Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Henri Burin des Roziers, Les crucifiés de la terre, Lettres du Brésil et d’Amérique centrale (1978-1995)

édition critique de Sabine Rousseau et Claude Billot, éd. Arbre bleu, Nancy, 2018, 366 p.
Claire Pailler
p. 229-230
Référence(s) :

Henri Burin des Roziers, Les crucifiés de la terre, Lettres du Brésil et d’Amérique centrale (1978-1995), édition critique de Sabine Rousseau et Claude Billot, éd. Arbre bleu, Nancy, 2018, 366 p.

Texte intégral

1Le titre, dans sa double référence au Christ et au chant de l’Internationale, n’est pas dû à l’auteur, décédé en 2017. Il s’agit d’un recueil de lettres adressées à sa famille par Henri Burin des Roziers, Ce prêtre de l’ordre dominicain, juriste de formation, a derrière lui une expérience de prêtre-ouvrier et de travailleur social qui le rend sensible au courant du « christianisme de libération » tel qu’il s’exprime en Amérique latine dans les années soixante. Dans le mouvement du renouveau ecclésial impulsé par le concile Vatican II (1962-1965), le Celam (Consejo episcopal latinoamericano), qui regroupe l’ensemble des évêques latino-américains, avait proclamé, dans les conclusions de sa Conferencia de Medellín (1968), avec « la opción preferencial por los pobres », le devoir de « ver, juzgar y actuar »,« denunciar las injusticias ». Un certain nombre de prêtres venus d’Europe ont alors pris le chemin de l’Amérique latine, pour se mettre au service des plus démunis.

2En 1978, H. Burin des Roziers part pour le Brésil, est nommé avocat de la Commission pastorale de la Terre. Les lettres qu’il écrit à sa famille, émondées des allusions trop personnelles, sont un témoignage au jour le jour de choses vues dans l’émerveillement constant devant la beauté des paysages, de rencontres avec les grandes figures du mouvement social de l’Église brésilienne, comme dom Pedro Casaldáliga. Elles sont aussi le compte-rendu d’une vie quotidienne et de ses difficultés : « J’ai l’impression de n’être souvent qu’un témoin des souffrances et des persécutions des paysans, et un témoin impuissant » (p. 72). On y trouve leitmotiv d’une corruption à tous les niveaux, de spoliations et d’assassinats impunis, dans une situation économique désastreuse : « Ici la situation générale […] n’arrête pas d’empirer… On voit la faim sur le visage de beaucoup de gens dans la rue » (p. 157 et 160). Ses lettres témoignent alors de son engagement déterminé (« c’est d’autant plus important d’aider les pauvres à s’organiser, à défendre leurs droits, à ne pas se résigner », p. 153), mais aussi de sa critique face à l’attitude frileuse de l’Église, et notamment du pape Jean-Paul II : « Quand on est plongé dans cette situation, le discours du pape à Puebla est vraiment très attristant, dérisoire même » (p. 32) ou encore : « Mais le plus inquiétant est l’attitude du Vatican et du pape qui réprime tous les efforts évangéliques de l’Église en faveur des opprimés, de pauvres… » (p. 159).

3Outre les lettres à sa famille, le volume comprend de longs textes en forme de lettres-circulaires, rédigés au cours du voyage réalisé en Amérique centrale à l’occasion d’une année sabbatique, ainsi que le compte-rendu de son voyage avec la Commission Justice et Paix, en Amérique centrale, Cuba et Haïti.

4Une vingtaine de documents : documents officiels et judiciaires… complètent ce livre, témoignage vivant et chaleureux. Toujours actuel ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Pailler, « Henri Burin des Roziers, Les crucifiés de la terre, Lettres du Brésil et d’Amérique centrale (1978-1995) »Caravelle, 113 | 2019, 229-230.

Référence électronique

Claire Pailler, « Henri Burin des Roziers, Les crucifiés de la terre, Lettres du Brésil et d’Amérique centrale (1978-1995) »Caravelle [En ligne], 113 | 2019, mis en ligne le 12 mai 2020, consulté le 09 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/caravelle/7047

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Caravelle – Cahiers du monde hispanique et luso-brésilien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Logo IPEAT
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals