Navigation – Plan du site
Corps et matière

Corps de l’écrivain et érotisme littéraire chez Claude Simon

Paul Dirkx
p. 145-160

Résumés

De Triptyque (1973) au Jardin des Plantes (1997), l’écriture de Claude Simon a connu d’importantes évolutions. Cet article le montre en étudiant ce qui a trait au corps dans ces deux romans. Le corps est en effet un analyseur méconnu de la poétique simonienne et de ses mutations au fil de l’œuvre. La lecture des deux romans donne à voir que le corps de l’écrivain en tant que tel est porté par une exigence d’autonomie scripturale toujours plus forte, qui fait de l’écriture la matière même d’un engagement spécifiquement littéraire. Dans Le Jardin des Plantes, cet engagement anime l’écrivain à telle enseigne qu’il le porte à relever le défi d’un érotisme littéraire dont il est non seulement l’auteur, mais l’acteur.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

Triptyque ou « le désir d’écrire »
Le Jardin des Plantes ou le passage à l’acte autographique

Aperçu du texte

Entre Triptyque et Le Jardin des Plantes, vingt-quatre ans se sont écoulés pendant lesquels l’écriture de Claude Simon a connu d’importantes évolutions. On en identifiera ici quelques-unes, en prêtant attention à tout ce qui a trait au corps dans ces deux romans. Le corps apparaît en effet comme un analyseur méconnu de la poétique simonienne et de ses mutations au fil de l’œuvre.

Les romans de Claude Simon se distinguent ainsi par une narration dont certains traits sont directement liés aux corps. Les diégèses s’avèrent saturées de corporéité, d’autant plus que le narrateur simonien a tendance à fondre les sujets et les objets dans une même catégorie, celle des corps d’une manière générale. Au sein de cette catégorie, les différences entre corps inanimés et corps animés (humains ou non) s’effacent volontiers devant leur commune soumission aux forces primitives et antagoniques qui gouvernent le monde : la vie et la mort, le mouvement et l’inertie, l’ombre et la lumière, etc. La narrat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Dirkx, « Corps de l’écrivain et érotisme littéraire chez Claude Simon », Cahiers Claude Simon, 12 | 2017, 145-160.

Référence électronique

Paul Dirkx, « Corps de l’écrivain et érotisme littéraire chez Claude Simon », Cahiers Claude Simon [En ligne], 12 | 2017, mis en ligne le 07 décembre 2018, consulté le 20 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/ccs/1059 ; DOI : 10.4000/ccs.1059

Haut de page

Auteur

Paul Dirkx

Université de Lorraine

Haut de page

Droits d’auteur

Cahiers Claude Simon

Haut de page
  • Logo Association des Lecteurs de Claude Simon
  • Logo Presses Universitaires de Perpignan
  • OpenEdition Journals