Navigation – Plan du site

AccueilNuméros246La première diffusion du Policrat...

La première diffusion du Policraticus de Jean de Salisbury en France : l’apport du manuscrit Charleville-Mézières, BM, 151

The Earliest Diffusion of John of Salisbury’s Policraticus in France: the Contribution of the Manuscript Charleville-Mézières, BM, 151
Nicolas Michel
p. 161-176

Résumés

Peu d’œuvres médiévales ont suscité autant d’intérêt que le Policraticus de Jean de Salisbury. Composée à la fin de l’automne 1159 à l’attention du non moins célèbre Thomas Becket, chancelier du roi Henri II Plantagenêt et futur archevêque de Cantorbéry, l’œuvre fut abondamment étudiée pour son contenu politique, en somme comme miroir au prince. Si la recherche a depuis nuancé cette étiquette, insistant notamment sur le caractère profondément humaniste du texte, louant l’exceptionnelle culture classique de Jean, peu d’études furent consacrées à la diffusion concrète de l’œuvre au travers des exemplaires manuscrits. Notre recherche vise un double objectif : d’une part, proposer une synthèse de la première diffusion du Policraticus en France, facilitée par le séjour concomitant de Jean de Salisbury et Thomas Becket en Champagne dans les années 1164-1170 ; d’autre part, comprendre le rôle et la place qu’occupe dans cette diffusion le manuscrit Charleville-Mézières BM 151, provenant de l’abbaye cistercienne de Signy et considéré comme l’un des premiers témoins du Policraticus en France, en insistant sur le réseau de relations existant entre Jean de Salisbury, Thomas Becket et l’ordre de Cîteaux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Jean de Salisbury et son réseau intellectuel français
Thomas Becket et l’abbaye cistercienne de Pontigny
La place du manuscrit de Signy dans le stemma codicum
Le manuscrit Charleville-Mézières, BM, 151 et l’abbaye de Signy : une histoire complexe
Jean de Salisbury, Thomas Becket et les Cisterciens : l’apport des livres

Aperçu du texte

Pour l’historien de la transmission des textes, chaque manuscrit constitue un témoin essentiel et unique pour l’histoire de l’œuvre qu’il contient. Reconstituer la place occupée par tel ou tel codex dans la longue chaîne de diffusion d’une œuvre s’avère donc capital pour qui veut comprendre les mécanismes de transmission, de diffusion et par la suite d’utilisation de celle-ci. Ce constat s’avère d’autant plus pertinent lorsqu’il s’agit d’étudier les premières années de vie d’un texte au Moyen Âge. L’œuvre connut-elle un succès immédiat ? Dans quels milieux fut-elle diffusée ? Quels sont les réseaux de circulation de livres qui furent mobilisés ? L’auteur joua-t-il un rôle dans cette diffusion ? La réponse, totale ou partielle, à ces questions peut être trouvée en un seul et même objet : l’exemplaire manuscrit.

Ces interrogations, toutes légitimes, trouvent un écho particulier dans le Policraticus de Jean de Salisbury. Peu d’œuvres médiévales ont bénéficié d’autant d’attention de la p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Michel, « La première diffusion du Policraticus de Jean de Salisbury en France : l’apport du manuscrit Charleville-Mézières, BM, 151 »Cahiers de civilisation médiévale, 246 | 2019, 161-176.

Référence électronique

Nicolas Michel, « La première diffusion du Policraticus de Jean de Salisbury en France : l’apport du manuscrit Charleville-Mézières, BM, 151 »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 246 | 2019, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 21 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ccm/478 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ccm.478

Haut de page

Auteur

Nicolas Michel

Université de Namur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Cahiers de civilisation médiévale est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre d’études supérieures de civilisation médiévale
  • Logo Université de Poitiers
  • Logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search