Navigation – Plan du site

Présentation

Caravelle fut fondée en 1963 par Frédéric Mauro, Paul Mérimée et Jean Roche. Elle publie deux numéros par an (juin et décembre). Pluridisciplinaire, elle a pour objets principaux les études littéraires, l'histoire sociale et culturelle et les autres champs des sociétés et de la culture hispano-américaines.
Trilingue (français, espagnol, portugais), elle publie des numéros thématiques, soit sur l'ensemble latino-américain, soit sur un pays ou un groupe de pays du sous-continent. Des œuvres originales, inédites, viennent renforcer les analyses littéraires. Les comptes rendus, par leur abondance, constituent un outil bibliographique de référence.

Dernier numéro en ligne
109 | 2017
Canne à sucre en Caraïbe

Héritages et recompositions

Associées à un système particulièrement coercitif, peu de spéculations agricoles ont engendré une configuration socio-spatiale aussi spécifique que celle de la canne à sucre. Produit pondéreux, relativement bon marché, mais à forte demande, les coûts de productions devaient, et doivent, donc se situer au plus bas possible, avec des points d’exportations les plus proches des lieux de production. Les conditions historiques, tout autant que les conditions de production (avec des règles strictes, excluant tout autre activité) ont fait que cette canne a été un des produits permettant la mise en place de la grande plantation esclavagiste, la main d’oeuvre africaine s’avérant la moins onéreuse. Ce système dérive de celui mis en place dans le monde méditerranée et cela dès le Moyen Âge. Toutefois son expansion, on peut même dire son épanouissement, n’a jamais été aussi évident que dans la Caraïbe. C’est là qu’il a engendré des rapports sociaux spécifiques, profondément inégalitaires, et une culture génératrice de discours, d’images, de représentations, qui vont du politique au littéraire.

  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Logo IPEAT
  • OpenEdition Journals