Navigation – Plan du site
Autorité et pouvoir dans le théâtre du Siècle d’Or

La culture équestre

le personnage face au pouvoir et l’auctoritas comique du dramaturge dans quelques comedias de Lope de Vega
Marie-Eugénie Kaufmant
p. 203-216

Résumés

Le service que rend le cheval implique une reconnaissance officielle qui évoque celle revendiquée par le dramaturge auprès du Roi. Plus que comme le piédestal d’une potestas, le cheval politique est dramaturgiquement représenté par Lope comme médiateur de l’auctoritas, à la fois celle du roi et celle du dramaturge.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Plan

Le chevalier en quête de reconnaissance royale
Le laquais de l’étrille au sceptre, en quête d’auctoritas comique

Aperçu du texte

Plus que tout autre animal dans l’histoire de notre bestiaire symbolique, le cheval devient un véritable symbole sociétal de pouvoir et d’autorité. Dès la Renaissance curiale, il s’érige en animal politique, du fait qu’il exprime « la nature particulière de la relation de l’homme à l’animal » selon le rapport de force entre humanité et animalité qui caractérise la symbolisation animalière politique. Dans le contexte de l’art équestre naissant à partir de la Renaissance qui remplace l’exclusif rapport de force de l’équitation guerrière, le cavalier fait le cheval mais l’inverse est tout aussi vrai : le cheval fait le cavalier, ou plus exactement ce qui constitue le couple équestre c’est cette dynamique d’harmonieuse synergie qui donne à cet animal une place privilégiée dans la hiérarchie animale symbolique. Le couple équestre symbolise, de ce fait, dès cette époque, tant l’autorité du monarque que la question de la réciprocité de l’engagement politique du roi vis-à-vis des sujets à s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Eugénie Kaufmant, « La culture équestre », Bulletin hispanique, 119-1 | 2017, 203-216.

Référence électronique

Marie-Eugénie Kaufmant, « La culture équestre », Bulletin hispanique [En ligne], 119-1 | 2017, mis en ligne le 15 juin 2020, consulté le 16 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/bulletinhispanique/4867 ; DOI : 10.4000/bulletinhispanique.4867

Haut de page

Auteur

Marie-Eugénie Kaufmant

Université de Caen Normandie (ERLIS)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page