Navigation – Plan du site

AccueilCahiers de civilisation espagnole...29Éditorial

Éditorial

Manuelle Peloille
Traduction(s) :
Editorial [es]

Texte intégral

1Nous remercions nos lecteurs de leur patience pour la livraison de ce numéro 29, qui propose au lecteur un dossier thématique, Dialogues asymétriques : tourisme et politique dans les relations franco-espagnoles (XIXe-XXe siècle) coordonné par Jorge Villaverde et Ivanne Galant. On y propose de montrer comment, « l’Espagne devint touristique à travers sa relation avec la France ». Les bases théoriques du dossier sont celle de l’histoire transnationale : « L’utilité du tourisme pour décentrer l’histoire de l’Espagne et éviter le nationalisme méthodologique, l’intérêt pour le remplacement des métaphores visuelles par les métaphores dialectiques pour étudier les relations et caractérisations entre nations et l’importance de l’intermédialité à l’heure de perpétuer les stéréotypes ». Les périodisations usuelles, comme le tournant de 1900, sont aussi questionnées dans ce dossier. Dans la section de miscellanées, l’étude de Rubén Corchete, « Rituels de voyage et symboles de la nation dans la Institución Libre de Enseñanza : mémoires d’une excursion à Tolède », fait écho à la thématique générale du dossier.

2D’Espagne nous provient une étude sur les actions mouvement ouvrier galicien à la fin du Franquisme, notamment dans les chantiers navals promis au démantèlement ultérieur : « Ferrol y Vigo en 1972. Historia y memoria de dos huelgas generales », due à José Gómez Alén. Et, comme anticipation d’un dossier à venir sur le XIXe siècle espagnol, la section de miscellanées offre deux études : l’une sur les négociations entre libéraux consécutives à l’ébranlement européen de 1848, quand la peur de la « contagion révolutionnaire » justifiait les tentatives de restrictions des libertés (Pedro Díaz Marín) ; l’autre sur les représentations de la Première Guerre carliste dans la presse du Pays basque français (Alain Pauquet).

3L’année 2022 a vu disparaître brusquement Marie-Claude Chaput, qui succéda au fondateur de cette revue à la tête du séminaire nanterrois d’histoire contemporaine (avec Bernard Sicot à partir de 2002), et de la revue Regards (initialement Regards sur le XXe siècle espagnol). Fourmillant d’idées, dotée d’un formidable don de gentes, elle porta des axes de recherche aussi novateurs qu’attractifs. Travailleuse infatigable, formatrice attentive de nombreux jeunes chercheurs, Marie-Claude Chaput, engagée dans de multiples entreprises, avait décliné la proposition de diriger cette revue, mais depuis le départ soutenait les CCEC, hébergés à Nanterre jusqu’en 2014. Voilà pourquoi le collectif de rédaction souhaite rappeler sa mémoire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Manuelle Peloille, « Éditorial »Cahiers de civilisation espagnole contemporaine [En ligne], 29 | 2022, mis en ligne le 07 mars 2023, consulté le 18 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/ccec/13874 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ccec.13874

Haut de page

Auteur

Manuelle Peloille

Université d’Angers

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search