Navigeren – Plan van de website

HomeDocumentenPersmededelingen2019Les personnes sans-abri et mal lo...

2019
140

Les personnes sans-abri et mal logées en Région de Bruxelles-Capitale

Noten van de redactie

Ceci est le communiqué de presse relatif à l'article de Nicolas Horvat et Benoît Quittelier publié le 4 novembre 2019. Accéder à la publication.

Le domicile est la clé de voûte de l’enregistrement statistique. L’évolution du nombre de personnes sans domicile fixe en Région de Bruxelles-Capitale est donc difficile à appréhender. Mais, à côté de ses actions sur le terrain, le « secteur » de l’aide aux sans-abris, constitué d’un large éventail d’acteurs, a réussi la gageure de mettre au point une méthode robuste de recensement.

C’est ce travail collaboratif essentiel, qui rend visible le statistiquement invisible, qui est publié dans le numéro 140 de Brussels Studies, dans le cadre d’une « fact sheet » présentant non seulement les chiffres, mais aussi la manière dont ils ont été récoltés et structurés. Une démarche que l’on peut réellement qualifier de statistique participative, où des non-statisticiens, qu’il s’agisse d’individus ou de groupes, participent de façon active et délibérée à la production de données et d’un savoir sur la ville. Au travers de cette factsheet, Benoît Quittelier et Nicolas Horvat, du Centre d’appui au secteur de l’aide aux sans-abris (Bruss’Help), détaillent les résultats du dénombrement réalisé à l’automne 2018 des personnes sans-abri et mal logées en Région de Bruxelles-Capitale. Les chiffres issus de cette enquête viennent compléter une étude qui s’étend sur dix ans.

4 187 personnes sans-abri et très mal logées ont été dénombrées dans la nuit du 5 novembre 2018. Parmi elles, 51,4 % étaient sans-abri (dans la rue ou dans les centres d’hébergements d’urgence), 22,2 % sans logement (dans les maisons d’accueil et les logements de transit des CPAS) et 24,8 % en logement inadéquat (en squats, dans des communautés religieuses, etc.). Sur les 612 enfants dénombrés la nuit du 5 novembre 2018, 265 étaient dans une situation de sans-abrisme (20 dans l’espace public et 245 dans une structure d’accueil d’urgence).

Le fait de disposer, sur base d’une méthodologie cohérente, d’un recul de maintenant 10 ans confirme la croissance inquiétante du phénomène : le nombre de personnes sans-abri et mal logées en Région de Bruxelles-Capitale a plus que doublé depuis 2008 (+142,2 %). Dans cet ensemble, la proportion des plus précaires s’est également fortement accrue. Ainsi, l’effectif de la catégorie des personnes « sans-abri » a triplé durant la dernière décennie, représentant en 2018 un individu dénombré sur deux. Manifestement, l’hébergement d’urgence sature et le nombre de personnes dormant dans la rue s’en ressent. Ils sont aussi de plus en plus nombreux à dormir dans l’espace public en dehors du centre-ville.

Face à l’ampleur du phénomène, les pouvoirs publics bruxellois semblent avoir privilégié la simple mise à l’abri, via notamment la hausse des capacités d’accueil des centres gérés par le Samusocial et le subventionnement de la Porte d’Ulysse, au détriment d’une approche plus structurelle et sans doute de plus longue haleine basée entre autres sur le renforcement des dispositifs d’accompagnement et de suivi. L’explosion du nombre de prises en charge dans les centres d’hébergements d’urgence (+595 % depuis 2008), lorsqu’on la compare à la très faible augmentation du nombre de places disponibles en maison d’accueil (+16 %), témoigne tout particulièrement de cette orientation. Comme dans bien d’autres domaines de la gestion de la croissance démographique bruxelloise, faire face à l’urgence quantitative s’est donc fait, dans un premier temps, au détriment d’un traitement plus qualitatif et structurel de l’enjeu.

L’hiver revient chaque année… tout comme la question des sans-abris. Mais nombreux sont les acteurs qui ne rêvent que d’une chose : trouver des solutions structurelles et progressivement inverser les tendances, car derrière les chiffres, il y a des gens.

Pour citer cet article
Horvat, Nicolas, Quittelier, Benoît, « Les personnes sans-abri et mal logées en Région de Bruxelles-Capitale : un état des lieux », Brussels Studies [En ligne], Fact Sheets, n° 140, mis en ligne le 4 novembre 2019, URL : https://journals.openedition.org/brussels/3944

Contact
Benjamin Wayens, Secrétaire de rédaction :
bwayens[at]brusselsstudies.be

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search