Navigation – Plan du site
Mémoires, thèses et habilitations

Regards croisés sur la littérature espagnole du XIXe siècle: À la recherche de l’Autre avec la psychanalyse et l’Histoire culturelle au féminin

Crossing Perspectives on 19th Century Spanish Literature: In Search of the Other with Psychoanalysis and Women's Cultural History
Miradas cruzadas sobre la literatura española finisecular. En busca del Otro, psicoanálisis e historia cultural en femenino
Sylvie Turc-Zinopoulos

Entrées d’index

Mots clés :

Julia Codorniú, femmes

Palabras claves :

Julia Codorniú, mujeres

Keywords :

Julia Codorniú, women
Haut de page

Notes de l’auteur

Travaux pour l’Habilitation à Diriger des Recherches soutenus en l’Université Sorbonne-Nouvelle, le 18 novembre 2017, le jury étant composé de : Mesdames les Professeures Pura Fernández (CSIC, Madrid), Rapporteur ; Henriette Partzsch (Université de Glasgow), Rapporteur ; Marie-Linda Ortega (Université Sorbonne-Nouvelle), Garante ; Anna Caballé Masforrol (Université de Barcelone) ; Gloria Espigado Tocino (Université de Cadix) ; Marie Franco (Université Sorbonne-Nouvelle), Présidente.

Texte intégral

1L’inédit, Julia Codorniu (1854-1906), o el drama en el meollo de la escritura, rédigé en castillan, inscrit la littérature espagnole, et plus particulièrement celle des écrivaines, dans l’Histoire culturelle du dernier tiers du XIXe siècle à travers une auteure emblématique, aujourd’hui tombée dans l’oubli, Julia Codorniu. Elle engage une réflexion sur les femmes de lettres, sur les genres, les thématiques, les conditions de production, les stratégies déployées pour s’inscrire dans la sphère publique réservée, à cette époque, au sexe fort. Sa spécificité repose sur une étude littéraire du texte lui-même, étude négligée jusqu’à aujourd’hui, afin de dépasser des classifications trop souvent hâtives.

2L’inédit s’attache à rendre la visibilité qui fut la sienne à Julia Codorniu à partir d’un travail mené dans les archives de son divorce et celles de la déchéance de son autorité parentale, jamais consultées à ce jour, de quelques mille pages, qui rendent compte des conflits qui l’opposèrent à son père, son mari et ses fils, hostiles à une carrière d’écrivaine. Ces documents originaux permettent de comprendre comment une femme put devenir auteure dans un contexte familial, et, plus largement, culturel adverses.

3Un corpus de ses œuvres réunies sous le titre Dramas de familia, d’un semblable volume, publiées au fait de sa gloire dans les années 80, complètent les actes juridiques. Les deux sources mises en regard conduisent à reconsidérer la littérature édifiante et prosélytique, dépréciée par les universitaires, comme un moyen d’accès à la sphère publique et à la notoriété. Julia Codorniu utilise l’écriture « vertueuse » à cette fin, mais pour mieux s’en dégager, et laisser libre cours à sa créativité dans les mélodrames qu’elle compose. Grâce à cette subtile stratégie, elle réussit, à la fois, à demeurer conforme au canon de l’« ange du foyer » pour mieux s’en libérer, et à accéder à la professionalisation de sa plume, synonyme d'émancipation. Ainsi les mélodrames déjouent-ils l’attente des amateurs de « saine lecture ». L’inédit montre que la violence qui s’y déchaîne renvoie, en fait, au vécu de l’auteure, et qu’elle rend possible alors l’interprétation du texte de fiction comme une autobiographie, écriture de soi qui avance masquée car inénarrable autrement.

4C’est toute la richesse d’une œuvre éclairée par les ego-documents que l’inédit met en lumière afin de dépasser le préjugé qui pèse sur la littérature féminine moralisatrice de la seconde moitié du XIXe siècle en Espagne d’une part, et d’autre part, c’est la figure de la femme-écrivaine qu’il interroge en la replaçant dans l’Histoire culturelle en des temps où elle se bat pour réaliser le rêve de sa vie : écrire.

5L’inédit, Julia Codorniu (1854-1906), o el drama en el meollo de la escritura, fera l’objet d’une publication.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Turc-Zinopoulos, « Regards croisés sur la littérature espagnole du XIXe siècle: À la recherche de l’Autre avec la psychanalyse et l’Histoire culturelle au féminin », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine [En ligne], 20 | 2018, mis en ligne le 07 juillet 2018, consulté le 17 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/ccec/7046 ; DOI : 10.4000/ccec.7046

Haut de page

Auteur

Sylvie Turc-Zinopoulos

Maître de Conférences HDR, Université Paris-Nanterre, EA 369, CRIIA

Haut de page

Droits d’auteur

© CCEC ; auteurs

Haut de page
  • Logo Université d'Angers
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo 3L.AM Langues, Littératures et Linguistique des Universités d'Angers et du Maine
  • OpenEdition Journals