Navigation – Plan du site

AccueilNuméros122-1Le Burlador : variations thématiquesCavales donjuanesques et littéral...

Le Burlador : variations thématiques

Cavales donjuanesques et littéralité équestre dans El burlador et Tan largo me lo fiáis

Cabalgatas donjuanescas y literalidad ecuestre en el Burlador y Tan largo me lo fiáis
Don Juan’s mares: equestrian references in “El Burlador” and “Tan Largo me lo Fiáis
Marie-Eugénie Kaufmant
p. 59-74

Résumés

Les cavales donjuanesques tissent en filigrane, dans El burlador et Tan largo me lo fiáis, un réseau de références équestres, mythiques et littérales, autour des juments de Tisbea. Don Juan se singularise dans le schéma des galants cavaliers de la comedia.

Haut de page

Entrées d’index

Index by keyword:

Comedia, horse, rider, mares, textual, Virgil
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2023.

Aperçu du texte

Dans ces deux versions du mythe que sont El burlador et Tan largo me lo fiáis, Don Juan apparaît comme en proie à une incessante cavale. Cependant, la comparaison des deux pièces éclairent quelques différences dans les versions qui sont données du mythe du galant cavaleur.

Par ses chevauchées, don Juan se distingue au sein d’une galerie de personnages théâtraux dont les chevaux, depuis les pièces de Lope, expriment tant la nature symbolique de leur consommation de l’espace que leur mobilité socio-dramatique. La comedia met à l’honneur, à travers la représentation du cheval, la révolution de la mobilité qu’il engendre à l’époque, notamment grâce à l’essor des voitures et des postes, ou relais où l’on peut changer de monture. La comedia ne se fait pas seulement le témoin de ces progrès plus ou moins confortables. Elle retranscrit, dès Lope de Vega, en imaginaire littéraire cette fonction du cheval moteur : à travers le cheval dans la comedia et sa représentation le plus souvent verbale...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Eugénie Kaufmant, « Cavales donjuanesques et littéralité équestre dans El burlador et Tan largo me lo fiáis »Bulletin hispanique, 122-1 | 2020, 59-74.

Référence électronique

Marie-Eugénie Kaufmant, « Cavales donjuanesques et littéralité équestre dans El burlador et Tan largo me lo fiáis »Bulletin hispanique [En ligne], 122-1 | 2020, mis en ligne le 18 juin 2023, consulté le 28 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/bulletinhispanique/9967 ; DOI : https://doi.org/10.4000/bulletinhispanique.9967

Haut de page

Auteur

Marie-Eugénie Kaufmant

Université de Caen-ERLIS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search