Navigation – Plan du site
2020
144

Un retour de la bicyclette, aussi à Bruxelles ?

Notes de la rédaction

Ceci est le communiqué de presse relatif à l'article de Amandine Henry, Thomas Ermans et Fanny de Smet d'Olbecke publié le 2 juin 2020. Accéder à la publication.

Le 3 juin a été déclaré « Journée internationale du vélo » par l’Assemblée générale des Nations Unies. Ce moyen de transport individuel a occupé le haut du pavé dans les villes industrielles durant des décennies, avant que la diffusion massive de l’automobile le relègue à l’arrière-plan. Depuis plusieurs années toutefois, les avantages du deux roues comme mode de déplacement particulièrement adapté aux courtes et moyennes distances ont été remis en lumière. Les incertitudes récentes associées à l’usage des transports collectifs en temps de pandémie ont aussi repopularisé la pratique du vélo auprès de nombreux Bruxellois. Cette tendance va-t-elle se poursuivre à l’avenir ?

Pour répondre à cette question, il est essentiel d’avoir, comme point de comparaison, une connaissance précise de la pratique cycliste à Bruxelles au cours des dernières années. Le numéro 144 de Brussels Studies fait le point sur les différentes sources et approches qui permettent de quantifier la pratique du vélo dans la capitale et son évolution. Les auteurs, Amandine Henry, Thomas Ermans et Fanny de Smet d’Olbecke, synthétisent sous forme de fact sheet un travail qu’ils ont réalisé en tant que chercheurs à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, dans le cadre de leur collaboration avec l’Observatoire de la mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale.

Le constat que font les auteurs est clair : quelles que soient les méthodes de récolte des données, la pratique du deux roues est en croissance à Bruxelles, du fait des déplacements des Bruxellois eux-mêmes, mais également de navetteurs qui combinent le vélo à d’autres moyens de transport. Depuis le début des relevés réalisés à l’heure de pointe par l’association Pro Velo en 1999, on constate une croissance régulière, et même une inflexion marquée de la tendance ces dernières années. Entre 2013 et 2019, le nombre de cyclistes passant aux points de comptage a plus que doublé par exemple, avec un taux de croissance annuel moyen de 14 %.

Ces seuls comptages ne permettent toutefois pas de distinguer les effets d’une hausse générale des déplacements à Bruxelles (liée notamment à l’essor démographique de la capitale) de la hausse réelle de la part des déplacements effectués à vélo. Depuis la première enquête nationale de mobilité (1999), les différentes enquêtes concordent cependant sur le fait que le vélo a progressé, que ce soit en proportion de la population qui le pratique ou en proportion dans les déplacements. Cette tendance est toutefois particulièrement marquée pour les déplacements de travailleurs internes à Bruxelles, c’est-à-dire les personnes résidant et travaillant dans la Région qui font usage du vélo pour se rendre sur leur lieu de travail.

L’aiguillon que constitue désormais l’adaptation de la mobilité aux mesures de distanciation physique renforcera-t-il les tendances de fond observées depuis deux décennies à Bruxelles ? Les nouveaux cyclistes conserveront-ils/elles leurs nouvelles habitudes, une fois les beaux jours derrière eux ? Pour les y encourager, la pérennisation des actions mises en œuvre en faveur de la circulation cycliste pendant la crise du Covid-19 et, plus généralement, les politiques structurelles de rééquilibrage de l’espace public et de développement d’infrastructures dédiées, joueront un rôle prépondérant.

Pour citer cet article
Henry, Amandine, Ermans, Thomas, de Smet d'Olbecke, Fanny, « Un retour de la bicyclette, aussi à Bruxelles ? », Brussels Studies [En ligne], Fact Sheets, n°144, mis en ligne le 2 juin 2020, URL : https://journals.openedition.org/brussels/4826
Contact
Tatiana Debroux, Rédactrice en chef :
tdebroux[at]brusselsstudies.be

  • Logo BSI
  • Logo Innoviris
  • Logo Région Bruxelles-Capitale
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals