Navigation – Plan du site

AccueilNuméros242Comptes rendusClifford H. Lawrence, Le monachis...

Comptes rendus

Clifford H. Lawrence, Le monachisme médiéval. Formes de vie religieuse en Europe occidentale au Moyen Âge

Lucien-Jean Bord
p. 197-198
Référence(s) :

Clifford H. Lawrence, Le monachisme médiéval. Formes de vie religieuse en Europe occidentale au Moyen Âge, N. Filicic (trad.), Paris, Belles Lettres, 2018.

Texte intégral

1En 2015, Clifford Lawrence reprenait entièrement son ouvrage Medieval Monasticism (paru en 1984), et en donnait une version non seulement réactualisée, mais largement repensée et complétée. L’A., professeur émérite d’histoire médiévale à l’université de Londres n’a pas voulu faire un ouvrage de pure érudition ni de pure vulgarisation mais s’est essayé, avec quelque succès, à réaliser un ouvrage qui puisse tout à la fois être utile aux médiévistes (et particulièrement à leurs étudiants) et être accessible à un public érudit. C. Lawrence a opté pour une approche chronologique du phénomène monastique dans le cadre géographique de l’Occident latin, quand bien même il consacre ses premières pages aux anachorètes orientaux et égyptiens et à la manière dont leur exemple s’est diffusé vers l’Occident. Approche chronologique, avons-nous dit, et qui s’étend du ive au xiiie s., allant de l’apparition du phénomène monastique à celle des ordres mendiants qui eux, rappelons-le, ne sont pas moines mais chanoines réguliers. L’A. ne se contente pas de faire une histoire du monachisme mais il inscrit constamment son propos dans une perspective plus vaste qui est celle de l’insertion des ordres dans la société et des influences réciproques qui en résultent. Cela est particulièrement mis en valeur à propos de Cluny et un chapitre entier y est consacré sous le titre « le monastère et le monde ». De même la « confrontation » entre le monachisme ancien et le nouveau, entre clunisiens et cisterciens, n’est pas seulement étudiée au point de vue des deux seuls ordres et de l’interprétation de la Règle, mais est resituée dans le cadre d’une forme de « querelle des anciens et des modernes » qui oppose les tenants d’un monachisme devenu traditionnel avec son ascétisme mitigé, à ceux d’une grande rigueur supposée – par eux en tout cas – revenir aux usages primitifs du « désert ». L’apparition et la très rapide diffusion des ordres mendiants, au xiiie s., marquent un tournant radical dans l’histoire des ordres religieux en Occident, les moines ayant jusque-là quasiment occupé tout le paysage (surtout rural) tandis que les nouveaux venus profitaient de la dynamique urbaine alors en plein essor. C. Lawrence, dans le dernier chapitre de son étude, pointe bien la différence entre le dynamisme canonial et un certain « assoupissement » monastique perceptible dès le xiiie s. mais qui ira en s’accentuant aux siècles suivants, jusqu’à la crise du xve s. dont la conclusion de ce volume montre bien les causes et les effets.

2Nous avons donc là plus qu’un panorama du monachisme médiéval car chaque point est traité avec finesse et compétence et aide à mieux comprendre un phénomène qui eut une importance essentielle dans la formation et l’évolution de la société occidentale dans le haut Moyen Âge et le Moyen Âge central, mais connut une influence durable bien au-delà de la période médiévale ; C. Lawrence le relève d’ailleurs avec pertinence lorsqu’il montre combien les traditions anciennes de lecture et d’interprétation de la Règle bénédictine ont influencé la « querelle » entre Bénédictins Mauristes et Cisterciens Trappistes, au xviie s., à propos des études et de l’érudition monastique. Par ailleurs, le fait que l’A. s’intéresse principalement au monachisme, y compris les Chartreux à qui il consacre quelques pages, ne l’empêche pas d’évoquer les ordres canoniaux pour les bien situer dans le paysage religieux. Il en va de même avec les ordres militaires issus des croisades, la « nouvelle chevalerie » dont la relation au monachisme (particulièrement cistercien) incite l’A. à lui consacrer plus que quelques pages.

3On peut regretter que cet ouvrage fasse bien peu de place à l’Espagne. S’il est évident que pour une bonne part des siècles intéressés, la péninsule Ibérique fut terre d’Islam, il ne faut pas pour autant ignorer pour autant les royaumes chrétiens subsistants au nord ni, surtout, le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle qui vit l’implantation, tout au long de son chemin, de prieurés et d’hospitalités clunisiennes. Certes, l’A. mentionne la Règle mixte en Espagne, mais cela est antérieur à la conquête arabe ; après, rien ou bien peu.

4Hormis quelques spécialistes, le monachisme médiéval n’est parfois connu des médiévistes que de manière quelque peu « périphérique » ; il est vrai qu’il s’agit d’une matière complexe, multiforme, et dont les écrits s’apparentent parfois à une « littérature d’initiés ». Avec l’ouvrage de C. Lawrence, nous avons un fort bon guide pour nous conduire parmi les méandres de quelque dix siècles d’histoire ; guide d’autant plus agréable à suivre que l’élégante traduction de Nicolas Filicic en rend la lecture particulièrement agréable. Relevons encore l’utile présence d’un glossaire des principaux termes utilisés par les réguliers et d’une bonne bibliographie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lucien-Jean Bord, « Clifford H. Lawrence, Le monachisme médiéval. Formes de vie religieuse en Europe occidentale au Moyen Âge »Cahiers de civilisation médiévale, 242 | 2018, 197-198.

Référence électronique

Lucien-Jean Bord, « Clifford H. Lawrence, Le monachisme médiéval. Formes de vie religieuse en Europe occidentale au Moyen Âge »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 242 | 2018, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 08 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/ccm/4901 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ccm.4901

Haut de page

Auteur

Lucien-Jean Bord

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC-ND 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo Centre d’études supérieures de civilisation médiévale
  • Logo Université de Poitiers
  • Logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search