Navigation – Plan du site

AccueilNuméros256La tradition des oracles sibyllin...

La tradition des oracles sibyllins dévoilée par les inscriptions des peintures des écoinçons du rond-point de Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (fin xie-début xiie siècle) : à propos d’un article récent

The Tradition of Sibylline Oracles Revealed by the Inscriptions of the Paintings of the Corners of the Ambulatory of Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (Late 11th Century-Early 12th Century): On the Subject of a Recent Article
Soline Kumaoka
p. 303-326

Résumés

Les peintures murales de Notre-Dame-la-Grande, rendues visibles grâce à la technologie la plus récente, ont été parfaitement élucidées par Robert Favreau. Nous nous contentons d’y ajouter trois éléments : une série d’études sur l’élaboration de la tradition liturgique ayant comme origine le Sermon contre les Juifs de Quodvultdeus et les deux sources potentielles mentionnant les prophétesses-sibylles : la sibylle érythréenne, dont l’acrostiche était si connu, venant peut-être directement de l’œuvre d’Augustin ou plus probablement d’un des auteurs qui l’ont cité, par exemple Fréculf de Lisieux dans son Historia ; la sibylle tiburtine, avec l’oracle qui lui est attribué, un texte largement diffusé à partir du xiie siècle. Les traces de la transmission de ces deux textes en Poitou sont bien présentes dans la Chronique de Saint-Maixent, un recueil gigantesque de divers textes, constitué avant 1124, et une source capitale pour l’histoire philologique et codicologique du Poitou et des régions avoisinantes. La source directe de la clause prophétique de la sibylle tiburtine reste indéterminée. Nous pouvons seulement indiquer qu’elle est répandue à partir du xve siècle, dans des textes dont l’incipit est identique à celui de l’œuvre poitevine gravée trois siècles auparavant.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

L’oracle des sibylles et la diffusion
Les origines des oracles sibyllins et la transmission dans le monde latin
La tradition liturgique
La tradition dans l’historiographie
L’oracle de la sibylle tiburtine
La sibylle tiburtine
Le contenu de l’oracle
Les témoins manuscrits et la diffusion en amont
L’arrivée en Poitou
L’expansion de l’œuvre : du Poitou à l’Angleterre des Plantagenêt
« Nascetur Christus in Bethleem » et la vision de l’« ara coeli »

Aperçu du texte

L’église Notre-Dame-la-Grande de Poitiers est desservie par un chapitre canonial dont les premières mentions apparaissent dans les années 20 du xe siècle. Quant au bâtiment, il a été construit dans la deuxième moitié du xie et au début du xiie siècle en deux campagnes effectuées de façon quasi successive, la première commençant vers 1050 et finissant par la dédicace, selon un document tardif, du 9 juillet 1086 ; la deuxième datant de 1090-1130 et aboutissant à la façade richement sculptée que l’on observe aujourd’hui. Ces merveilles de l’œuvre romane ont été étudiées de façon exhaustive par plusieurs chercheurs, et les résultats ont été réunis en un seul volume par Marie-Thérèse Camus et Claude Andrault-Schmitt en 2002.

On peut y ajouter un élément : en 2016, la technologie de la photographie numérique a rendu visibles des peintures murales autour des piliers qui soutiennent la voûte de l’abside haute et, par surcroît, le logiciel de retouche d’image a rétabli, au moins en partie, le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Soline Kumaoka, « La tradition des oracles sibyllins dévoilée par les inscriptions des peintures des écoinçons du rond-point de Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (fin xie-début xiie siècle) : à propos d’un article récent »Cahiers de civilisation médiévale, 256 | 2021, 303-326.

Référence électronique

Soline Kumaoka, « La tradition des oracles sibyllins dévoilée par les inscriptions des peintures des écoinçons du rond-point de Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (fin xie-début xiie siècle) : à propos d’un article récent »Cahiers de civilisation médiévale [En ligne], 256 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 20 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/ccm/8262 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ccm.8262

Haut de page

Auteur

Soline Kumaoka

UMR 7302 – CESCM.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC-ND 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Logo Centre d’études supérieures de civilisation médiévale
  • Logo Université de Poitiers
  • Logo CNRS - Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search