Navigation – Plan du site

Présentation

Depuis 1898, le Bulletin Hispanique, revue scientifique et, dès sa création, véritable institution de l’hispanisme français et international, n’a cessé d’évoluer en s’adaptant aux horizons toujours renouvelés de la recherche, tout en maintenant le haut niveau d’exigence et de savoir auquel ses prestigieux fondateurs et ses directeurs successifs l’ont astreint. La revue publie deux numéros par an, d'un total d'environ 800 pages. Les articles sont principalement rédigés en espagnol et en français, mais aussi dans l'une des langues de la péninsule ibérique, plus rarement en anglais ou en italien. Ses volumes de Varia s’ouvrent largement sur les espaces ibérique et ibéro-américain, sans distinction d’époques, de domaines ou de méthodologies : histoire, civilisation, langue et linguistique, littérature et questions d’actualité. Depuis 1998, le Bulletin Hispanique publie des « numéros spéciaux », monographiques, coordonnés par des spécialistes français et étrangers et couvrant d'une part « l’Institution littéraire » en Espagne et, d'autre part, des thématiques en mouvement : poétique, narratologie, traductologie, histoire contemporaine. La revue publie des comptes rendus d’ouvrages et une liste des livres reçus. Elle est référencée par l'HCERES, l'ERIH, SCOPUS et le WOS-AHCI.

Collection sur Persée 1899 - 2007 http://www.persee.fr/collection/hispa

Dernier numéro en ligne
121-2 | 2019
Representaciones de autor (XV-XIX). Retratos, biografías, polémicas

Représentations de l’auteur (XV-XIX). Portraits, biographies, polémiques
Representations of the author (15th -19th centuries). Portraits, biographies, controversies
Représentations de l’auteur (XV-XIX). Portraits, biographies, polémiques
Informations sur cette image
Crédits : Cliché Bibliothèque municipale de Lyon, Cote 410726

En dépit d’annonces au XVe siècle, c’est le siècle de l’humanisme et de la Renaissance qui systématise progressivement, à travers débats et résistances, un espace public pour la littérature et des modes de représentation et d’auto-représentation des auteurs. Avec le siècle de l’art nouveau s’amorce un double mouvement, qui marque les deux versants de la conception moderne de l’artiste écrivain : d’un côté, Lope en tête, une professionnalisation croissante ; de l’autre, le caractère aristocratique de l’écriture dont Góngora, le contraire de Lope sur ce point, est l’incomparable exemple. Après les avatars néoclassiques et académiques, une conception renouvelée du sublime rejoint la notion de « génie » qui, consacrée par le Romantisme, fixe l’image définitivement moderne de l’écrivain, de l’auteur au sens plein du mot.

Notes de la rédaction

Avec le soutien de l’Université Bordeaux Montaigne et de l’Université de Cordoue  
Con el apoyo de la Universidad Bordeaux Montaigne y la Universidad de Córdoba

El diseño y la realización de este monográfico se sitúa en la intersección de los planes de trabajos de dos proyectos paralelos y complementarios, Sujeto e institución literaria en la edad moderna (FFI2014-54367-C2, del Plan Estatal de I+D+i) y El canon poético barroco en el siglo XVIII: pervivencias y debates andaluces (HUM2379 de la Junta de Andalucía).

  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals