Navigation – Plan du site

Code de déontologie et de bonnes pratiques

Read this page in English
Lees deze pagina
in het Nederlands

Publication

Soumissions

Brussels Studies se doit d’accepter la soumission de tout article scientifique – c’est-à-dire, issus d’études menées à l’aide de méthodes généralement admises dans la communauté universitaire – écrit en français, en néerlandais ou en anglais provenant de toutes les disciplines tant et autant qu’il traite d’un sujet lié aux réalités bruxelloises constituant un enjeu significatif pour la ville et sa région.

Recherches inédites

La revue s’astreint à ne publier que des articles inédits, c’est-à-dire des articles qui n’ont pas fait l’objet d’une publication auparavant.

Confidentialité

Brussels Studies se doit d’assurer la confidentialité des informations liées aux articles qui lui sont soumis. Pour cela, seules les personnes suivantes pourront avoir accès à ces données : les auteur·e·s, les membres de l’équipe rédactionnelle et du comité scientifique, les rapporteur·e·s et rapporteur·e·s envisagé·e·s, ainsi que d’éventuels conseillers·ères éditoriaux·ales.

Le processus d’évaluation par les pairs se réalise en double aveugle. Cela implique qu’aucun·e rapporteur·e ou rapporteur·e potentiel·le ne pourra connaître les informations personnelles ayant trait à l’auteur·e avant d’avoir évalué l’article qui leur est soumis.

Plagiat et résultats erronés

Brussels Studies pratique une politique claire de détection de plagiat grâce à son processus de sélection et de relecture. Cette politique vaut pour tout le matériel que la revue publie. Celle-ci se réserve en outre le droit de vérifier certains fichiers à l’aide de logiciels de détection de plagiat.

De surcroît, Brussels Studies ne pourrait tolérer la publication d’aucune information et d’aucun résultat que les membres de l’équipe rédactionnelle sauraient erronés (soit qu’on leur ait signalé, soit que ses membres l’aient découvert par leurs propres moyens). C’est pourquoi la revue enjoint ses auteur·e·s à la plus grande attention. En outre, l'équipe rédactionnelle et ses rapporteur·e·s procèdent à une évaluation minutieuse de tous les articles qui sont soumis à leur évaluation.

Si des erreurs étaient, malgré cette procédure stricte de relecture par des pairs (peer review), publiées, Brussels Studies s’engage à les corriger dans les plus brefs délais en publiant un corrigendum et à les signaler clairement aux lecteurs·trices. L’équipe rédactionnelle se devra d’accorder une attention particulière à tous les cas qui sont portés à son attention. Elle mènera éventuellement une enquête impartiale plus approfondie. Si un cas de fraude s’avérait, Brussels Studies signalerait clairement l’article présentant ses résultats frauduleux aux lecteurs·trices et procéderait à sa rétraction pure et simple.

Libre accès

La revue s’engage à proposer un accès libre et gratuit immédiat à tous les articles qu’elle publie (Open Access). De plus, Brussels Studies ne peut demander aucune participation financière et ne peut facturer aucune charge (que ce soit pour la traduction, la mise en page, l’adaptation de graphiques, photos, vidéos, etc.) aux auteur·e·s.

Devoirs de l’équipe rédactionnelle

Décisions éditoriales

L’équipe rédactionnelle ne détermine la recevabilité d’un article qu’en fonction de critères formels et de l’adéquation du contenu à la ligne éditoriale de Brussels Studies.

Elle suit l’avis des rapporteur·e·s quant à la publication à moins que des problèmes sérieux ne le justifient.

Conflit d’intérêt

Elle choisit les rapporteur·e·s à qui elle demande une évaluation en évitant, dans la mesure du possible, tout conflit d’intérêt et en prenant en considération de manière explicite ces éventuels conflits au moment de l’évaluation.

Devoirs des rapporteur·e·s

Participation aux décisions éditoriales

Les rapporteur·e·s participent aux décisions éditoriales. Ils·elles évaluent les articles qui leur sont soumis et émettent des remarques et commentaires. Ils·elles conseillent ensuite à l’équipe rédactionnelle la publication (avec ou sans modification) ou la non-publication en se basant sur des éléments précis.

A travers leurs échanges avec les auteur·e·s, ils·elles contribuent également à l’amélioration des articles proposés.

Qualité scientifique : méthodes et références

Les rapporteur·e·s sont notamment chargé·e·s d’évaluer la validité des méthodes décrites dans les articles de recherche qui leur sont soumis.

Les rapporteur·e·s se doivent de signaler les travaux pertinents qui n’auraient pas été cités.

Par ailleurs, ils·elles ont le devoir de rapporter à l’équipe rédactionnelle toute similarité avec des recherches publiées et d’attirer son attention sur tout texte ou partie de texte identique et qui ne serait pas dûment cité et référencé.

Objectivité

Les rapporteur·e·s doivent évaluer les textes qui leur sont soumis en toute objectivité. Ils·elles explicitent toujours les éléments qui justifient leur évaluation.

Devoirs des auteur·e·s

Textes inédits et soumission unique

Les auteur·e·s ne soumettent à Brussels Studies que des textes inédits, c’est-à-dire des textes qui n’ont jamais été publié ailleurs. Ils·elles ne doivent pas publier des textes faisant substantiellement état des mêmes résultats ou conceptualisations dans plusieurs revues ou ouvrages scientifiques.

Les auteur·e·s s’engagent de surcroît à ne soumettre leur article qu’à une revue scientifique à la fois, évitant absolument les soumissions multiples.

Qualité scientifique

Les auteur·e·s ne proposent à la publication que des recherches dont la qualité scientifique est irréprochable.

Leurs articles doivent suffisamment détailler les méthodes employées afin que les recherches puissent, du moins théoriquement, être reproduites. Ils·elles doivent également contenir toutes les informations et toutes les références nécessaires à leur évaluation indépendante.

Les auteur·e·s ont l’obligation de dûment citer leurs sources.

Erreurs

Il serait contraire à la déontologie qu’un·e auteur·e soumette à la publication un texte contenant des erreurs dont il·elle serait conscient·e. L’auteur·e doit en outre effectuer toutes les recherches qu’il·elle est en mesure d’entreprendre pour pouvoir garantir la validité de ses observations, affirmations et résultats. Si toutes les démarches pertinentes n’avaient pas pu être effectuées, l’auteur·e doit l’indiquer clairement dans son article.

Si, malgré toutes les démarches effectuées par l’auteur·e, par l’équipe rédactionnelle et par les rapporteur·e·s, l’auteur·e remarquait des erreurs dans un article publié, il·elle devrait les signaler au plus vite à l’équipe rédactionnelle.

Conflit d’intérêt

Les auteur·e·s doivent indiquer clairement tout conflit d’intérêt potentiel.

Dans un souci de transparence, les auteur·e·s des articles de recherche appliquée devront signaler les organismes finançant leurs travaux.

  • Logo BSI
  • Logo Innoviris
  • Logo Région Bruxelles-Capitale
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals