Navigation – Plan du site

AccueilNuméros44Information scientifiqueLectureRolland, D. & J. Chassin (éd.), P...

Information scientifique
Lecture

Rolland, D. & J. Chassin (éd.), Pour comprendre la crise argentine

Paris, L’Harmattan, Institut d’Études Politiques de Strasbourg, Collection Horizons Amériques latines, 2003, 278 p.
Alexandra Castaño
p. 179-180
Référence(s) :
Rolland, D. & J. Chassin (éd.), Pour comprendre la crise argentine. Paris, L’Harmattan, Institut d’Études Politiques de Strasbourg, Collection Horizons Amériques latines, 2003, 278 p.

Texte intégral

1Pour comprendre la crise argentine est un livre écrit et édité par Denis Rolland et Joëlle Chassin, un an après la plus grande crise qu’ait connu ce pays au cours de son histoire. Il regroupe 31 textes, articles et documents, rédigés en français et en anglais, écrits avant, durant et après la crise, par des chercheurs d’opinions et de nationalités différentes (Argentine, France, Brésil et États-Unis), qui proposent certaines « clés » pour étudier l’Argentine, son histoire et son avenir, à travers une vue claire et optimiste visant à éviter la vision sombre et pessimiste traditionnelle.

2Les différents regards, posés sur les diverses facettes de cette crise insolite et « multidimensionnelle » (économique, financière, historique, politique et sociale), sont variés et quelquefois contradictoires. Mais c’est précisément en raison de la richesse et de la diversité des arguments concernant les signes annonciateurs, les modalités et les conséquences de la crise que ce livre est réussi, car il nourrit une réflexion claire et profonde sur un « désastre social sans précédent » (D. Rolland, p. 10) dans l’histoire de ce pays. Il montre l’effort réalisé pour réunir et associer un large éventail de spécialistes et de documents informatifs contemporains, permettant aux lecteurs de « lire ce que l’on n’est pas habitué à lire » (D. Rolland, p. 12). Il tente surtout de présenter les éléments indispensables à une réflexion sur les alternatives qu’offre l’avenir du pays.

3L’ouvrage est construit autour de quatre axes. Tout d’abord, une première partie générale cherche à « cadrer » la crise, en résumant les analyses globales nécessaires et indispensables pour introduire un sujet aussi complexe et difficile à expliquer. En effet, bien que la crise ait été, dans un certain sens, évidente ou, plutôt, prévisible aux regards des spécialistes (comme la « chronique d’une crise annoncée », Salama, p. 48), elle n’est cependant pas facile à comprendre, car l’image de l’Argentine, qui avait prédominé jusqu’à nos jours, était bien celle d’un « pays que l’on croyait riche de son avenir », mais « que l’on voit aujourd’hui englué dans les dettes et un passé dont nul ne peut affirmer qu’il soit bien géré… » (Rolland, p. 10)

4Les clés économiques et financières constituent la deuxième partie. La « crise inédite » (Quenan, p. 35) de l’Argentine est remise dans le contexte et dans le cadre d’une libéralisation précipitée où le pays est souvent considéré comme « le meilleur élève » (Zacahrie, p. 75) des institutions financières internationales, telles que la Banque Mondiale et le FMI.

5Bien que leur participation soit examinée à partir de différents points de vue, l’importance de leur rôle dans l’origine et le développement de la crise n’est pas mise en doute, notamment en ce qui concerne la polémique provoquée par les effets néfastes du corralito (le gel des dépôts bancaires) et du Currency board, ou par la parité entre le dollar et le peso argentin. Derrière les différents articles, il est possible de décrypter une tendance politique générale entre les auteurs, qui questionnent le libéralisme extrême, et particulièrement, celui imposé aux pays en voix de développement, tant par les organismes internationaux que par les gouvernements eux-mêmes.

6La troisième partie est composée de textes traitant de divers aspects historiques et sociaux qui se sont manifestés pendant la crise. Ces travaux mettent en évidence la culture politique du peuple argentin, la tradition des citoyens d’occuper la rue, ainsi que les transformations des provinces périphériques affectées par la mise en place de politiques néolibérales. Enfin, le dernier chapitre (« les clés pour l’avenir ») veut être un regard qui, réunissant plusieurs points de vue, souligne les conditions, les alternatives et les représentations du paysage, de la culture et de l’économie du pays, afin de faire rêver à nouveau les jeunes générations d’Argentine – et celles d’autres pays latino-américains.

7Bien que l’ouvrage réunisse une grande diversité d’auteurs et de regards, il présente une véritable cohérence interne, construite sur une analyse critique des moyens mis en œuvre par les instances internationales pour imposer aux pays dits « émergents » des politiques économiques d’inspiration libérale. On regrettera cependant le faible nombre d’illustrations (une seule carte), alors qu’il aurait pu être intéressant pour le lecteur de disposer d’une information cartographique adaptée à ses besoins.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alexandra Castaño, « Rolland, D. & J. Chassin (éd.), Pour comprendre la crise argentine », Cahiers des Amériques latines, 44 | 2003, 179-180.

Référence électronique

Alexandra Castaño, « Rolland, D. & J. Chassin (éd.), Pour comprendre la crise argentine », Cahiers des Amériques latines [En ligne], 44 | 2003, mis en ligne le 11 août 2017, consulté le 02 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/cal/7464 ; DOI : https://doi.org/10.4000/cal.7464

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License
Les Cahiers des Amériques latines sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Université Sorbonne Nouvelle
  • Logo Institut des Hautes Études de l’Amérique latine
  • Logo Centre de recherche et de documentation des Amériques
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search