu’ils ont décidé de publier ce numéro spécial constitué de neuf textes choisis parmi les 32 communications présentées en juin, juillet et août 2020, révisées et augmentées. Comme l’intention initiale était de rassembler à Rio de Janeiro ceux qui avaient prévu de s’y rendre par leurs propres moyens, les thèmes du symposium relevaient de la diversité des recherches en cours. Il y eut quelques surprises comme, par exemple, la surreprésentation de la littérature. Toutefois, les grands enjeux actuels des sciences humaines – les luttes identitaires notamment – traversaient de nombreux textes. La musique ne fut pas oubliée ni les questions environnementales abordées, par exemple, par le biais d’une histoire des animaux. Compte tenu des objectifs initiaux de l’événement, ce numéro spécial affermit et amplifie nos attentes : l’appui à la Casa Rui et la confirmation de sa visibilité internationale. Dans cette perspective, nous avons privilégié une publication rapide, quelques mois à peine après la tenue de nos sessions. Il n’était pas possible, de ce fait, de maintenir le processus d’évaluation externe et anonyme qui est la règle dans les numéros de Brésil(s), ni non plus de traduire tous les textes en français. Les communications sont donc proposées ici dans leur langue originale (portugais ou anglais).

7Bonne lecture !

Programme complet des tables rondes

8

June 22 – Painel 1: A pandemia e a luta pela saúde

Participants: Hervé Théry (CREDA-CNRS/USP), Marcelo Paixão (University of Texas, Austin), Kaori Kodama e Tânia Salgado Pimenta (COC/Fiocruz).
Modérateur : José Almino de Alencar (FCRB)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on June 22, 2020 as part of the Brazil Initiative.

9

June 29 - Painel 2: Sobre lutas de mulheres

Participants: James N.Green (Brown University), Meg Weeks (Harvard University), Marcelo Timotheo da Costa (PUC-Rio)
Modératrice: Eula Cabral (FCRB)
This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on June 29, 2020 as part of the Brazil Initiative.

10

July 6 - Painel 3: O outro interno

Participants : Jean Hébrard (Mondes Américains-CRBC-EHESS/John Hopkins University), Yuko Miki (Fordham University), Isadora Mota (Princeton University)
Modératrice : Keila Grinberg (UniRio)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on July 6, 2020 as part of the Brazil Initiative.

11

July 13 - Painel 4: Entre o real e a ficção 1

Participants: Eduardo Jorge de Oliveira (Universidade de Zurique), Mariana Simoni (Universidade Livre de Berlim), Pedro Meira Monteiro (Princeton University)
Modératrice : Luiza Larangeira(UFRJ)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on July 13, 2020 as part of the Brazil Initiative.

12

July 20 – Painel 5: Novas demandas da cidadania

Participants: Gladys Mitchell-Walthour (University of Wisconsin, Milwakee), Lilia Moritz Schwarcz (USP/Princeton University), Mário Augusto Medeiros da Silva (Unicamp)
Modératrice: Maria Helena Machado(USP)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on July 20, 2020 as part of the Brazil Initiative.

13

July 27 - Painel 6: A força da música

Participants: Bryan McCann (Georgetown University), Martijn Oosterbaan (Universidade de Utrecht), Avelino Romero Pereira (UniRio)
Modératrice : Ana Pessoa (FCRB)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on July 27, 2020 as part of the Brazil Initiative.

14

August 3 - Painel 7: Entre o real e a ficção 2

Participants: Sidney Chalhoub (Harvard University), Šárka Grauová (Universidade Carolina de Praga), Antonio Herculano (Fundação Casa de Rui Barbosa)

Modératrice : Isabel Lustosa(FCRB)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on August 3, 2020 as part of the Brazil Initiative.

15

August 10 - Painel 8: Sobre natureza e sociedade

Participantes: Leila Lehnen (Brown University), Annelise Erismann (Universidade de Lausanne) e Elaine Santos (Universidade de Coimbra), Regina Horta Duarte (Universidade Federal de Minas Gerais)

Modératrice: Joëlle Rouchou (FCRB)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on August 10, 2020 as part of the Brazil Initiative.

16

August 17 - Painel 9: Identidades e alteridades

Participants: Barbara Weinstein (New York University), Tailmann Heil (Universidade de Colonia/UFRJ), Sónia Ferreira (Universidade Nova de Lisboa)

Modérateur: Charles Gomes(FCRB)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on August 17, 2020 as part of the Brazil Initiative.

17

August 24 - Painel 10: Do Império à República: construindo a Nação

Participants: Miqueias Mugge (Princeton University), Andreza Aruska de Souza Santos (Universidade de Oxford), Christian Lynch (FCRB)

Modérateur: Marcos Veneu (FCRB)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on August 24, 2020 as part of the Brazil Initiative.

18

August 31 - Painel 11: Limites e possibilidades da modernidade

Participantes: Mônica Raisa Schpun (Mondes Américains-CRBC-EHESS), Fania Fridman (Ippur-UFRJ)

Modératrice: Ana Maria Mauad(UFF)

Clôture: Antonio Herculano (FCRB) - Balanço e perspectivas do simpósio, James Green (Brown University) & Mônica Raisa Schpun (Mondes Américains-CRBC/EHESS)

This event was hosted by the Watson Institute of International and Public Affairs at Brown University on August 31, 2020 as part of the Brazil Initiative.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antonio Herculano Lopes, James N. Green et Mônica Raisa Schpun, « Casa de Rui Barbosa : forum stratégique de dialogue entre brésilianistes »Brésil(s) [En ligne], 3 | 2020, mis en ligne le 15 décembre 2020, consulté le 09 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/bresils/8583 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bresils.8583

Haut de page

Auteurs

Antonio Herculano Lopes

Antonio Herculano Lopes est chercheur et professeur d’histoire à la Fondation Casa de Rui Barbosa. ORCID: https://orcid.org/0000-0002-9314-0138.

Articles du même auteur

James N. Green

James N. Green est professeur d’histoire du Brésil à Brown University. ORCID: https://orcid.org/0000-0002-0886-0318.

Articles du même auteur

Mônica Raisa Schpun

Mônica Raisa Schpun, historienne est chercheuse habilitée à diriger des recherches au Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain (Mondes américains, EHESS). Elle est la directrice éditoriale de Brésil(s). ORCID: https://orcid.org/0000-0003-4807-9689.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo Editions de la Maison des sciences de l'homme
  • Logo Mondes américains
  • Logo Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain
  • Logo Ecole des hautes études en sciences sociales
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Latindex - Sistema Regional de Información en Línea para Revistas Científicas de América Latina, el Caribe, España y Portugal
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search